La SIG

Flux RSS 7141 messages · 897.928 lectures · Premier message par rcsmick · Dernier message par benjaminh68

  • Conspuer et non insulter, ce qui est habituel dans une salle de basket. Sinon il ne faut pas oublier que le Rhenus était quasi plein face à Madrid et que l'affluence d'hier soir reste plus que correcte, pour un match en semaine quelques jours après une rencontre de championnat, le public étant très (trop) sollicité durant la saison.

    Enfin pour en revenir au parquet, il est évident que le manque de rotations pèse dans les jambes au fil des QT mais avec 7 victoires et 6 défaites (toutes compétitions confondues) le bilan actuel reste honorable malgré tout, avant de gros duels face à Monaco ou encore Villeurbanne par exemple.
  • expertanalyse a écrit, le 08/11/2017 07:26 :
    Belle victoire pour la Sig. Par contre il faut absolument qu'ils renforcent leur effectif d'un élément minimum pour pouvoir jouer sur tous les tableaux. Parce que Cortale et Beyhurst sont encore un peu tendres. Il suffit qu'il y ait un ou deux blessés pour être en difficulté.


    Comme Dixon absent hier soir pour rappel, ce qui donne encore un peu plus de valeur à cette victoire acquise face à un adversaire de qualité qui venait de taper le Pana sur la scène nationale.
  • rcsforever a écrit, le 08/11/2017 10:34 :
    expertanalyse a écrit, le 08/11/2017 07:26 :
    Belle victoire pour la Sig. Par contre il faut absolument qu'ils renforcent leur effectif d'un élément minimum pour pouvoir jouer sur tous les tableaux. Parce que Cortale et Beyhurst sont encore un peu tendres. Il suffit qu'il y ait un ou deux blessés pour être en difficulté.


    Comme Dixon absent hier soir pour rappel, ce qui donne encore un peu plus de valeur à cette victoire acquise face à un adversaire de qualité qui venait de taper le Pana sur la scène nationale.



    "Le souci" c'est qu'à l'image du PSG sans Neymar, la SIG sans Dixon parait plus équilibrée ! Peut-êtres revoir la hiérarchie et mettre Wright dans le 5 et Dixon back-up à son retour ? Surtout vu le gros match sorti par Wright hier !
  • Sa perf d'hier soir reste exceptionnelle, sur la durée d'une saison j'ai plus de doutes. intéressant en tout cas de noter que le groupe (limité..) semble se souder dans la difficulté, même si le plus dur sera de confirmer avec l'enchaînement des rencontres.
  • Sur l'équilibre de l'équipe, George Eddy avait la même réflexion : avec Dixon en plus de Wright et Logan, l'équipe penche trop vers l'extérieur. L'arrivée de Bilan a un peu rééquilibré ce problème.

    Quant à l'ambiance hostile, c'est certes préférable à la cathédrale que l'on connaissait avant, mais le travail d'Alain de Senne a surtout débouché sur une attitude systématiquement anti-arbitrage. Cela ne me semble pas plus recommandable que des insultes, sachant que les sifflets cachent bon nombre d'injures.
  • Dites je rêve ou lequipe.fr ne parle nulle part de cette victoire sur son site ? Des fois, je ne comprends pas trop leur ligne éditoriale #-o
  • L'équipe est anti Sig et surtout anti Collet, du coup la Sig est un peu boycotté par l'équipe.fr Surtout que majoritairement lequipe.fr ne s'intéresse pas aux clubs de pro A ( à part Villeurbanne et Csp Limoges) mais plutôt à la NBA.
  • La basket français est le parent pauvre des médias sportifs français, la ligue des champions est également le parent pauvre du basket européen CQFD. Heureusement canal avait quand même senti l'affiche.
  • Le problème n'est pas la SIG, ni son coach mais que l'on préfère mettre la NBA en avant, qui est plus vendeuse. Après, avec pas moins de 4 Coupes européennes, la BCL étant la 2e ou la 3e dans la hiérarchie, d'un spécialiste à un autre, il faut aussi dire que l'on ne fait rien dans la simplicité sur le vieux continent.
  • L'Equipe n'a rien contre Collet et la SIG, c'est juste que la BCL est une obscure Coupe d'Europe, qui plus est récente, que son niveau est très moyen, et du coup qu'elle n'intéresse pas les foules. Les matchs des autres clubs français en BCL n'ont pas eu plus d'écho que celui de la SIG.
  • La rencontre à Monaco (6V et 2D) ce dimanche sera diffusée sur SFR Sport 2 à 18h30. Un déplacement forcément délicat sur le parquet d'une équipe visant la tête de la Pro A.
  • rcsforever a écrit, le 11/11/2017 23:25 :
    La rencontre à Monaco (6V et 2D) ce dimanche sera diffusée sur SFR Sport 2 à 18h30. Un déplacement forcément délicat sur le parquet d'une équipe visant la tête de la Pro A.


    Et la SIG s'impose 90-83 à Monaco 👏
    Prochain match c'est la réception de l'ASVEL.
  • Et la cigogne alsacienne c'est posé sur le rocher monégasque qui c'est fissuré sous les coups de bec de la cigogne 😆💪
  • En tout cas, on semble avoir une grosse équipe qui se met en place, là la SIG a su gerer et faire les fautes qu'elle n'avait pas faites à Nanterre, afin d'empêcher un retour tout tout proche, et puis 25/32 aux Lancers, alors qu'on est pas bon à 3 pts, prouve que l'équipe à progressé dans le joue d'alternance inter/exter et dans l'agrésivitée vers le cercle yop L'arrivée de Bilan à tous changer sur ce point là affraid

    Dixon pose question ! Il est clairement fautif n°1 sur le 11-0 qui permet à Monaco de se relancé , car contrairement à Wright, il n'arrive pas à passer la presse tout terrain, qui est à mon avis l'un de nos plus grands chantiers !

    Après sa ligne de Stats le mec est à 100% aux shoots 4/4, 6/6 aux Lancers, 2 Passe et 6 Fautes provoqués, vs 3 balles perdues, et 3 Fautes à -6 sur le +/-, on va dire qu'il a du potentiel, mais pour remonter les ballons c'est dur et c'est embêtant pour un meneur ! Il souffre de la comparaison avec Wright
  • Waouh, grosse perf Messieurs !


    La SIG Strasbourg impose sa loi

    Vincent Collet avait annoncé avant de partir à Monaco qu'il se déplaçait avec la volonté de remporter un face à face qui promettait d'être musclé. Il ne pouvait être que satisfait au final après la belle victoire 83-90 sur le rocher et la confirmation que la venue de Miro Bilan était une bonne pioche...

    https://scontent-frt3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/23518831_1944899138...

    Monaco sortait une grosse défense d'entrée, mais Miro Bilan et David Logan trouvaient des solutions face à l'étau monégasque. Les snipers dégainaient très vite des deux côtés mais le manque d'adresse générale laissait le score à de petites unités en ce début de match: 5-7, 4'. Les deux équipes se jaugeaient mais la SIG Strasbourg passait la seconde pour scorer un 0-9 à leurs hôtes et prendre les commandes plus largement: 8-16, 8'. Portés par un Louis Labeyrie de feu (7 points, 6 rebonds et 2 passes pour 15 d'évaluation dans la période), les SIGmen bouclaient le quart avec sept points d'avance: 13-20 (évaluation 5-26).

    La relation intérieur/intérieur de la SIG Strasbourg faisait des merveilles et cela permettait aux rouges de faire la course en tête. Une faute anti sportive sifflée à l'encontre de Zack Wright aurait pu relancer la Roca Team mais ce n'était pas le cas et Strasbourg maintenait son avance: 20-28, 14'. Sérieux et appliqués, ils déroulaient un jeu de qualité et cela se sentait au score. En effet, celui-ci ne cessait de gonfler et, à 3' de la pause, le coach de Monaco était obligé de prendre un temps mort pour stopper l'hémorragie, car les SIGmen plantaient un 2-11 en 3'30 pour s'envoler: 22-37, 17'. L'inévitable Miro Bilan (13pts, 5rbs, 3pds à la pause) faisait étalage de toute sa classe et se muait même en artiste avec une passe digne des plus grands meneurs européens après avoir fait "danser" son vis-à-vis quelques secondes plutôt. Si bien qu'à la pause la SIG Strasbourg menait sans discussion possible: 30-45 (évaluation 21-62).

    Comme depuis le début de la rencontre Monaco s'en remettait à Gerald Robinson pour rester dans la rencontre et ce début de seconde période en était un exemple criant. Plantant un 8-0 à lui seul en 1'40 il ramenait son équipe à 7 longueurs et relançait, comme si de rien n'était, le match: 38-45, 22'. Mais les SIGmen ne paniquaient pas et n'avaient que faire du coup de chaud de Robinson. Bilan, Logan et Labeyrie infligeaient à leur tour une petite claque aux locaux, avec un 0-11 qui permettait à la SIG Strasbourg de reprendre le large: 38-56, 24'. Mais Monaco ne laissait pas tomber ce match. Petit à petit leurs efforts payaient et à 2'30 de la fin de la période l'écart n'était plus aussi important (49-60, 27'30). Les deux équipes se maîtrisaient dans le reste du quart temps et sur un layup au buzzer de DJ Cooper, Monaco ne comptait plus que 12 points de retard. Fin du troisième quart-temps: 54-66 (évaluation: 48-80).

    Les Strasbourgeois enchaînaient les pertes de balles en ce début de dernier quart temps sous la pression et l'agressivité de la défense des blancs. La conséquence était sans appel: un 11-0 à cheval sur les deux périodes ramenait complètement Monaco. 60-66 à 8' du terme: tout était à refaire ! Vincent Collet sonnait la révolte lors d'un temps mort musclé, mais le jeu de la SIG Strasbourg, si étincelant en première période était ans le dur. Fort heureusement Monaco laissait beaucoup de munitions sur la ligne de transformation si bien que l'écart tardait à se combler, fort heureusement pour les rouges (63-72, 34'). Michael Dixon sortait un peu la tête du sac et marquait 10 points en 3' pour maintenir l'équipe en tête et l'espoir d'un bon résultat aussi: 68-78, 36'. Mais le tournant du match était sans doute l'élimination du coach de Monaco Zvezdan Mitrovic après une seconde faute technique à 3' du buzzer. Un coup de grâce? Pas si sûr, car dans la foulée, la Roca team jetait ses dernières forces dans la bataille et passait un 7-0 à Strasbourg (80-87, 38'40). Mais au final ce sont bien les SIGmen qui réalisaient un gros coup en s'imposant sur le parquet de Monaco 83 à 90.

    Le duo Labeyrie/Bilan aura fait souffrir la raquette monégasque avec 36 points, 14 rebonds et 45 d'évaluation à eux deux. Voilà une victoire référence en ProA après l'excellent match contre l'AEK Athènes. Cette équipe progresse à n'en pas douter!

    http://sigstrasbourg.fr/2017/11/la-sig-strasbourg-impose-sa-loi
  • strasbourg972 a écrit, le 12/11/2017 20:52 :
    En tout cas, on semble avoir une grosse équipe qui se met en place, là la SIG a su gerer et faire les fautes qu'elle n'avait pas faites à Nanterre, afin d'empêcher un retour tout tout proche, et puis 25/32 aux Lancers, alors qu'on est pas bon à 3 pts, prouve que l'équipe à progressé dans le joue d'alternance inter/exter et dans l'agrésivitée vers le cercle yop L'arrivée de Bilan à tous changer sur ce point là affraid

    Dixon pose question ! Il est clairement fautif n°1 sur le 11-0 qui permet à Monaco de se relancé , car contrairement à Wright, il n'arrive pas à passer la presse tout terrain, qui est à mon avis l'un de nos plus grands chantiers !

    Après sa ligne de Stats le mec est à 100% aux shoots 4/4, 6/6 aux Lancers, 2 Passe et 6 Fautes provoqués, vs 3 balles perdues, et 3 Fautes à -6 sur le +/-, on va dire qu'il a du potentiel, mais pour remonter les ballons c'est dur et c'est embêtant pour un meneur ! Il souffre de la comparaison avec Wright


    Oui fautif (avec d'autres) sur le 11-0, mais ensuite c'est lui qui remet Monaco à distance...
  • Après les victoires références contre l’AEK Athènes et Monaco et 10 jours après avoir pulvérisé Gravelines au Rhenus, les SIGmen tenteront d’enchaîner avec une 4ème victoire consécutive en Pologne sur le parquet de Rosa Radom demain, mercredi 15 novembre, à partir de 18h30.

    http://sigstrasbourg.fr/2017/11/et-maintenant-enchainer-a-radom
  • C'est un déplacement un peu piège mais ça devrait bien se passer, Radom est assez faible quand même. L'adversaire le plus dangereux c'est la Sig eux même.
  • Victoire à Radom 74 - 63 😁
  • Je suis souvent critique vis à vis d'eux mais bravo pour leur belle série de victoires
  • La SIG Strasbourg évite le piège

    Convaincante victoire 63-74 du côté de Radom en Pologne pour la SIG Strasbourg. La bande à Vincent Collet conforte ainsi sa place dans le Top 4 de la poule C de Basketball Champions League.

    http://sigstrasbourg.fr/sites/default/files/styles/full_width/pub...

    Le minuscule Hall Mosir de Radom n’a pas bouleversé les repères de Louis Labeyrie. Dès l’entame, l’intérieur international ouvrait la marque avec un tir mi-distance. Son acolyte Miro Bilan commençait le match plus difficilement en offrant deux pertes de balle aux Polonais. (4-6, 4’). Le jeu s’accélérait ensuite par l’impulsion du meneur américain de Radom Kevin Punter. Fraichement entré, Michael Dixon ouvrait son compteur sous l’arceau, puis enchaînait l’action suivante avec un tir à 0°. En défense, Louis Labeyrie profitait du jeu en rodage de Radom pour s’imposer dans la raquette (7 rebonds pour 8 d’évaluation dans la période). Michael Dixon, toujours lui, d'un joli flotteur marquait à la sirène. Fin du premier quart-temps : 12-16 (évaluation 16-18).

    Des deux côtés, le jeu commençait enfin à prendre forme. Miro Bilan mettait à nouveau en avant sa vision du jeu. Le géant croate offrait une no-look passe à Olivier Cortale (17-18, 12’). Une action qui allait donner des idées à ses coéquipiers. Après deux échecs, David Logan ouvrait sa marque derrière la ligne en inscrivant deux primés d’affilée (20-26, 15’). La lanterne rouge de la poule C misait sur sa première qualité, la contre-attaque. Mais Darion Atkins, maladroit au tir, réussissait deux contres importants. Par l’intermédiaire d’une faute de Bilan, Rosa Radom se rapprochait, sans prendre les devants (26-28, 18’). Le moment choisi pour Vincent Collet de prendre un temps-mort pour poser le jeu de son équipe jusqu'à la pause. Mi-temps :26-30 (évaluation 34-30).

    Au retour des vestiaires, la SIG Strasbourg décidait de repartir sur de nouvelles bases. Zack Wright offrait une perle à David Logan seul dans le corner. Une connexion réciproque, puisque l’international polonais se muait en passeur à son tour (32-34, 33’). Le show Logan n’était pas fini, puisqu'il parvenait à s’emparer du ballon et à s'offrir, chose rare, un dunk sur contre-attaque. Héroïque contre Athènes, Zack Wright scorait 5 points en moins de 20 secondes. Plus appliqués en attaque et resserrés en défense (17 rebonds pour la paire Labeyrie-Bilan) les Alsaciens avaient désormais 10 longueurs d’avance; plus gros écart du match. Valeureux, les Polonais se faisaient malgré tout prendre de vitesse par les offensives de l’international américano-bosnien mais restaient dans la partie. L’intérieur ukrainien Zaytsev inscrivant un 3 points au buzzer. Fin du troisième quart-temps :44-51 (évaluation 53-57).

    Le capot des polonais commençait alors à chauffer. Le moment choisi par Jérémy « The Wolf » pour inscrire un primé. (44-59, 31’). De retour sur le parquet pour la dernière période, Darion Atkins était alors plus en réussite aux shoots (10pts pour 7 d’évaluation). Distancé, Rosa Radom tentait de montrer les crocs à l'image de Patrick Auda qui inscrivait un gros dunk sur les cheveux de Louis Labeyrie. (59-72, 38’). Mais il était trop tard pour combler le retard. La SIG Strasbourg décrochait au final sa première victoire loin de ses terres en BCL. De bon augure pour la suite on l’espère. Score final :63-74 (évaluation 71-86).

    http://sigstrasbourg.fr/sites/default/files/styles/full_width/pub...

    http://sigstrasbourg.fr/2017/11/la-sig-strasbourg-evite-le-piege
  • Il faut toujours environ 2 mois à Vincent Collet pour créer un collectif, on est dans les temps.
    Reste plus qu'à battre l'Asvel dimanche et la saison sera véritablement lancée !
  • Oui c'est vrai, mainteniant ça serait bien d'être dans les temps pour gagner une finale de quelque chose, BCL, coupe de France, Championnat, on joue toujours très bien jusqu'aux éventuelles finales. Je préfèrerai une saison moyenne au niveau des résultats et gagner des titres, rien ne sert de courir trop vite sans Cheerios.
  • Mais cette année je la sens bien, je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'on a une équipe pas forcément meilleure que les précédentes, par contre y'a des joueurs a fort caractère, peut être qu'on va moins trembler le jour j, avec des américains, un croate, que trop de français avec trop de français trouillard quand y'a la pression, souvent les étrangers ont plus le couteau entre les dents quand la pression augmente. L'alchimie peut prendre avec Labeyrie (français mais saignant) MDR, par contre leloup je l'aime bien mais sur les grands rdv ses capacités s'amenuisent.
  • La SIG a déjà tout gagné au niveau national, à savoir le titre en 2005 même si la formule des PO était différente, la Coupe de France et la Leaders Cup dans un récent passé, sans oublier qu'elle était également proche d'un sacre européen en C2.. Maintenant l'objectif est d'obtenir une récompense majeure pour le travail de ces dernières années. Sinon le match face à l'ASVEL (6V / 3 D) , qui au passage possède le plus gros budget de l'histoire de la Pro A cette saison, sera diffusé sur SFR Sport ce dimanche à 18h30.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.