Impossible n'est pas Jacques Momha


Le Racing en images

14/04/2014 20:23
10.429 lectures
http://mediasoc.racingstub.com/blogs/m/mediasoc/photos/135/tumblr...
Quand un attaquant du Racing a une occasion de but.


http://mediasoc.racingstub.com/blogs/m/mediasoc/photos/135/tumblr...
"Le maintien tranquille", qu'ils disaient !

http://mediasoc.racingstub.com/blogs/m/mediasoc/photos/135/tumblr...
Quand Mamadou Bah fait du covoiturage.

http://mediasoc.racingstub.com/blogs/m/mediasoc/photos/135/tumblr...
La découverte du maillot 2013-2014.

http://mediasoc.racingstub.com/blogs/m/mediasoc/photos/135/857y7-...

la saison comme vous ne l'aviez pas imaginée (1)

08/08/2015 12:12
401 lectures
Journée 1 : à Dunkerque. Stupeur au Krimmeri, Jérémy Blayac se foule le poignet en serrant la main de Massiré Kanté. Stéphane Bahoken est aligné d'entrée. Sur un krumschuss, la balle ricoche sur une mouette et marque le but vainqueur. Les équipiers de Racingstub créent une fiche pour la mouette, qui est morte sur le coup.

Journée 2 : contre Orléans. les visiteurs ouvrent la marque, puis le Racing égalise et reprend l'avantage. En deuxième mi-temps, l'USO passe devant avant que Pouye ne marque un doublé. A la dernière seconde, les Orléanais égalisent sur un pénalty litigieux. Après tant d'émotions contradictoires, uso45 prend la route de Brumath.

Journée 3 : à Béziers. La municipalité prend un arrêté interdisant la venue de personnes de couleur entre 19h et 23h le jour du match. Titulaire, Lilian North se révèle en national en partant de son camp et après avoir dribblé 9 joueurs, marque dans le but vide, comme à son époque Pascal Baills.

Journée 4 : contre les Herbiers. Toujours à la pointe du marketing, Marc Keller fait demi tarif pour les végétariens, un "nouveau public". Les jeunes spectateurs de la Meinau comprennent mal le message et des odeurs typiques de marijuana émanent des tribunes de la Meinau. Les yeux complètement explosés, Ernest Seka arrive à marquer de la tête dans le brouillard.

Journée 5 : à Sedan. Le match est arrêté suite à l'envahissement du terrain par un troupeau de sangliers. Les stadiers troquent leur tenue fluo pour celui de chasseurs. Les sangliers sont abattus à même la pelouse, devant les caméras de MCS. Brigitte Bardot et Delphine Wespiser appellent au boycott du National.

Journée 6 : contre Fréjus Saint-Raphaël. Les Strasbourgeois l'emportent 6 à 0 en échange de tourtes au Riesling.

Journée 7 : à Epinal. Ironie de l'histoire, le président d'Epinal - qui a le bras long - décide de délocaliser le match… à Raon, la colombière étant réservé à une fête de famille. Les fourgons de CRS se succèdent autour de Paul Gasser et ne laissent pas pénétrer de supporters strasbourgeois dans le stade. Jean-Philippe Séchet est le speaker du match et prend du plaisir à écorcher le nom des joueurs. Finalement, le Racing préserve le 0-0.

Les spitzs de Cucu - le CAP Darty

25/10/2014 00:10
5.077 lectures
Deux facteurs ont alimenté l’immense frustration des supporters du Racing après la défaite de Chambly samedi dernier (1-2). D’abord le Facteur Cheval qui en a déçu plus d’un au Racing Club de Strasbourg Alsace en érigeant un totem à l’effigie de David Ledy, pour dire que son art est vraiment naïf. Ensuite le facteur Hulot (une sorte de Jean-Philippe Sabo qui ne roulait pas en Clio) car à Chambly c’était de loin pas « Jour de Fête ».

J’ai eu l’occasion de discuter un moment avec un routier, Florent de son prénom, qui est également l’adjoint du FC Chambourcy. Lui non plus n’en revenait pas de l’abandon de l’écotaxe par Ségolène, par contre les trois points abandonnés par les Strasbourgeois n’étaient guère une surprise tant on sait que les bleus se liquéfient dès qu’ils mettent les pieds en dehors de leur région, probablement une façon de dire non à la fusion avec la Lorraine, la France, le Monde et l’Univers.

L’incohérence de l’arbitrage représente le deuxième élément du dossier. Cela aussi est, hélas, récurrent. Pourquoi toujours expulser Jean-Philippe Sabo ? Ca va finir par se voir qu’on balance des malettes remplies de Bretzels pour faire disparaître les joueurs de la funeste saison 2013-2014. Il faudra que les arbitres partagent et distribuent les cartons rouges à Sikimic, Grimm, Gauclin… voire même avec Stanislas Oliveira, on s’occupera de lui envoyer un colis plein de cartons en Chronopost à l’Hôpital pour qu’il y reste. La question de savoir pourquoi il n’y avait aucun arbitre français lors de la dernière Coupe du Monde est réglée pour moi. Ils ne le méritent pas ! Bon, nous non plus.

La confiance est un sentiment essentiel dont j’ai parlé ces jours-ci avec la personne qui m’est la plus chère, ma femme avec qui je discutais de mes dernières infidélités. Je lui disais que je n’avais pas couché avec Fabienne Keller et que nos relations n’étaient que purement professionnelles. J’aime bien les Keller mais faut pas pousser. Par contre la blonde du 6ème, j’aimerais bien lui beurrer la tartine au petit déjeuner. Ma femme m’a revoté sa confiance car elle sait très bien que je suis un peu rassis, comme ceux qui votent FN.

« La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n’aboutit » a dit, un jour, le navigateur Eric Tabarly. Un grand disparu, comme le Racing.


Festifoot 2014 à Mothern : troisième journée

28/07/2014 17:12
11.438 lectures
Longue après-midi de football en perspective avec trois matchs au programme.

Tout d'abord le premier match féminin de l'histoire du Festifoot (annoncé comme tel) entre le Mars Bischheim (D2 nationale) et une équipe allemande de D3. Au final, un bon score nul 1-1 pour des équipes en phase de reprise. Ne connaissant pas le foot allemand de clubs côté féminin, j'étais curieux de voir le niveau et il faut dire que ça joue bien au ballon, j'ai presque envie de dire que ça essaye de construire du jeu, chose que je vois rarement chez les filles.

Ensuite, retrouvailles avec le Sec, Jean-Philippe Séchet, et Pascal Johansen, avec un fameux Raon L'Etape - Niedercorn qui était peut-être le meilleur match du festival. La première mi-temps est extrêmement physique et les nettoyages de chevilles se multiplient. Les entraîneurs invectivent sans arrêt l'arbitre et leurs joueurs. Raon ouvre le score par un super but de Johansen, qui marche toujours pendant 99% du match, rassurez-vous. Niedercorn joue très bien et égalise, puis prend l'avantage. La deuxième mi-temps reste d'un bon niveau, les invectives en moins, et les Luxembourgeois l'emportent 3-1.


Pascal Johansen nettoye la lucarne par Ligue Grand Est de Football - LGEF TV

En fin de journée, un CUSsico entre Schilik (CFA2) et Vauban (DH), à l'avantage de ces derniers qui semblent déjà bien en jambes. Du côté des Verts, José Guerra déprime de la prestation de ses joueurs et surtout de leur placement et de leur vision du jeu. Du côté des anciens strasbourgeois, Cédric Stoll est toujours aussi bon (une grosse perte pour Haguenau et un bon coup pour Vauban) et de l'autre Adel Benchenane a été correct du côté des Verts. Vauban va-t-il lutter pour la montée ? Peut-être et pour l'instant Schilik parait très faible pour le CFA2.

Festifoot 2014 à Mothern : deuxième journée

26/07/2014 21:52
8.059 lectures
La grosse affiche du deuxième jour était le premier match : le promu en CFA2, double champion d'Alsace et vainqueur de la Coupe d'Alsace, le FR Haguenau ; contre le FC Geispolsheim, bonne équipe de DH capable de réaliser des coups.

Dès l'échauffement, surprise : Saidou Sow portant le maillot de Haguenau ! il s'installe sur le banc lors de la première période, avant de disputer la seconde avec de la qualité.

Le début de match est animé par les invectives des deux entraîneurs, Knobloch d'un côté et Catalano de l'autre, envers leurs joueurs pour les replacer et leur donner des consignes. L'entame est haguenovienne, mais Imbs et ses collègues ne trouvent pas la faille, malgré un bon nombre d'occasions. Au contraire, c'est Geispolsheim qui ouvre puis double la marque très rapidement, punissant l'inefficacité des Alsaciens du Nord.

En seconde période, une fois l'attaque changée avec Sow et Anicet (pas le porc, ni Le Pors) Eyenga, Haguenau s'installe dans le camp adverse, marquant deux buts, insuffisant car entretemps, "Geispo" "Geiss" avait planté un troisième but. En fin de match, Pierre Ebede arrive même à arrêter un pénalty qui aurait donné au match une allure de fessée.

Avec la perte de Cédric Stoll (Vauban) et de Dylan Bey (Schilik) et l'absence de Ludovic Falk, qui a regardé la rencontre en compagnie de Robin Binder, on peut se demander comment Haguenau va pouvoir se maintenir en CFA2, en ayant perdu de bons éléments de leur doublé de la saison passée. Le recrutement n'est pas encore fini et une possible arrivée de Saidou Sow serait une bonne pioche pour le promu.

Le résumé vidéo :



Dans l'autre rencontre de cette deuxième journée, Steinseltz a atomisé Seltz 9-1, une rencontre rendue sans intérêt par le fait de Seltz ayant aligné des - de 18 ans voire même des - de 15 ans face aux costaud de Steinseltz. La première mi-temps était correcte (2-1) mais la deuxième était une parodie de football.

Festifoot 2014 à Mothern : première journée

25/07/2014 11:22
11.813 lectures
Le match d'ouverture opposait l'US Oberlauterbach (DH) à l'AS Ohlungen (Promotion d'Excellence).

Les Oranges sont déjà en forme comme le prouve le score final : 5-0. Lancé en profondeur, Nicolas Martiradonna ouvre le score en dribblant tant bien que mal le gardien (1-0). Bender profite d'une erreur défensive pour doubler le score, suite à une longue passe du capitaine joueur Fabrice Muller (2-0). Joerger conclut lui-même une interception aux 25 mètres (3-0). X et Marc Kraemer closent la marque en deuxième période.

Fabrice Muller a choisi de faire tourner l'effectif, sans épuiser les joueurs de base de l'effectif, jouant lui-même au poste de défenseur central pendant une mi-temps. Ohlungen a encore du travail, notamment défensivement. Leur nouvel entraîneur, prenant la suite du travail de Sébastien Schelle, a encore du travail avant la reprise du championnat.




Dans l'autre match de la journée, l'US Sarre-Union a pris le pas sur Amnéville, qui n'a pas été inoffensif mais peu réaliste. Le 4-0 est un peu sévère, grâce au triplé d'Hassidou, intervenu sur un pénalty et deux dribbles du gardien dans les dix dernières minutes. L'USSU a présenté la même équipe type que la saison passée, avec Riff, Zerbini, Djé, Hassidou, Schneider en hommes de base.




test test

29/01/2000 21:11
3.561 lectures
France Bleu Alsace


StrasTV•LIVE : RC Strasbourg vs US Colomiers... par StrasTv

Hashtag #LiveRCS




  • 1 (current)
Flux RSS description
serpa.png

mediasoc

  • 35 ans
  • Compte désactivé
  • Inscrit(e) le 18/02/2008
  • DTC

Voir son profil complet

Archives

2015

2014

2013

2000

Tags