Un titre pour l'honneur

Note
4.5 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Bilan
Lectures
Lu 2.535 fois
Auteur(s)
Par athor
Commentaires
4 comm.
20161126_155521.jpg
© manacor67

Dans l'impossibilité réglementaire de monter en CFA, la réserve du Racing s'est tout de même offert un titre honorifique de champion, tout en remplissant sa mission de faire progresser des jeunes joueurs. Retour sur sa saison.

A la tête du centre de formation depuis la fin de sa mission avec l'équipe première, François Keller bouillonnait à l'idée de pouvoir retrouver les terrains. A la faveur du retour du Racing dans le monde professionnel et de la restructuration du centre afin d'obtenir son agrément, Pascal Droehnlé, l'ancien coach devenu responsable du recrutement chez les jeunes, lui a donc laissé sa place sur le banc. Après la saison 2010/2011 avec la réserve, et la saison 2011/2012 avec l'équipe une, Keller entame donc sa troisième saison en CFA2.

Comme la précédente, l'objectif est de faire progresser les jeunes joueurs en place, dont les anciens U19, vice-champions de leur groupe, ainsi que de poursuivre la politique de post-formation. Dans cette optique, le groupe a vu les arrivées d'Andrea Gambetta (Nice), Di Giovanni Nouma Oum (Bari), Sofiane Bekkouche (Nancy) et Alain Reppert (Schirrhein), tous en quête d'une carrière à l'étage supérieur. A leurs côtés, des joueurs comme Corentin Schmittheisler, Lilian North, Anthony Caci et Gaëtan Weissbeck font figures de tauliers de l'équipe, malgré leur jeune âge. La préparation estivale se déroule sans accrocs, avec une série de matchs amicaux assez rapprochés, mais parfaitement gérée avec quelques cartons, comme contre Sarreguemines (5-1) et Kronenbourg (5-0). A cette occasion, des joueurs pros en reprise ou à l'écart du groupe de Thierry Laurey prennent part aux rencontres. Le retour de professionnalisme signifie également un renforcement des liens entre les deux équipes.

L'ouverture du championnat de CFA2 est un remake de la première journée de la saison 2015/2016, avec la réception de Sarreguemines, un des outsiders. Comme un an auparavant, le RCS domine, se créé les occasions, cette fois-ci sans conclure, mais finit par encaisser un but en toute fin de partie (0-1). Le second match face à Illzach-Modenheim, achevé sur un match nul 2-2, laisse tout autant de regret devant le nombre impressionnant d'occasions non concrétisées. Face à cette difficulté, François Keller s'est décidé à recruter un buteur, en la personne de Hicham Benkaïd, sans club depuis le dépôt de bilan de Colmar. L'ancien international de futsal ne va avoir besoin que d'une poignée de minutes pour s'illustrer. 48 exactement, pour ouvrir le score face à la réserve de Nancy, pour sa première titularisation. Avec son nouvel atout, l'équipe réserve entre dans l'automne avec une belle série de quatre succès de rang, qui la porte vers le haut du classement. Autre arrivée enregistrée, celle de Quentin Othon, libre après son expérience troyenne et qui a pu s'entraîner avec l'équipe depuis l'été. Son engagement sous convention amateur lui permet de se maintenir en forme en CFA2 en attendant d'éventuelles sollicitations.

Malgré cet élan, l'équipe s'est inclinée logiquement à Haguenau (0-2), l'un des candidats déclarés à la montée, la faute à un petit excès de confiance, comme le soulignait Gaëtan Weissbeck : « comme on restait sur quatre victoires on les a peut-être trop pris à la légère. C’est une victoire qui est méritée pour Haguenau, ils avaient beaucoup plus envie que nous. » Après un rebond face à Forbach à domicile (2-0), les Bleus s'inclinent à nouveau à l'extérieur, cette fois à Sarre-Union, après une rencontre rocambolesque. Rapidement réduit à dix à la suite de l'expulsion de Steve Solvet, le RCS enregistre un second carton rouge dès la 21ème minute avec la sortie de Felipe Saad, qui effectuait sa rentrée après sa suspension face à Valenciennes. A neuf contre onze pendant 70 minutes, les visiteurs font tout de même mieux que de la résistance, mais finissent par s'incliner 2-1. Heureusement, les deux dernières rencontres avant la trêve hivernale sont mieux gérées, les hommes de François Keller s'offrant même le luxe d'une victoire à l'arrachée sur la pelouse du leader et favori Schiltigheim (1-0).

L'hiver rigoureux qui a sévi sur la région a amené son lot habituel de matchs reportés. Le 21 janvier, alors que l'immense majorité des matchs de la région ont été remis, la réserve s'est déplacé sur la pelouse, gelée en profondeur, de l'ASIM. Évidemment, le spectacle fut loin d'être au rendez-vous (0-0). La vraie reprise a lieu un peu plus de trois semaines plus tard, avec la réception de Prix-les-Mézières. L'occasion de voir des nouvelles têtes parmi les joueurs du Racing, avec les jeunes Ismael Aaneba (17 ans), défenseur central venu de Mantes (CFA), et Kévin Zohi (20 ans), attaquant malien en provenance de Bamako. C'est d'ailleurs ce dernier qui s'illustre en inscrivant le but victorieux face aux Ardennais (1-0). Impressionnant par sa technique virevoltante et sa vitesse, Zohi est l'un des hommes forts de ce début de ce début de cycle retour, livrant quelques prestations d'envergure, comme face à Biesheim (5-0) avec un doublé dont un but inscrit d'une magnifique volée, ou contre Pagny-sur-Moselle (3-0) avec trois passes décisives. Dans son sillage, la réserve enchaîne une nouvelle série de cinq victoires et vient s'installer à la première place du classement, faisant ainsi prospérer la fameuse question « est-ce que la réserve peut monter en CFA ? ». Encore une fois, la réponse est non, comme l'a rappelé François Keller : « on ne peut pas monter cette année car on n'a pas de centre de formation agréé, et on ne pourra pas monter l'année prochaine parce qu'on sera catégorie 2 classe B. Et n'ont droit de monter que les centre 2A, 1B ou 1A. »

La dernière ligne droite n'est abordée de la meilleure des manières, avec une défaite 2-1 sur la pelouse de Lunéville puis un match nul à domicile contre Haguenau (2-2), terminé à dix contre neuf. La machine se remet en route à Forbach, un déplacement forcément particulier pour François Keller, conclu par un nouveau succès 2-0, suivi d'un autre deux semaines plus tard contre Sarre-Union (4-1). La suite du mois d'avril n'est toutefois pas aussi rose, avec trois défaites consécutives, dont l'élimination en coupe d'Alsace à Hegenheim (DH). Ainsi, lors de la 23ème journée, Schiltigheim, avec ses six anciens strasbourgeois au coup d'envoi, pense avoir frappé un grand coup en s'imposant 3-1 sur la pelouse de Molsheim, prenant ainsi la tête du classement avec trois points d'avance, à trois matchs du terme.

François Keller en profite alors pour lancer quelques jeunes joueurs, qui seront amenés à constituer l'ossature de l'équipe la saison prochaine, parmi lesquels Glen Matondo, Adrien Lebeau et Nassim Bakria. Sans pression, les Bleus enchaînent alors trois succès pour conclure l'année, dont le dernier à Sarreguemines, avec Bastien Rempp, le gardien des U19, qui a fini comme attaquant. Dans le même temps, les hommes de José Guerra se prennent les pieds dans le tapis à domicile contre la réserve de Nancy (0-0), laissant la première place au RCS. Un titre de champion qui compte évidemment pour du beurre, mais qui vient récompenser une bonne saison de toute l'équipe, et saluer la fin de l'aventure strasbourgeoise pour beaucoup de joueurs. La saison prochaine s'annoncera tout de même plus compliquée, avec la refonte des championnats nationaux et la nécessité de recomposer une équipe performante.

athor

Commentaires (4)

Flux RSS 4 messages · 2.397 lectures · Premier message par cernay68 · Dernier message par drustan

Commenter