Landry Bonnefoi, joueur du mois de décembre

Note
5.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 1.390 fois
Auteur(s)
Par amalinho
Commentaires
1 comm.
Bonnefoi.jpg
© fsrcs

De l'UNFP au Racing, l'histoire de Bonnefoi est belle. Ce mois-ci, il succède à Jean-Eudes Aholou pour le titre de joueur du mois. Sa première à Strasbourg.

Le top


Landry Bonnefoi, la bonne surprise



Son histoire est belle. L’aventure strasbourgeoise de l’ancienne doublure de Gianluigi Buffon, entre autre, n’aurait pas dû continuer cette saison. Son premier contrat en Alsace arrivait à son terme alors que le Racing célébrait sa montée en Ligue 1 et son titre de champion de France de Ligue 2. Mais, on ne sait pas de quoi l’avenir est fait. Il passe son début d’été à l’UNFP pour garder sa forme, en attendant d’autres sollicitations. Soit elles ne sont pas venues, soit le troisième portier alsacien les a rejetées. Landry Bonnefoi choisit finalement de saisir la main tendue par Marc Keller, qui proposait une nouvelle année de contrat dans un rôle de numéro 3 et pour épauler Alexandre Oukidja et Bingourou Kamara. Deux matchs contre le PSG, et deux blessures de ses collègues, plus tard, Landry Bonnefoi bénéficie de quelques minutes contre les Parisiens. Puis assure son rôle contre Toulouse et voit sa confiance renouvelée lors du derby face à Metz, malgré le retour d’Oukidja dans le groupe. Ses prestations ont été convaincantes, et s’il a fait l’aller-retour trois fois entre sa ligne et ses filets pour ramasser le ballon, il a sûrement été le meilleur racingman ce soir-là. Bravo, Landry.

Jean-Eudes Aholou, aux abonnés présents


C’est une coutume, un automatisme. On ne racontera plus son histoire. C’était son 12ème mois à Strasbourg. Et un bel historique de « joueur du Mois » derrière lui, déjà.
En janvier 2017, il est 4ème du top, un mois seulement après son arrivée. Il ne confirme pas toute suite les bons espoirs placés en lui. En février, cela se passe moins bien et le néo-strasbourgeois, première recrue payante depuis la descente aux enfers, est 5ème dans le flop. Mars, deuxième mois de difficulté. Certains réclament déjà le retour de Jérémy Grimm dans le 11 type du RCS. Jean-Eudes Aholou achève le mois avec une nouvelle note négative. Avril, le joueur semble s’adapter aux consignes de Thierry Laurey et à ses nouveaux coéquipiers. Sa note est légèrement positive. Et Mai arrive, Aholou monte sur le podium en même temps que le Racing en Ligue 1. Et se place 2ème, derrière Felipe Saad, dans une énorme forme en fin de saison. En 4 mois de Ligue 1 et 3 « joueur du mois », Aholou l'est 2 fois. En août, puis en novembre. En période de mercato, il serait évident de voir le nom d’Aholou assimilé à d’autres clubs…

Nuno Da Costa, à la cape verte


Sur le podium le mois précédent, en compagnie de l’abonné Jean-Eudes Aholou, Nuno Da Costa a gagné sa place. Meilleur buteur de l’équipe avec 4 réalisations, tous en championnat, dont une contre le PSG. En difficulté par son positionnement sur un côté en début de saison, il a prouvé que son poste préférentiel était attaquant axial… Dans un premier temps, du moins. Il termine son année 2017 en tant qu’attaquant de couloir dans le 4-3-3 utilisé pour battre le PSG et les girondins, accompagné de Stéphane Bahoken dans l’axe et l’épatant Martin Terrier à gauche. Contre Toulouse, il a notamment été victime de 6 fautes et provoqué 3 cartons jaunes. Signe d’une grande activité, d’une vivacité et d’une technique qui mettent l’adversaire en difficulté. Voilà des matchs et des exemples qui doivent faire plaisir au cap-verdien, en difficulté sur ses derniers mois à Valenciennes.

Sont aussi présents dans le top Martin Terrier, logiquement, ainsi qu’Ernest Seka en grande forme, Stéphane Bahoken, buteur à Bordeaux et Kenny Lala.

Kader Mangane et Jonas Martin sont un peu plus en retrait et plus à cheval avec les flops.

Le flop


Anthony Gonçalves, hargneux démuni



Le Racing très performant en décembre, Anthony Gonçalves est le seul strasbourgeois à avoir une note négative sur le baromètre du « joueur du Mois », ce mois-ci. Pour sa défense, il a été diminué par une blessure aux côtes, qui l’a restreint dans son domaine de prédilection, l’impact physique et la hargne. D’abord absent, il est finalement « remis sur pied » plus tôt que prévu… Avant de proposer une terne prestation et de sortir, très en colère, et toujours amoindri par des côtes douloureuses. Absent au derby, nul doute qu’il aura à cœur de prendre sa « revanche » le 1er avril, lors de la réception des grenats. Et pour apporter l’impact physique qui a clairement fait défaut lors du premier acte.

Dans le flop, malgré les notes positives, Bakary Koné et Dimitri Liénard ont connu un mois de décembre plus compliqué que leurs coéquipiers.

Le classement


JoueurMatchsRCS - Paris SG 2-1Bordeaux - RCS 0-3RCS - Paris SG 2-4RCS - Toulouse 2-1Metz - RCS 3-0Moyenne
Landry Bonnefoi30.670.922.751.45
Jean-Eudes Aholou52.021.561.921.63-0.131.4
Nuno Da Costa41.870.111.951.281.3
Martin Terrier30.52.320.331.05
Ernest Seka41.83-0.041.550.711.01
Stéphane Bahoken41.922.080.33-1.20.78
Kenny Lala51.640.880.061.060.060.74
Kader Mangane41.602.02-1.790.46
Jonas Martin30.60.230.380.4
Dimitri Liénard52.121.55-1.30.84-2.080.23
Bakary Koné51.17-1.711.471.38-2.180.03
Anthony Gonçalves30.37-1.350-0.33

amalinho

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 1.332 lectures · Premier message par kitl · Dernier message par kitl

Commenter