rcsa2012.png

RCS France

4.9 / 5 (26 notes)
Année de création
1906
Site officiel
rcstrasbourgalsace.fr
Stade
Stade de la Meinau
Ville
Strasbourg

De 1933 à 1939 : les débuts du professionnalisme

La saison 1933-1934 marque un tournant pour le Racing : l’équipe de football accède en effet au professionnalisme. Une nouvelle époque commence et, avec elle, de nouvelles ambitions, mais également de nouvelles exigences financières. Le premier grand sponsor du Racing sera son voisin direct, l’industriel Emile Ernest Charles Mathis. Cet industriel débute sa carrière en 1898 chez le constructeur d’automobiles De Dietrich. Il est alors responsable commercial et, à l’occasion, pilote. Il participe notamment avec son compagnon de course et ami, Ettore Bugatti, au grand raid Paris-Madrid. Les deux jeunes hommes ont toutefois des conceptions neuves et différentes des voitures et de la compétition. Très vite, c’est le divorce avec De Dietrich. Ettore Bugatti s’installe à Molsheim et Mathis à Strasbourg. Emile Mathis est alors nommé président d’honneur du Racing.

Le titre de vice-champion d’Alsace en 1931 est le dernier titre régional du RCS. L’aventure du professionnalisme décolle grâce au mécénat d’Emile Mathis qui donne au Racing les moyens de devenir le club phare de la région. Il dépasse alors ses grands rivaux de la période amateur comme l'AS Strasbourg, le Red Star ou Bischwiller qui comptaient pourtant des internationaux dans leurs rangs.

Les débuts du Racing dans le monde professionnel sont très prometteurs. En 1934, le Racing se qualifie pour les barrages et accède à la première division, l’élite du football français. Strasbourg restera avant guerre une place forte du football en France. La saison 1936-1937 reste l’une des plus belles de l’histoire du club : l’équipe est vice-championne de France, à un point seulement du champion, le puissant FC Sochaux. La même année, l’équipe dispute sa première finale de Coupe de France contre ce dernier qu'elle perdit d'extrême justesse sur le score de 2 buts à 1. Le match est très indécis et la coupe ne se décide pour Sochaux que dans les derniers instants de la partie. Cette saison-là, le « Bomber » du RCS, l’attaquant allemand venu de Zurich, Ossi Rohr sera sacré meilleur buteur du championnat avec 31 réalisations, fait unique dans l’histoire du club! Outre ce magnifique buteur, le Racing pouvait compter durant cette période sur la classe d’Oscar Heisserer, l'idole de toute l'Alsace et pilier de l'équipe de France lors de la coupe du Monde 1938, sur le gardien de but Alfred Dambach et sur les attaquants internationaux Fritz et Curt Keller.

Une bien belle équipe qui malheureusement connu une triste fin au moment du lever de rideau de la saison 39-40. Un communiqué officiel annonce alors aux sportifs : « Jusqu’à nouvel ordre, tous les matchs de compétition sont suspendus ». L'Allemagne venait d'envahir la Pologne et la Deuxième guerre mondiale était déclarée...