Las elecciones americanas

19/01/2008 10:59
342 lectures
Toute la démagogie hispanophone dans ce titre s'étale complaisamment devant vos mirettes, un jour d'élections primaires au Nevada.
En dépit de ce que mon ami de neuf ans jujudu69 a demandé, je n'évoquerai pas les liens secrets qui unissent le vieux candidat texan Ron et son neveu Sean, rappeur et businessman heureux. Les Paul ont le sens de l'intimité familiale. Ce qui ne semble pas être le cas des Cheney, où l' apprend-on dans ce blog des plus intéressants, Dame Cheney informe qu'elle a une lointaine parentèle avec les Obama. Non, mes chers adlerophiles, point de Ron, aujourd'hui, mais plutôt un dementi cinglant.

La campagne américaine est l'occasion de tapages, de l'animation vive et spectaculaire, du cirque effréné, c'est ce qui caractérise, pense-t-on, l'Amérique. Faux. Mike Gravel, un des candidats démocrates, a commis un spot publicitaire surprenant :



Merci Mike. Mes amitiés à Lars von Trier.

Mike Gravel, de son vrai nom Maurice Robert, (des parents quebecois) compte-t-il lancer un pavé dans la mare et se barrer le long de la plage, après avoir semé une zizanie. Va-t-il faire oeuvre d'hyperécologie en mettant tous les cailloux à la mer? Est-ce un message subliminal du promeneur à tous les joggeurs hyperactifs?
Il est étonnant qu'un ancien militaire fasse usage de l'amphibologie métaphysique pendant la course aux dons.

Joaquin Almendralejo, from CNN news

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter