Stéphane Bahoken, joueur du mois de janvier

Note
3.0 / 5 (1 note)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 1.167 fois
Auteur(s)
Par amalinho
Commentaires
0 comm.
rcs_ca_bastia_DEN_0082.jpg
© denisub90

Stéphane Bahoken succède à Jérémy Grimm et devient également le premier joueur du mois de l'année 2017. Retour sur un titre avec lequel il a déjà flirté cette saison.

Stéphane Bahoken, sur les pas de son papa



Persévérance. Voilà qui résume parfaitement le passage Bahoken au RCS.
Initialement en fin de contrat à l'été 2016, à l'aube du retour du Racing dans le monde professionnel, Stéphane Bahoken a bien cru ne pas pouvoir, lui aussi, y faire son retour. Un monde qu'il a quitté à son départ de l'OGC Nice, son club formateur. Mais son passage de deux saisons ne faisaient pas l'unanimité en Alsace. A tel point que sa prolongation d'une année supplémentaire, en juin 2016, suscitait les débats et divisait les supporters ciels et blancs.
Peu importe les débats qui alimentaient les repas de familles ou les rendez-vous footballistiques hebdomadaires autour de Stéphane Bahoken. Le joueur, lui, était focalisé sur un seul et unique objectif : jouer, toujours et encore. Au point d'accepter d'être désaxé, voire même de "jouer défenseur central si on me le demande", comme me disait l'intéressé au moment d'aborder son temps de jeu sur une aile. Il avouera également à demi-mot préféré jouer dans l'axe. Mais l'essentiel, c'est "d'enchaîner les matchs et de jouer". Toujours mieux qu'être cantonné à un siège précis sur le banc de touche, effectivement.
Et si le système et la patte Laurey semblent faire effet, on n'oubliera pas non plus l'abnégation et les efforts effectués par le natif de Grasse pour éloigner la concurrence, progresser et surtout s'installer en titulaire en puissance, là où peu de monde devait l'attendre en juillet. Et pour l'épauler, il peut compter sur le soutien sans faille de son père, Paul Bahoken, ancien international camerounais et attaquant de grand niveau, même si Stéphane avait du mal à le croire pendant sa jeunesse. Petite anecdote amusante ! (cf. reportage Canal +).
Le début de saison ne fut pas tout rose. Des miettes, de l'envie, mais pas de résultats, statistiquement. Depuis, il a su augmenter son capital but, portant le total à 4, et distiller quelques passes décisives : 3 en tout. Des statistiques équilibrées, en somme. Cela fait de lui le deuxième meilleur buteur du club (derrière le prolifique Khalid Boutaïb, 11 buts) et co-meilleur passeur, accompagné de Vincent Nogueira et Dimitri Liénard.

Averti de son titre honorifique, Stéphane Bahoken a souhaité adresser un petit message aux stubistes :
"Je crois que c'est la première fois depuis que je suis au club que je suis élu. C'est un honneur et une récompense du travail que je fournis. J'espère que chaque match est un plaisir pour vous de nous regarder jouer et je vais donner encore plus pour l'équipe et le club. La deuxième partie de saison est également très importante. Merci à vous d'être là pour nous encourager et parler en bien de nous. Ca nous aide ! Merci encore."

Avant de demander une petite faveur, dans la bonne humeur et le rire :
"Votez pour moi sur le site du club !"
Donc voilà, je vous le dis : Votez pour lui sur le site du RCS également. Si vous le faites pas je vous menace de... Boh, laissez tomber.
C'est même ici que ça se passe !!

Derrière lui, Stéphane Bahoken est accompagné de de Dimitri Liénard, très bon ce mois-ci, et d'Anthony Gonçalves, qui marque le mois de janvier d'un retour de blessure payant avec la hargne qu'on lui connait, pour compléter le podium.
Jean-Eudes Aholou, Ernest Seka, Baptiste Guillaume (vous avez bien lu, oui oui), Jérémy Grimm et Hicham Benkaïd constituent les autres Tops du mois.

Quant aux flops, ils sont constitués essentiellement de Vincent Nogueira, qui est apparu usé et très fatigué ce mois-ci, Alexandre Oukidja qui s'est montré peu rassurant, affichant le quota tirs cadrés/buts encaissés parmi les plus mauvais du championnat, ainsi que Laurent Dos Santos qui n'aura pas profité des matchs de Coupe pour bousculer la hiérarchie.
Outre le podium, sont aussi nommés : Landry Bonnefoi, Eric Marester, Yoann Salmier, Jérémy Blayac et Abdallah N'Dour.

Le classement complet


JoueurMatchsRCS - Épinal 2-2, 4-2apAmiens - RCS 4-3Nîmes - RCS 2-2Le Poiré-sur-Vie - RCS 0-1Moyenne
Stéphane Bahoken31.532.071.271.62
Dimitri Liénard32.45-0.642.181.33
Anthony Gonçalves41.840.051.5911.12
Jean-Eudes Aholou20.771.381.08
Ernest Seka31.461.5901.02
Baptiste Guillaume3-1.332.451.50.87
Jérémy Grimm20.081.130.61
Hicham Benkaïd21.3-0.820.24
Mayoro N'Doye2000
Abdallah N'Dour4-1-0.5-0.441.64-0.08
Jérémy Blayac21.1-2.36-0.63
Yoann Salmier3-0.17-1.46-1.24-0.96
Eric Marester2-1.33-1.24-1.29
Landry Bonnefoi2-2.650-1.33
Laurent Dos Santos2-1.7-1.67-1.69
Alexandre Oukidja2-1.82-2.09-1.96
Vincent Nogueira3-2.43-2.64-1.89-2.32

amalinho

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter