Objectif 33

Note
5.0 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Avant-match
Lectures
Lu 636 fois
Auteur(s)
Par benjaminh68, kitl
Commentaires
0 comm.
SAM_4670-001.JPG
De Préville enfilera-t-il les gants ce soir ? © fsrcs

Le Racing entame ce soir une séquence domestique pouvant lui permettre de se relancer. Avant Troyes dimanche prochain s’avancent des Girondins remaniés et requinqués par rapport au match aller de décembre.

Souvenons-nous du match aller : le Racing s'était imposé 3-0 à Bordeaux, contre une équipe complètement absente, amorphe. La défense bordelaise était catastrophique, on l’a vu sur le but de Martin Terrier qui dribble toute la défense depuis le milieu de terrain et qui s'en va battre un Benoît Costil impuissant et complètement abandonné par sa défense. Avant cela, Bahoken au bout de quelques secondes puis Liénard d’un maître coup-franc avaient permis au RCS de se détacher.

Estuaire n’est pas jouer



Club abonné au premier tiers du classement depuis une dizaine d’années, Bordeaux avait pour objectif de conforter ce rang, voire de l’améliorer. Le vénérable Jean-Louis Triaud avait déjà cédé la présidence en cours de saison passée, une succession prévue en douceur. Jocelyn Gourvennec abordait avec confiance ce nouvel exercice, débuté de manière encourageante en L1, en dépit d’un sérieux accroc contre Videoton en C3.

Le technicien breton ne survivra pas à une catastrophique série automnale : défaites en pagaille, défiance des supporters, changement de gardien, dépendance à Malcom... Sa situation devint carrément intenable suite au revers beaucoup commenté chez les simili-amateurs de Granville en 32ème de finale de Coupe de France.

Gourvennec et son staff furent remerciés suite à la défaite 0-2 contre Caen. Après l’intermède (victorieux) de l’intérimaire maison Eric Bédouet à Nantes, les Girondins décidèrent de nommer l’Uruguayen Gustavo Poyet au poste d'entraîneur pour remettre le club sur de bons rails.
Double vainqueur de la Coupe des Coupes avec Saragosse puis Chelsea, Poyet est davantage connu pour son élégance balle au pied que pour ses compétences sur le banc. A son actif, une montée en D2 anglaise avec Brighton, quelques résultats épisodiques à Sunderland ou Athènes, une expérience en…Chine. Francophone depuis ses débuts européens à Grenoble, Poyet a en outre dirigé quelques temps le Bétis Séville, où évoluait notamment Jonas Martin.

Commerce triangulaire



Après un succès – en trompe-l’œil ? – 3-1 contre Lyon, les Aquitains se présentent ragaillardis au stade de la Meinau. Les deux succès leur ont permis de quitter le triangle des Bermudes mais ils ne comptent que cinq points d’avance sur le barragiste.
Par rapport à décembre, la défense a bien changé : exit le peu rassurant Jovanovic, prêté à Eibar. Jérémy Toulalan a pour sa part résilié son engagement, par solidarité avec Gourvennec. Le Brésilien Pablo, aperçu il y a quelques saisons et de retour d’un prêt au pays, est passé du statut d’indésirable à celui de patron de substitution, le temps de la suspension de Paul Baysse.

Outre cet héritier de Marc Planus, deux autres joueurs ont rejoint le Haillan : le milieu relayeur Soualiho Méité et le puncheur danois Martin Braithwaite, prêtés respectivement par Monaco et Middlesbrough. Le club a surtout réussi à conserver son joyau moustachu Malcom (8 buts, 5 passes décisives), absent au match aller. Le gaucher représente la principale menace d’un collectif encore fragile : s’il n’a plus vraiment la tête à Bordeaux, son pied gauche est toujours là.

De son côté, le Racing doit en profiter pour prendre des points et se mettre à l'abri de la relégation le plus vite possible. Sa dynamique actuelle n’est pas ravissante, mais il n’y a pas le feu au lac Achard.
Les absences sur suspension de Dimitri Liénard et Anthony Gonçalves pousseront Thierry Laurey à rebâtir son milieu de terrain et poseront forcément la question de la qualité des coups de pied arrêtés et de la grinta.

Bordeaux déplore les absences de Plasil et Otavio (suspendus). Lewczuk est forfait. Pour sa première, Poyet avait aligné le onze suivant :

Equipe


Il a cette fois retenu 20 joueurs, avec le retour de Baysse et la présence encore incertaine de Braithwaite. Otavio devrait être suppléé numériquement par Sankharé ou Vada.

Le RCS pourrait miser sur une composition de ce style, Grimm et Nogueira se battant pour une place de titulaire.

Equipe


Riche en inconnues, ce Strasbourg-Bordeaux sent moins la poudre que ceux des années 1990, mais revêt un enjeu capital pour le RCS : le bol d'air ou l'apnée.

benjaminh68, kitl

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter


Voir aussi

RCS - Bordeaux 0-2

· Stade de la Meinau (Strasbourg) · 24e journée · Ligue 1 2017/2018

Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png bordeaux2.gif

Confrontations (55)

Dernières confrontations

Stats

Dernières confrontations

Vainqueurs entre RCS et Bordeaux

Buts marqués

Par RCS
68
Par Bordeaux
61

Derniers résultats

RCS
D, D, D, V, D
Bordeaux
D, V, D, V, V

Pronostics racingstub.com

Cotes racingstub pour RCS - Bordeaux 0-2

Voir tous les pronostics