Strasser


Elmander mon cher Wason !

Ce matin, Philippe est venu nous voir à l'entraînement. Il nous a parlé, pour nous féliciter. C'est vrai que depuis une semaine, tout va bien dans l'équipe, on a gagné 2 matches de suite, y parait que c'est pas arrivé depuis super longtemps ! Renaud se demande toujours si on joue vraiment en L1, il trouve ça trop facile, il croit à un canular. Stéph' lui a expliqué que jouer Marseille, Toulouse et Ausserre ça n'a rien à voir avec la L2. C'est pas faux, mais bon, quand tu joues un match à Nisse, faut avoir de l'imagination pour te croire en L1.

Habib est arrivé à l'entraînement avec le journal l'Equipe, pour nous montrer qu'il était dans l'équipe type ! Depuis que Doch' Santoch l'a été, c'est le nouveau jeu ! Mais forcément, on n'a moins été impressionnés. Yacine a rigolé : " Habib, l'équipe type, c'est démodé ! Maintenant le jeu, c'est d'être le meilleur joueur sur la saison ! " Habib a regardé le classement et vu que Yac' était premier avec 7 de moyenne. Tout le monde a murmuré d'admiration, Yacine était fier comme un paon et Habib, un peu vexé, a jeté le journal à la poubelle.

A ce moment, Pagalou est arrivé en trottinant, guéri de sa blessure. Il s'était fait un ligament à l'élongation il y a trois semaines. Ou un truc comme ça, on comprend jamais grand chose à ce que dit le doc ! Yacine avait l'air inquiet... Je lui demande :"qu'est-ce qui va pas ?!". Il me répond : "C'est de la folie que Pagalou reprenne aussi tôt, il risque la surblessure... Je ne pensais pas que le Doc était complice des cadences infernales aposées par la ligue !" J'ai hoché de la tête, même si j'ai pas tout compris. Il est pas con le père Yacine quand même !

A la fin de l'entraînement, Renaud a pris son téléphone et a appelé Der Cheff. "Allo Cheff, on pense bien à toi, être lanterne rouge à Mess, ça doit pas être facile. Lâche rien !". Et il a raccroché. On a bien rigolé. On s'est dit qu'on allait appeler JPP pour lui dire qu'on regrettait beaucoup sa coupe du couillon... Mais là, monsieur Furlan a fait les gros yeux : " Personne n'appelle JPP, sinon on va encore se taper un procès !!". Il n'a pas eu le temps de finir, car Habib a crié : "regardez sur le terrain !".

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/ruque-raque-b9...

Le petit Kevin était dans le rond central avec Wason, en train de gesticuler. Stéph' a expliqué que Kevin a demandé à Wason de lui apprendre la "Ric-Rac", c'est une danse de chez lui, là bas en Amérique ! En fait, Kevin veut copier tout ce que fait Wason pour être aussi bon que lui devant le but. Sauf que Kevin qui danse la "Ric-Rac", c'est un peu comme quand Vergerouille il fait des passements de jambe : c'est hilarant ! On s'est cachés derrière les BM X5 pour regarder ce spectacle. Edgare m'a alors soufflé, sourire jusqu'aux oreilles : "La "Ric-rac", ça va cartonner au Nil's ! "

Jeff, l'homme qui valait 0 milliard


Ca faisait quelques jours qu'on l'avait tous remarqué, Jeff Strasser faisait la gueule. Et pas la petite bouderie parce qu'un gamin l'avait fumé à l'entrainement, non, la vraie bouderie, celle qui dure. On l'avait tous remarqué parce qu'il ne disait plus rien. Et pour que Jeff n'ait rien à dire, d'habitude, c'est qu'il dormait. Parce que sinon, il avait toujours un avis sur tout, surtout sur les autres.
En Allemagne ou il travaillait avant, il était surnommé "der Chef". Ca veut dire "Le chef". Les supporteurs d'ici l'avaient bien compris, quand il arrivait tout le monde lui criait "Chef ! Chef !". En fait ça veut juste dire "Jeff" en alsacien...

Jeff il voulait être ti-tu-lai-re. Mais Monsieur Furlan il était pas trop d'accord. C'est pas qu'il l'avait pris à la mauvaise, mais Monsieur Furlan il aime surtout Elvis Paisley. Une descente en commun, forcément, ça crée des liens. Il est super sympa Elvis Paisley au demeurant, depuis qu'il est arrivé de Troie il s'est appliqué à pas être meilleur que les autres, histoire de pas flinguer l'ambiance. Monsieur Furlan il l'a dit comme ça à Philippe : " Paisley c'est le meilleur défenseur central du championnat sur les six dernier mois". On a été vachement impressionnés quand même, surtout qu'on le connaissait pas du tout avant. Faut dire qu'avant il ne jouait pas du tout défenseur central, donc on ne pouvait pas savoir.

L'autre soir on jouait contre Levante. C'est un club espagnol avec pleins de Français dedans qui joue avec le maillot tchèque. On s'est bien marrés. Aux pénos on est largement aussi forts qu'eux. Jeff il rigolait pas lui, il s'échauffait. Il a d'ailleurs passé tout le match à s'échauffer, même dans le vestiaire à la mi-temps pendant que Monsieur Furlan dessinait des chiffres et des lettres sur le tableau, il ne voulait plus s'arrêter, il faisait des pompes. C'est marrant parce comme il est tout grand et tout maigre, ça lui fait vachement de chemin de faire une seule pompe. Malgré tout il a pas joué du match. A la fin il l'a joué normal, il est parti le dernier, après avoir conseillé tout le monde sur son placement et son pressing, mais ça se voyait, quelque chose était cassé en lui.

Philippe il s'en est rendu compte, à la journée des supporteurs. Il m'a dit: "Jeff on peut pas le laisser déprimer comme ça, ça va plomber l'ambiance. Je crois qu'il faut qu'il parte."
"- Tu veux le vendre?" j'ai demandé
"-T'es con ! " il a répondu, en rigolant.
Parce que moi, j'étais convaincu qu'on pouvait le vendre Jeff, c'est pas n'importe qui hein! D'abord c'est le meilleur joueur de son pays, le Luxembourg (c'est une région indépendante de la Belgique et de l'Allemagne parce qu'ils sont trop riche pour faire partie d'un grand pays sans que se soit désavantageux pour eux, et que ça arrange bien les grands pays qu'ils soient indépendants, si j'ai bien compris). Il joue même tellement bien au foot que c'est le seul de son pays qui soit payé pour le faire. En plus, c'est un pays qui perd tout le temps. Pour se forger un moral, c'est le top. Du coup Jeff, il a peur de rien. C'est un phi-lo-so-phe.

Philippe il disait que quand même Jeff c'est un mec bien qui avait été super sympa de venir jouer en Ligue 2 parce que sinon il fallait faire jouer Ahmed Kantari. Et quand t'as ri, c'est qu'il jouait. Il disait aussi que ça valait pas la peine qu'il reste toute l'année à faire des pompes dans le vestiaire et qu'il pouvait très bien trouver un club de Ligue 1 ou il jouerait plus. Et que comme ça nous on pourrait prendre un gars qui gagnerait moins en jouant plus, comme un jeune diplômé. Je voulais demander pourquoi on faisait pas simplement jouer Kantari puis finalement j'ai préféré rien dire. Alors on a réfléchi à un club qui aurait envie de faire jouer Jeff et on a pensé à Mess.

Mess c'est un club de foot comme nous, qui jouait en Ligue 2 comme nous, et qui veut jouer en Ligue 1comme nous. C'est nos pires ennemis mais au fond on s'entend bien, on est inséparables. Alors chaque années on se débrouille pour jouer ensemble, parce que les gens ils aiment bien ça les clubs ennemis. C'est mieux que les clubs qu'on s'en fiche, comme Le Mans où Lorient. Parce que les gens ils viennent vachement nombreux lors des matchs contre les clubs ennemis, encore plus que contre des bons clubs qu'on s'en fiche, comme Rennes par exemple. Et nous on aime bien faire plaisir aux gens, alors on se débrouille pour au moins gagner le match contre l'ennemi chaque année à la maison. En échange on les laisse gagner chez eux. Mais eux ils font pareil, alors on s'entend.

Jeff il connait bien Mess parce qu'il a fait son apprentissage là-bas, c'est à côté de son pays, c'était pratique. Alors Philippe dimanche, après la journée des supporteurs il l'a invité dans son bureau, et lui a demandé s'il voulait pas jouer à Mess, ou y'aurait pas d'Elvis Paisley pour lui piquer la place. Du coup Jeff il voulait bien, parce qu'il trouvait ça mieux. Alors Philippe il a appelé le président de Mess, qui s'appelle Carlomol Inari, sans doute un Basque... Carlomol Inari il est président de Mess depuis qu'ils jouent au foot là-bas, c'est dire si on la lui fait pas. Ils ont parlé très longtemps, puis Philippe a racroché et il m'a dit: "C'est bon marché conclu, Jeff est messain".

Honnêtement, j'étais épaté. Pendant que Philippe s'entretenait avec Jeff pour lui transmettre la nouvelle, je me demandais déjà qui on pourrait bien acheter comme gars pour jouer plus que Jeff avec tout l'argent de ce transfert. C'est pas que je décide, mais je donne des avis. Du coup j'ai demandé à Philippe de combien on disposait, c'est là que j'ai senti qu'il y avait un truc qui clochait. Philippe il s'est renfoncé dans son fauteuil, puis il a regardé le téléphone en soupirant, puis moi, puis de nouveau le téléphone, et il m'a dit: " euh.. rien". C'est là que j'ai compris pourquoi Carlomol Inari il était président depuis si longtemps de son club. C'est un futé, il achète que des joueurs gratuits.

Le lendemain on a dit aux gars que Jeff était parti. Ils ont tous fait la gueule. Ali surtout. Il était tout paniqué le petit, il regardait les autres et demandait "qui c'est qui va me dire qu'est ce que je dois faire avec la balle maintenant, hein, qui?". Y'a juste Habib que ça dérangeait pas trop..
  • 1 (current)