Le gang de la rocade







Professor I. against the dirty blockers

13/12/2007 00:37
287 lectures
RTL 9 a de moins en moins de moyens pour sa production télécinématographique, alors bon an, mal gré, on fait un peu de récupération avec des bandes tombées du jt.

Dernièrement ,c'est les agitations étudiantes et la dérive fasciste des casseurs de lunettes qui nous occupèrent. Nous restons dans les parages il y a peut-être de la castagne et de la résistance.

Lire la suite...




Dj Inspector

02/11/2007 23:58
321 lectures
Très prochainement, dans un endroit tenu secret, en une date tenue secrète, AccompagnaMan organise un bal costumé ultra-confidentiel. J'y serai et je serai déguisé en François Hollande, étant donné que je suis le meilleur François Hollande du nord de l'europe. Des indiscrétions indélicates font état du possible déguisement de l'Accompagnateur en sociologue ou en choriste. J'ai postulé pour le deejing de la soirée, rassurez-vous, j'ai déposé le dossier, un dossier béton, car je suis cornaqué par DJ Patz de l'oeil sociologique himself. Au programme, ce sera soirée à thème, puisque la bande-son mêlera germanitude, kinzlerisation des esprits et duo de chocs et suspense, puisque ce sera Derrick, le pivot de notre déhanchement festiviste. "Horst? qui l'eüt cru?"

Lire la suite...




L'anniversaire d'AccompagnaMan

18/09/2007 12:19
270 lectures
Aujourd'hui est le jour anniversaire d'AccompagnaMan. J'espère que vous serez sensible à cet événement, comme je lui suis, et aurez la bonté de me contacter par mp, de sorte à ce que je vous transmette son adresse électronique et ainsi faire le nécessaire pour saluer son oeuvre.



Lettre à Bill Gates

10/08/2007 17:22
341 lectures
Le Swot rend fou. Un vulgaire slide show, avec une matrice datant des années 80 (aka le Swot) et les amoureux du foot-business sortent du bois (9 commentaires !). Pris par la folie des grandeurs, je me permets de rédiger une lettre à Bill Gates (que je n'enverrai pas, car ses cookies, robots-espions se se l'auront procuré avant).

Lire la suite...


Colonel Roly : "l'addition, s'il vous plaît!"

24/06/2007 14:12
881 lectures
En l'hommage au Colonel Roly, cette peinture d'Emile Claus que nous vîmes avec NV au musée des Beaux-Arts de Bruxelles.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/01/Emile_Claus_Va...

Le Colonel Roly, de son vrai nom, Roland L###, fut ou est encore un universitaire obscur qui terrorisa, tant il était odieux, des élèves, redoutant la foudre arbitraire de l'atrabilaire. Ce fumeur impénitent n'hésitait pas à griller une gitane en salle de cours, s'accordant la pause qu'il ne jugeait pas bon nécessaire pour ses élèves qui le supportait trois ou quatre heures de temps. Il s'en prenait régulièrement à un bouc-émissaire, de préférence une fille très timide, dont il rappellait régulièrement la prestation "merdique". Sa sortie la plus célèbre fut lorsqu'à demi-ivre, il nota au tableau devant deux cent personnes : "Napopoléon".
Colonel Roly, l'addition, s'il vous plaît.






Les deux minutes du fils de Laurent Fabius

04/05/2007 07:25
1.656 lectures
Laurent Fabius s'est récemment découvert une vocation de porte-parole du peuple, des sans-grades, des métallos brimés par la mondialisation diabolique, c'est une correction tardive que ne fera pas son descendant. Laurent Fabius a un fils, ce qui fait ici, la première et la dernière de ses similitudes avec le peuple., car tout de gauche qu'il est, il a une vie de famille. Afin de se rapprocher de ce-dit peuple ou alors pour préparer les prochaines élections présidentielles, son dévoué fiston propose ses services au stublog d'Almendralejo. Pour compenser la douloureuse perte d'AccompagnaMan dont nous sommes inconsolables et lui aussi paraît-il, le fils de Laurent Fabius veut stubber. Stubber avec nous, petit peuple de supporters du Racing. Il y avait les deux minutes du peuple, ponctuellement, il y aura les deux minutes du fils de Laurent Fabius.

Il est de notoriété publique que le fils de Laurent Fabius se rend chaque matin dans son université parisienne en taxi, lui assurant une méconnaissance totale ou abyssale (regrettable en tous les cas) des transports en commun. Et bien, le fils de Laurent Fabius s'engage à combler cette lacune stupide pour un homme de gauche, car un conseiller-majordome lui a certifié que l'usager, comme le cheminot vociférant, comme l'enseignant débraillé est bien un "membre de l'électorat populaire".

Il est de notoriété publique que le fils de Laurent Fabius, coiffé de son crâne déjà chauve et de ses 17 ans tout mouillé, a déjà terminé la re-révision des huit disciplines du concours à l'ENA ("aïe ié") et a entamé la lecture des Rougon-Marquartpour le restituer sous forme de petits bristols les grandes lignes à son cher père. De ce fait, il s'est passionné, contre vents et marées et la désapprobation des Fabius, pour l'univers zolien dans lequel il aimerait descendre de quelques marches comme l'enfant intrigué pousse la porte de la cave et ne va pas plus loin que les trois marches qui conduisent à l'obscurité (c'est moi qui rajoute).

Désormais, le fils de Laurent Fabius va payer ses courses, aller au bar et aux leçons d'équitation et crier son amour du peuple en stubbant.





Le Professeur Bondo

07/04/2007 09:15
242 lectures
Le professeur Bondo, dont le père était un grand maître du spiritisme est un scientifique danois de renom, spécialiste de l'hépato-sarcôme, une maladie du foie extrêmement rare. Au rigets hospitalen, ce n'est qu'une fois tous les dix ans qu'un patient décèdent de cette maladie. Lorsque la famille de Zakariasen refuse le don d'organe, Le Pr. Bondo est désespéré qu'un foie aussi malade lui soit ôté pour des raisons légales. Il décide donc de se faire greffer le foie malade quelques minutes avant de reprendre le sien, avec le concours de ces collègues au nom du progrès de la science. L'opération tourne mal et Bondo doit garder en lui la maladie.

http://www.revistafantastique.com/images/Kingdom/kingdomf5.jpg

Bondo apprend aussi aux internes à chérir les cadavres selon un amour mystique pour la recherche. Il ne sera pas très content lorsque Mosgaard aura tranché et maquillé une tête à la morgue pour faire croire que par amour, il offrirait sa tête à sa bien-aimée, la responsable du laboratoire d'étude du sommeil.

Lumière et confusion : Place à ...

28/03/2007 11:36
234 lectures
Une des fiertés de notre club est la présence du lumineux alexandre Adler parmi nous. Il y a certes longtemps que nous n'eûmes de ces nouvelles pour nous éclairer de son rayonnement tendre sur la dureté des relations internationales,des secrets d'alcôve. Alors faisons lui place nette ces prochains jours dans les justes proportions de son volume cubique.

Lire la suite...



Soral-Besancenot, le Fight-club de station service

17/03/2007 18:41
370 lectures
La campagne ne ressemblant qu'à un vol au dessus d'un nid de coucou c'est nous, oú les Etat-majorettes déjouent les champs de mines en rassemblant au maximum les pigeons qui sauteront avec eux, c'est vers les extrêmes, oú les déflagrations, qui font parties du quotidien ont causé le plus de sinistre et vers lequel nous jeterons nos regards. La campagne a une chance de se jouer au poing. fight club de station-service.
Petite querelle qui passsera inaperçu chez les spectateurs de Claire Chazal, de l'inspecteur Derrick et de Melissa Thériau.

Lire la suite...














Le pays d'origine

20/03/2006 20:00
245 lectures
Les universités de la Belgique francophone attirent un nombre anormalement élevé de français qui barrés par le numérus clausus des formations de pharmacies, kinésithérapies ou école d'infirmières etc... viennent parfaire leur vocation Outre-Quiévrain. Les effectifs surabondent d'étudiants français si bien qu'il est problématique pour un jeune belge de se voir ouvrir les portes des écoles financées par leurs parents. Les français profitent légitimement des enseignements peu onéreux et de bonne qualité pour repartir exercer dans leur pays d'origine, fort d'un diplôme reconnu internationalement. Très maladroitement, l'administration belge veut régler ce problème en fixant des quotas, qui se heurteront sans aucun doute aux directives européennes et à la morale en vigueur, libérale et tolérante.
Moi et mon pote Lionel, que vous commencez à connaître, je l'espère, en ma qualité de titulaire d'une chaire en supporter de Racing, avons une petite solution tout à fait astucieuse. Nous conseillons que lors des concours d'admission, il y ait des épreuves de néerlandais. Vous n'êtes pas sans savoir que la question linguistique secoue les deux communautés, l'une et l'autre se reprochent de se barricader dans leur langue. Sur mes suggestions très avisées de flamand francophone, les étudiants wallons devront avoir un bagage de néerlandais. Ce serait imposer une contrainte spécifique au pays d'accueil et user de quelque chose qui a toujours divisé pour mieux se protéger.

Sur ces questions, en guise d'initiation:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-752629@51-730526,0.html

Le Business plan de la jeunesse

14/03/2006 18:08
235 lectures
"C'est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse refroidit, le reste du monde claque des dents. " G.Bernanos

Et bien, cher Georges, rassure-toi, moi et mon pote Lionel, des idées pour décongeler les banquiers, nous n'en manquons pas. Je te propose un petit business plan d'action à affoler ton taux de dopamine.

Dans un certain temps, après avoir fait fortune dans la vente de poulet de l'amour et de tartelette pour célibataire, nous montons notre start-up de biotechs, ouvrons un labo avec salle blanche, centrifugeuses et autoclaves. Lionel sera le responsable scientifique et je lui donnerais carte white pour qu'il mette au point la molécule de l'amour (sobrement intitulé Boubou Npchoc 23)! J'embaucherais également ma petite femme, qui s'occupera des subventions européennes, de la recherche brevet et du respect de la propriété intellectuelle, son petit frère, grand laborantin sévillan, spécialiste reconnu de la salmonelle viendra en tant que conseiller technique seconder Lionel, et pendant que je m'occupe du business developpement et de la supervision des phases précliniques, I, II, III, mon frère Goetz réfléchira à divers outils informatiques de diagnostic et de veille concurrentielle. Bref, la ch'tite PME familiale par excellence! Je me payerais le luxe, peut-être, de prendre comme stagiaires non rémunérés des écrivains maudits qui rédigeront mes compte-rendus avec les investisseurs dans un style baudelairien (j'aime bien Baudelaire) et qui m'escorteront quand je recevrais la légion d'honneur des mains de nicolas Sarkozy. Et après, quand je toucherais un petit pactole, je racheterais le Racing, j'y injecterais des fonds, mais là, soyons réalistes mais modestes, je ne peux pas préjuger de ma réussite dans cette entreprise casse-gueule.

Bien à toi, Georges, je t'embrasse, je te maile, je te kiffe
  • 1 (current)