Fin de soirée

13/01/2006 14:54
201 lectures
Je me regarde dans la glace. La douche m'a fait du bien. Je me sens frais, propre et conquérant. Le héros du soir n'a pas sa cape mais a mis son costard. Je ne pensais pas que je pouvais encore y entrer. Une fois de plus j'ai eu tort , je le porte bien et suis particulièrement élégant. C'est que c'est un jour important dans ma petite routine : ce soir je sors. Mais pas par la grande porte.

Je suis étonné : finalement je m'aime bien. Douce euphorie que procure l'alcool... Puis je pense à tous ceux que je vais surprendre. Personne ne va s'y attendre, je serai au milieu de toutes les conversations. Mon petit moment de gloire en somme. C'est toujours agréable. Un gros sourire m'arrache la gueule mais je ne vais pas trop en rigoler, non quand même pas...Je suis un homme nouveau pour un nouveau départ. Et je pose le flingue sur ma tempe.
Qui a dit qu'on doute à ce moment-là ? Ceux qui n'en sont pas revenu le savent très bien qu'on ne tremble pas. Mais on s'interroge juste sur la manière. On appuie d'un coup sec ou alors on caresse la gâchette pour sentir du bout du doigt le point de non-retour ? Bordel! Jusqu'à la fin il faudra que je me torture l'esprit pour des futilités! Quel con. Vivement que je m'arrête...

J'ai les traits tirés. Regarde-moi ce masque qui n'a jamais fait volte-face au milieu de tant d'acteurs détracteurs dans le théâtre de ma vie. Pourtant la mise en scène était originale et le tragique bien rendu. C'est le scénario qui ne me convenait pas. Néanmoins je suis toujours là, moi le spectateur fidèle jusqu'à la dernière scène de mon existence. C'est à moi qu'appartient la dernière réplique avant de tirer définitivement le rideau tout miteux. Et il n'y aura pas de rappel. De toute façon il n'y a jamais eu personne dans l'assistance.

Seul on n'est pas si mal. Je crois même que je prends mon petit pied avant de prendre mon grand départ. En fait, je me rends compte que je n'ai jamais apprécié ma vie autant que le jour où j'allais m'en séparer, un peu comme on chérit son lit quand on doit le quitter après un mauvais sommeil. Sauf que là je suis parti pour un long repos faute d'avoir bien vécu. Mais là je suis bien. Je voudrais vivre cet instant pour l'éternité. Et c'est bien parti pour.

Ma main est ferme. Il ne faut pas que je tarde, je risque d'attraper une crampe. C'est que je suis fatigué. Je ne dors plus la nuit, je ne vis même plus le jour. Alors je vais chercher ailleurs un meilleur endroit dans l'espace temps, moi l'anachronisme qui n'aurait jamais dû exister.

Je presse l'embouchure de mon arme contre ma tête comme on presse un citron. Je sue. J'ai chaud. Je transpire des yeux. Ou je pleure, je ne sais plus trop. Mon image est floue, je ne vois plus très bien mon reflet dans le miroir. Me voilà pris d'une sorte de myopie morbide. Les condamnés ont bien les yeux bandés...

J'ai éteint presque tous mes sens et je perçois juste encore le souffle sain des courants de l'Achéron. Las de traîner ma vie et mes rêves froissées, je sais que je m'en vais. Pas question de faire marche arrière, j'ai trop mis de coeur à l'ouvrage et vais enfin soumettre mon corps à l'outrage. La délivrance est une belle ivresse mais j'ai peur. Putain, merde...oui j'ai peur ! Fais chier ! Allez gros con ! Appuie ! Mais appuie j'te dis !

Comme pour mieux prendre de l'élan j'essaye de crier comme crierait un guerrier dans l'ultime charge sur l'ennemi. Mais je suis mon seul ennemi et j'ai la gorge trop sèche. Alors je ravale mes larmes. Alors je presse mes paupières le plus fort possible. Alors je sers mon poing jusqu'au sang qui ne circule plus que dans mon doigt. LE doigt. Soudain, une force inespérée et irrésistible surgit d'outre-tombe pour mieux m'y emmener. C'est irréversible. Je me surprends à hurler encore à l'amour comme on hurle à la mort. Trop tard...

Finalement, j'aurais claqué la porte de l'Humanité comme je suis venu : dans un grand cri. Et sans le vouloir vraiment.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS Le stublog de id : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
id1324730064.jpg

id

Voir son profil complet

Archives

2009

2008

2007

2006

2005