A la découverte d'amalinho

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Interviews stubistes
Lectures
Lu 1.015 fois
Auteur(s)
Par deuce
Commentaires
0 comm.

Bien qu'il ne poste pas beaucoup, nous voyons son pseudo reluire de temps en temps en une du site. Mais qui est donc amalinho ?

Comme d'habitude, peux-tu rapidement te présenter aux lecteurs(trices) de Racingstub ?

J'approche du quart de siècle, dans l'horizon de 2018. Et j'attends vivement la rentrée en octobre pour retourner sur les bancs de l'école, après avoir passé plusieurs mois à bosser pour financer mes études. Dans le journalisme, pour les intéressés. Je ne suis pas forcément actif sur le forum ou sur le stamm, mais j'y passe quasiment au quotidien pour consulter le forum, m'énerver, et repartir. Mais depuis mon inscription en 2015, la semaine qui précède le match contre Colomiers, j'essaye de contribuer au site. Il est l'encyclopédie du football alsacien. Mais il a besoin de contributeurs pour exister et perdurer.

Depuis quand supportes-tu le Racing et pourquoi ?

Pour ne pas être original, je vais dire depuis toujours. Mais pour rentrer plus dans le détail, je vais à la Meinau assez régulièrement depuis la saison de National en 2010/2011. Avant cela, j'étais assez jeune, peu de moyens et personne pour m'y amener. Et j'étais plutôt limité par les transports en commun également, même si c'est pas trop mal desservi, ça réduit la mobilité. Je suis Alsacien d'origine et de naissance. C'est fort logique que mon cœur vibre bleu et blanc et que mon sang coule bleu et blanc.
Avant de me rendre au stade, je suivais déjà les performances du club. Soit via TV, mais plus souvent via France Bleu Alsace à l'époque de Mathieu Dubrulle. Je me rappelle de certaines soirées, va comprendre pourquoi ... Un 3-0 encaissé à Lille avec un coup-franc de Lichtsteiner si je me souviens bien. La finale remportée contre Caen évidemment aussi. Et puis les matchs les plus sombres de notre histoire, forcément, et malheureusement. Mais la roue tourne et je m'apprête certainement à vivre mes meilleures émotions en tant que supporter du Racing.

Du coup, penses-tu être un vrai de vrai supporter ou plutôt un footix qui vient à La Meinau avec un maillot d'Arsenal floqué Henry ?

Tout est pardonné si le maillot est floqué Henry ou Zidane. Non, blague à part, je me sens gêné lorsque je prends place en tribune ouest (ou QVNO jusqu'à cette saison) et que j'ai oublié de mettre mon maillot ou emmener mon écharpe. Je m'y sens pas à ma place. Je ne sais même pas comment d'autres individus osent y monter, survêtement du Real Madrid ou casquette du PSG fièrement arboré. Je me rappelle d'une échauffourée à hauteur du KCB il y a 2 saisons, je crois, quand un mec était dans le bloc KCB et prenait la place des cartés alors qu'il avait le survêtement d'un autre club français. Je suis assez fier aussi d'avoir pu me procurer certains maillots de joueurs cette saison.

Un souvenir particulier à nous faire partager ?

Difficile de n'en sortir qu'un. Je vais surtout essayer de me souvenir de tout ce que j'ai dit lors de la première tentative. Je me rappelle d'un match face à Jarville. La montée en CFA était déjà assurée, mais cet après-midi là, le RCS s'impose 3-0 et à la fin du match... CRAQUAGE. (https://www.youtube.com/watch?v=-6bKDNDYEok) Première fois que j'étais en plein cœur de fumigènes à ce moment là.
La saison suivante, souvenir des 25 ans des UB90 face à Boulogne sur Mer. Douniama inscrit un doublé. Je me souviens avoir loupé un des buts car vers la 20 ème minute j'avais quitté le QVNO avec quelques membres KCB pour déployer une banderole en tribune Est qui souhaitait un joyeux anniversaire aux Zubés. Sauf que 2-3 d'entre eux nous arrêtent et s'agitent autour de nous en pensant qu'on avait de mauvaises intentions. Une fois les esprits calmés, on monte en tribune et on la déploie. C'était agréable de remercier les fidèles et ambianceurs.
Puis les souvenirs vont crescendo selon les résultats, forcément. Je ne parlerais pas de la fameuse rumeur. Le match à Belfort est gravé dans mes souvenirs désormais. L'anecdote qui m'amuse le plus, c'est celle du speaker belfortain. A la fin du match, il appelle la vigilance de tous les supporters alsaciens, venus par milliers. «Chers Strasbourgeois, je vous invite à ne pas franchir les barrières de séc....» il n'a pas fini la phrase que plusieurs centaines de supporters se trouvaient déjà à côté de joueurs. Personnellement, je me suis fait réprimander par la sécurité pour avoir effectué un salto sur le coussin d'athlétisme...
J'espère que les meilleurs souvenirs sont à vivre. Je serai présent à Lens, Niort et contre Bourg pour optimiser mes chances.

Changeons de sujet maintenant, enfin pas trop non plus. Tu apportes régulièrement ta contribution au site (et on t'en remercie) en publiant les articles de la série "Joueur du mois". Pourquoi celle-ci particulièrement ?

Je pense qu'actuellement, c'est la rubrique qui me correspond le plus, qui répond le plus à ce que j'entrevois à l'avenir, ce qui me plait. Les portraits, le côté ""reporter"". Et puis surtout depuis 2017 j'ai changé de format et je vais à la rencontre des joueurs. C'est un plaisir énorme pour moi de pouvoir échanger avec eux. En général, on discute pendant 15 - 20 minutes. On apprend des choses. J'ai la vision du joueur, ils ont celles du supporter. Et non pas celle du journaliste. J'essaye de leur proposer un modèle différent par rapport à ce dont ils ont l'habitude aussi. Pour l'instant, sans grand succès. Mais j'y travaille. Et le prochain joueur, dont j'ai déjà le nom (teasing), se prêterait parfaitement au jeu. J'ai déjà pu fixer un rendez-vous avec lui. Je prends énormément de plaisir à chaque fois, même si je ne suis pas toujours dans les délais ... Et j'espère que les lecteurs en prennent tout autant. Et que ce format leur plait aussi par rapport à ce que j'avais l'habitude de proposer jusque là. A savoir un modèle plus classique. Sauf que j'avais le sentiment de tourner au rond et d'avoir puisé mon stock de vannes. Je ne voulais pas être lourd ni redondant.

Et rédiger des articles sur les avant-match et les présentations des équipes, ça te pose un problème ? Tu pourrais rendre le sourire à @athor ...

Je rebondis du coup à ce que je disais plus haut. Je ne suis pas forcément à l'aise avec ce genre d'informations ou d'écrits. En revanche, ce qui est en réflexion depuis maintenant un an, c'est la possibilité de proposer des reviews tactiques (vous connaissez les chroniques tactiques de Florent Toniutti ?) des matchs du Racing. Mais plusieurs points me freinent actuellement :
- La disponibilité des replays, qui le sont 2-3 jours après le match en général. Donc il a eu le temps d'être vu et revu entre temps. La montée en Ligue 1 pourrait améliorer ce délai.
- La profondeur de l'analyse. Je dois encore progresser pour proposer quelque chose de suffisamment viable pour que les lecteurs prennent du plaisir et pour que cela soit pertinent. Dire que la passe d'untel est belle et que le déplacement de l'autre a fait la différence, tout le monde en est capable. Je veux proposer quelque chose de plus poussé, sans pour autant me mettre à niveau de l'excellent Florent.
- La flemme. Ou plutôt, la peur de me lancer dans quelque chose que je ne maitrise pas intégralement. Quel fond proposé ? Sous quelle forme ? Je me pose souvent ces questions là sans vraiment trouver de réponses.
Le plus dur, j'imagine, c'est de se lancer...

Revenons au foot. Comment vis-tu cette fin de saison en boulet de canon de la part de nos joueurs ?

Paradoxalement stressante. En juin 2016, je me disais «Cool ! Enfin une saison sans stress, tranquille» en pensant obtenir un maintien large, respectivement aux objectifs du club, en finissant à la 8ème place environ. Mais non. Le Racing reste le Racing. Mais je préfère avoir le stress de la montée en Ligue 1 plutôt que cellui d'Orléans et consorts. Au début, je ne voulais pas monter. Je jugeais que c'était trop tôt et qu'il fallait stabiliser le club, à tous les niveaux, au monde professionnel. Mais Laurey a eu l'excellente idée de jouer tous les coups à fond et de se hisser en tête du championnat à 3 journées de la fin. Je vais pas te cacher que si on ne monte pas, je serai très déçu, désormais. Et peur des retombées mentales comme ça arrive fréquemment. Notamment à Karlsruhe cette saison... Mais comme je l'ai déjà dit, je serai présent à Lens et Niort puis à La Meinau. Ca me donne l'impression de participer pleinement au sprint final, à ne pas être spectateur et espérer un bon score. Non, je serai présent aux stades et donnerai corps et âmes pour pousser l'équipe . Je ne terminerai pas cette saison sur un sentiment d'inachevé. D'un point de vue personnel, c'est essentiel. Et j'ai confiance en Laurey et ses joueurs. Je ne vois pas comment la montée pourrait leur échapper, mais attendons le soir du 8 mai pour en être certains.

Si jamais le Racing venait à monter, penses-tu qu'il faille changer toute l'équipe ? Ou es-tu plutôt partisan de récompenser les grands artisans de la montée ?

C'est compliqué. Je ne suis ni dirigeant, ni préparateur, ni entraîneur, ni recruteur. Certains diront que l'effectif est au niveau. Personnellement, j'ai plus de mal. De notre XI actuel, je ne vois pas grand monde se hisser plus haut que la Ligue 2.
Les gardiens n'en parlons pas. C'est déjà très juste pour un club qui joue la montée.
La défense arrive en fin de contrat sauf Ernest Seka et Abdallah N'Dour... qui vient de se blesser gravement et qu'on risque de ne plus voir au niveau... ou en tout cas difficilement avant janvier 2018.
Je suis sceptique quant à Jérémy Grimm. Il a bluffé tout le monde en se mettant la Ligue 2 sous les pieds mais joue moins ces temps-ci. Sera-t-il capable de hausser son niveau de jeu, à 31 ans, pour découvrir la Ligue 1 ? Beaucoup plus optimiste sur Jean-Eudes Aholou par contre. Il n'est pas signé un tel contrat par hasard.
Dimitri Liénard a un capital sympathie ici, aux yeux des supporters. Il est un des hommes forts et surtout directement impliqués dans la saison du Racing. Mais honnêtement, je pense pouvoir dire sans trop me tromper qu'on était peu à le voir à ce niveau là. Même sceptique pour la plupart lorsqu'il a prolongé. Il arrive aussi en fin de contrat, maintenant.
Devant, Khalid Boutaïb n'a pas encore prolongé et Baptiste Guillaume n'est qu'un prêt. Restent Jérémy Blayac et Stéphane Bahoken. Là encore, pas sûr que cela tienne la route. Je n'ai pas trop de craintes concernant Stéphane Bahoken qui a l'habitude de se battre et s'arracher. Mais les qualités physiques et sportives de Blayac risquent d'être vraiment limités en Ligue 1. Il n'a plus 25 ans. Malheureusement, le succès au football ne se fait pas dans le social...

Et s'il ne montait pas ? Iras-tu brûler des pneus devant la Meinau ?

J'ai eu une bonne éducation. J'aurai du chagrin et énormément de tristesse, c'est clair. Mais toujours dans la politesse. Sans doute énervé aussi, car si on ne monte pas, ça voudrait dire qu'on a pris qu'un seul point en 3 matchs et que donc les joueurs auront craqué au pire moment. Mais je serai triste, chagriné, inquiet. Tout en regardant la timeline du club pour me réconforter. Finalement, je préfère manger des pizzas que monter des meubles.

Pour finir, le prochain stubiste que tu souhaites voir répondre à cette interview et pourquoi ?

Je vais me contredire un peu, mais je ne suis pas si actif que cela pour donner un avis là dessus. Mais sinon, comme ça, je dirais pourquoi pas @guigues qui fait énormément de déplacements si j'ai bien tout compris et qui est le chef d'orchestre de Radiostub. Et puis si je veux avoir une chance d'y participer une nouvelle fois, je dois le caresser dans le sens du poil. Sinon, on a aussi une stubiste parmi nous dont j'ignore le nom. Ou en tout cas ne suit pas sûr de son identité, qui est parmi les responsables à la Fédé RCS et qui suit régulièrement les U19 et la réserve, en plus de faire quelques déplacements en bus avec son asso. Et puis aller à la rencontre d'une stubiste, c'est cool ! N'en déplaise à Lacombe.

deuce

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter