Il était une fois 1922 (3e partie)

12/05/2005 22:12
436 lectures
L'année 1922 au sein du Racing Club de Strasbourg à travers des anecdotes publiées dans le Bulletin Mensuel du Racing. A cette époque, les joueurs de football sont encore des pionniers et pratiquent leur passion dans des conditions d'un autre temps.
Octobre 1922

La nouvelle saison a commencé et l'équipe a subi quelques changements : l'international suisse Wyss I, le frère de notre demi-centre Wyss II, qui jouait au FC La Chaux-de-Fonds, et l'arrière Weber rejoignent le Racing.

Avant le début du championnat, le Racing effectue un nouveau déplacement, au Luxembourg cette fois, pour y rencontrer une nouvelle fois la Jeunesse d'Esch et Differdange.

Le championnat commence bien mal par une lourde défaite (0-4) face au champion en titre, le SC Sélestat. Mais les joueurs se reprennent face à l'AS Mulhouse et le FC Mulhouse.
Le Racing parvient à passer sans trop de difficulté 2 tours de coupe de France contre le FC Nancy (4-0) puis Montbéliard (5-2).

La composition type en ce début de championnat est :
Equipe

Les remplaçants se nomment Schulé, Fortier, Schroeder et Pfeffer.

Une tournée en Afrique du Nord est annoncée pour Noël et Nouvel An. C'est une occassion unique pour faire un voyage dans nos grandes colonies à des conditions des plus avantageuses.
Le départ est fixé le 19 décembre à Strasbourg. Après une traversée de 45 heures de la Méditerranée, l'arrivée sera le 22 décembre à Oran. Plusieurs matchs amicaux sont prévus contre l'Association Sportive de la Marine d'Oran, contre le champion d'Afrique Sidi Bel Abbès et contre la Marine Sportive d'Alger. Le retour est prévu pour le 5 janvier.


Novembre 1922

Face à Bischwiller, le Racing subit sa 2e défaite en championnat. L'équipe est déprimée avant ce match à cause des absences de Paul Wyss et du capitaine Frédéric Schaeffer. Cette défaite n'a heureusement aucunement influencé la bonne harmonie régnant entre nos membres, voilà un signe du bon esprit sportif dont est animé notre équipe.

Il y avait beaucoup d'appréhension avant le match contre l'AS Strasbourg. Mais le Racing s'impose 1-0 : Le but fut shooté par Schaeffer Willy en pénalty provoqué par un foul devant le goal. Un commentaire à faire pâlir de rage Toubon !!

Le meilleur arriva face à Haguenau et une écrasante victoire 10-0 ! Mais le "Sport Alsacien", qui s'était déjà fait remarqué pour ses attaques contre le Racing, décrit ce match d'une façon malveillante à notre égard et fut obligé de faire paraître une rectification dans son journal.

En coupe de France, un nouveau tour fut passé face à l'AS Lyonnaise (3-0).

Bien souvent le poids de l'Histoire réapparaît, la fin de la 1ère guerre mondiale n'étant pas loin. Le Racing Club a organisé des cours de préparation militaire. Nous engageons vivement nos jeunes amis qui font partie des classes prochainement appelées sous les drapeaux, non seulement de suivre assidûment ces cours, mais aussi de faire autour d'eux une grande propagande pour obtenir le plus d'adhérents.
Le Racing Club qui a obtenu sur tous les stades d'athlétisme de si nombreux succès doit dans le domaine de la préparation militaire briller également au 1er rang.



Décembre 1922

Les bons résultats s'enchaînent en championnat d'Alsace. Le Red Star puis Lingolsheim sont battus, le FC 06 parvient à sauver le match nul.
Le "Sport alsacien" fera enfin des éloges sur la prestation du Racing face au Red Star : Le Racing a livré une des plus belles batailles depuis sa fondation.

Le Racing livre ensuite un nouveau match amical face à l'AS Messine, perdu même si la supériorité de l'adversaire n'a pu être constaté, nous étions plus souvent devant le but adverse que les Messins devant le nôtre.

Le dernier match, avant la tournée en Afrique, est face au Suisse de Old Boys Bâle. On y apprend d'après "l'écho des sports" que la forme actuelle des racingmen est superbe et qu'il n'est pas osé d'affirmer que sans la décision de la FFFA ils eussent été loin dans la coupe de France.

En effet, suite au match contre l'AS Lyonnaise, le Racing a été exclu de la coupe de France.
Comme un coup de massue nous est arrivée subitement la disqualification des frères Wyss pendant 6 mois. La disqualification de Wyss I se fit ensuite d'une infraction aux statuts de la FFFA qui prévoient que pour le coupe de France, tout joueur étranger doit au minimum avoir élu domicile en France depuis 6 mois.
Cette condition en vigueur depuis cette année nous était tout à fait inconnue.


Malgré cet échec, le Racing gagnera le championnat d'Alsace 1922-23

RangEquipeMatchsVictoiresNulsDéfaitesBPBCPoints
1RC Strasbourg181314532227
2FC Bischwiller181143531626
3FC Mulhouse181035362423
4Red Star CS Strasbourg181035473123
5SC Sélestat18954362823
6AS Strasbourg18558522015
7FC Haguenau18639173315
8AS Mulhouse18549162314
9FC Strasbourg_1906183510243311
10FC Lingolsheim1811169833



Pour finir, les 10 commandements du footballeur :

1) soit exact aux matchs
2) Ton équipement doit toujours être propre
3) Si l'eau est nécessaire aux poissons, les chaussures ne le sont pas moins au footballeur
4) Tu dois te soumettre strictement aux ordres de ton capitaine
5) Evite pendant le match de te disputer avec tes co-équipiers
6) Soit sportman en face de l'adversaore
7) Avant tout respecte l'arbitre
8) Ne t'occupe pas du public pendant le match, tu ne joues pas pour la galerie
9) Efforce-toi de mettre toutes les qualités en valeur pour faire remporter la victoire par tes couleurs
10) Si tu es disposé à suivre ces conseils, tu feras sans doute ton chemin



Source : Bulletin Mensuel

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 107 lectures · Premier message par raidesdesvilles · Dernier message par raidesdesvilles

Commenter

Flux RSS Le stublog de jeanclaude : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...

jeanclaude

Voir son profil complet

Archives

2007

2006

2005