Coupe des Villes de Foires 1964-65 (5)

07/09/2006 10:29
270 lectures
8e de finale face au FC Barcelone :

Le contexte :

Héroïque face au Milan AC et après un tour à sa portée face à Bâle, le Racing hérite d'un gros morceau : Barcelone. En 1965, les Espagnols ont déjà écrit une partie de leur légende : 8 titres de champion d'Espagne, 15 coupes du Roi et déjà 2 coupes des Villes des Foires acquises en 1958 et en 1960, ainsi que 2 finales perdues en coupe des Champions (en 1960 face au Benfica) et en coupe des Villes de Foires (en 1962 face à Valence).

Les Barcelonais se sont qualifiés pour cette compétition en finissant 2e de la dernière Liga et ils ont surtout une revanche à prendre en coupe d'Europe après leurs deux échecs consécutifs en 63 et en 64, éliminés précocement au 2e tour.

La star vieillissante de l'équipe est Sandor Kocsis, l'attaquant qui brilla à la pointe de l'équipe hongroise dans les années 50, vice-champion du monde et meilleur buteur lors de la coupe du Monde 1954. A Barcelone depuis 1957, il a grandement participé à contrarier la domination du grand rival madrilène.

De la finale perdue en 1960 subsistent, outre Kocsis, Verges et Garay.


Le matche aller : RCS - Barcelone : 0-0

Le matche se déroule en plein hiver, la pelouse est enneigée. Barcelone s'est déplacé avec son équipe-type, truffée d'internationaux.

Même si les Espagnols se montrent les plus en jambe, le Racing se crée les meilleures occasions : après un contre de Gress, Szczepaniak manque le cadre, malheureusement imité par Hausser. A la 15e minute, Devaux sauve son gardien qui ne peut maîtriser une balle dangereuse. Farias, peu en forme, manque plusieurs occasions franches. Barcelone parvient à marquer mais le but est logiquement refusé suite à une faute de main. Hausser continue à distribuer de bons ballons, sur l'un d'eux Sadurni est tout heureux de voir Farias, à quelques mètres, manquer le cadre, encore une fois. Vient la pause sur ce score de 0-0.

Les Espagnols n'ont pas montré grand chose en attaque depuis le début. A la reprise, ils ne semblent pas vouloir en faire plus, le nul leur convient, sûrs qu'ils sont de remporter le matche retour sur leurs terres. Le Racing lance encore quelques escarmouches, face au danger les Barcelonais décident d'hausser le rythme. Schuth sauve les siens in-extremis face à Rife, Hauss stoppe Kocsis qui file droit vers le but, Benitez sollicite Schuth sur une frappe des 30 mètres. Mais rien ne rentre, bien que le matche se débride de part et d'autre à l'approche du coup de sifflet final.

Les Barcelonais, très expérimentés, ont bien cadenassé le jeu et ont su accéléré lorsqu'il fallait, ils repartent de la Meinau avec ce score nul qui fait leur affaire.

La fiche

Strasbourg :
Equipe


Barcelone :
Equipe

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS Le stublog de jeanclaude : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...

jeanclaude

Voir son profil complet

Archives

2007

2006

2005