Krummschuss d'Or 2010

23/12/2010 15:56
2.643 lectures
Ce ne sont pas une année historique à tous les points de vue, une gestion calamiteuse et une petite descente en National qui vont remettre en cause une tradition bien ancrée depuis maintenant 2 ans : l'élection du Krummschuss d'Or 2010, le trophée le moins prestigieux du football alsacien, équivalent menauvien du désormais fameux Ballon de Plomb destiné à récompenser le pire footballeur de l'année.

Qui succèdera aux lauréats 2008 (Johansen) et 2009 (Paisley) ?

Il est important de rappeler les critères prépondérants de ce choix difficile :
- qualité footballistique douteuse
- décalage entre le potentiel du joueur et ses prestations sur le terrain
- choix de carrière incertains
- mentalité moisie
- subjectivité totale et assumée

Cette année étant un cru exceptionnel, ce ne sont donc pas 10 mais 14 joueurs qui sont présélectionnés à concourir !

Scrutin, mode d'emploi : choisissez trois noms parmi la liste de 14 nominés et classez-les dans l'ordre. Faites part de votre vote par MP ou par un commentaire sur cette page. Le premier nommé se voit attribuer 3 points, le second 2 points et le troisième un tout petit point. Le vote est ouvert jusqu'au 15 janvier 2011 environ (à vue de nez).


LA LISTE DES 14 :

Jocelyn Ahouéya : symbole d'un recrutement niveau CFA 2 pour un club de National, il est à la peine et fait regretter Othon. Un émule d'Edgard Loué, en moins costaud et en moins drôle.

Victor Correia : il réussit l'exploit inédit de figurer dans les trois listes depuis 2008. Troisième en 2009, enfin la bonne année pour Totor ?

Basile De Carvalho : la recrue du mercato hivernal n'a pas réussi à enrayer la descente aux enfers strasbourgeoise. Le protégé de Janin s'est montré de bonne volonté, mais très limité.

Jean-Alain Fanchone : un poids lourd, l'un des incontestables favoris pour l'ensemble de son oeuvre. Continue aujourd'hui encore à faire étalage de son talent dans un club enfin à sa mesure.

Emil Gargorov : on a peine à s'en souvenir, mais l'homme en plastique a pris part au catastrophique premier semestre 2010 conclu par la descente en National. Très discret, trop discret, il aura contribué au naufrage.

Samir Hadji : avoir Samir Hadji dans son équipe, c'est comme avoir Jean-Claude Messi ou Thierry Ribéry. Passé le patronyme, il n'y a pas trop d'intérêt.

Boubacar Kébé : vite, Robin, à la Bat-cave, le joker n'a toujours pas fait des siennes. Quatrième en 2010, il peut raisonnablement viser une place sur le podium.

Seïd Khiter : on a vu souvent rejaillir le feu de l'ancien volcan qu'on croyait trop vieux, mais ne me Khiter pas, non, surtout pas. Vite arrivé, vite reparti.

David Ledy : je sens déjà sur ma nuque le souffle de la meute norinoise hurlant à la nomination abusive et au délit de sale gueule, mais je tiens bon. David Ledy à l'AS Illzach-Modenheim, très bien, mais au Racing, non.

Marcos : le Brésilien n'aura définitivement servi à rien en 2010. Le plus rageant, c'est que certains jurent leurs grands dieux qu'il s'agirait d'un vrai footballeur (si, si).

Tristan M'Bongo: Papa was King of the Congo, but M'Bongo is not the King of the Meinau. De Luzenac au Racing, la marche se révèle trop haute pour celui qui était pourtant annoncé comme un chasseur de but du 3ème échelon national.

Stéphane Pichot : jamais vraiment nul mais régulièrement à la peine, il est loin d'apporter ce qu'on attend d'un joueur de ce calibre. Une bien triste fin de carrière.

Rodrigo : c'est bel et bien le frère jumeau du pilier du milieu de terrain strasbourgeois 2007-2008 qui est nominé. On ne sait toujours pas ce qu'il est advenu du véritable Rodrigo (que l'on dit retenu prisonnier par des yakuzas avec Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier).

Simon Zenke : encore un ex-futur grand espoir qui finit au cimetière des éléphants (non, non, n'y voyez aucune allusion à son gabarit). Pourrait former une bonne doublette à la pétanque avec Romain Gasmi.

Désolé, mais j'ai eu la flemme de rechercher des illustrations rigolotes...


Pour se remémorer les éditions précédentes et leurs plateaux autrement prestigieux :
Krummschuss d'Or 2009
Krusmmschuss d'Or 2008


N'hésitez pas à voter !


Question subsidiaire : le Boulet d'Or est bien entendu maintenu au vu des circonstances. Le vote est ouvert à tous les prétendants, dont voici une liste non exhaustive : Hilali, Fontenla, Dayan, Seck, Isenegger, Cornélie, Tessier, Varone, Plessis, Kachkach, Witzel, Rousseau, Janin, Dariusliffe, Balchoille, Kador...

Commentaires (30)

Flux RSS 30 messages · 252 lectures · Premier message par bluefever67 · Dernier message par guigues

Commenter

Flux RSS Le stublog de matteo : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
bowie-1-tt-width-300-height-384-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF.png

matteo

Voir son profil complet

Archives

2014

2010

2009

2008

2007

2006