Task-force


Opération Task-force !

Mardi, à l'entrainement, on a fait le "débriefing" du match de Bordo. Le débriefing, c'est une technique très spychologique que Monsieur Furlan adore : on regarde le match à la télé et on doit dire qu'on est mauvais et, comme ça, le coach est content. L'ambiance était tendue, mais on a quand même bien rigolé quand on a vu le tir du petit Kevin en touche. Elvis a rigolé un peu plus fort que les autres et a dit : " Et sinon, quand tu cadres, ça donne quoi ? " Kevin n'a pas aimé et a répondu : " Et toi, quand tu prends pas 3 buts par match, ça donne quoi ?". Les deux se sont levés et ont fait une baston de regard. On les a calmés, fait rassoir, et on a continué à dire qu'on était mauvais.

A la fin de la séance, Quentin au Thon s'est fâché tout rouge. On a été surpris, il avait jamais osé parler jusqu'à présent : " C'est trop zinjuste ! D'accord, contre Mess, on a pas été bons, mais là, c'est de la triche, c'est de la faute à l'arbitre ! ". Monsieur Furlan a soupiré et répondu qu'il ne comprenait pas ce qui s'était passé. Faut dire que depuis que Philippe a été appelé par les services secrets pour cette task-force, il était persuadé que les arbitres allaient nous avantager comme contre Mess. La task-force, c'est un truc qu'on a pas trop compris. L'autre jour, lorsque cette histoire est sortie, le petit Kevin m'a demandé ce qu'était cette task-force. "C'est un truc top secret pour que les arbitres soient plus pour le Racing. Philippe a dit que c'était aussi important qu'un nouveau stade ! Cela a bien marché contre Mess, mais contre Bordo, y a eu un couac...", que j'ai répondu en chuchotant. "Mais faut rien dire, c'est secret ! ". Le petit Kevin a pris un air grave, a hoché la tête et est reparti en vérifiant que personne ne le suivait.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/men-in-black-f...

Y en a un seul qui est content au club en ce moment, c'est Monsieur Herzog. Il est devenu le chef de son village dimanche dernier. Hier, il est passé, tout sourire, à la fin de l'entrainement. Stéph' et Alex Vencel l'ont félicité. Romain et le petit Kevin ont demandé comment ça marchait pour devenir le chef de la ville. Monsieur Herzog a dit que les habitants de la ville mettent un bulletin avec le nom du chef qu'ils veulent dans un isoloir dans une enveloppe dans une urne et celui qui a le plus de bulletins a gagné. Les deux jeunes était étonnés. Romain a rétorqué : "c'est marrant, je pensais que ça marchait comme dans les battle de tecktonik, à l'applaudimètre...". Monsieur Herzog a souri et a demandé à Romain s'il avait voté. "Nan, j'ai pas besoin de désigner un chef ! Mon chef, c'est moi ! ".

Pour préparer le match de Lille, Monsieur Furlan a eu une idée. A la fin de l'entrainement, hier, il est allé parler avec Yac'. " Yac', on pêche au niveau de la benégation ! ", qu'il lui a dit. Yac' a regardé le coach avec un regard façon Rantanplan dans les Lucky Luke : "De la pêche ? Quoi !?" "Mais non, je te dis juste que l'équipe manque de combattivité, alors j'ai pensé faire appel à ton père pour faire une activité karaté avec le groupe, comme après le match de Mess : t'en penses quoi ?" Yac' a répondu par un regard encore plus vide qu'avant et il a bredouillé un truc inodile. Le coach n'a pas eu l'air content, il a foncé les sourcils et est reparti en soupirant. Monsieur Furlan m'a fait de la peine, y doit pas être bien pour faire appel à Cheikh Yacine !
  • 1 (current)