Ils viennent de nous quitter

Flux RSS 1529 messages · 220.971 lectures · Premier message par rcsforever · Dernier message par lulmag

  • C'est surréaliste d'apprendre la mort de ce monument. Comme si on me disait que la tour Eiffel était morte...
  • Quel choc tout de même, j'ai toujours cru qu'il allait mourir sur scène.. où il donnait plus qu'il n'avait. Peut-être pas une plume mais une voix inoubliable, pour un artiste qui ne trichait pas avec son public. Johnny c'était un morceau de France et ce matin elle est orpheline.
  • RIP French Elvis.
  • Une profonde tristesse en apprenant sa mort cette nuit, un grand homme, un artiste incroyable. Il part en nous laissant un patrimoine musical exceptionnel.
  • Une carrière extraordinaire, une montagne de chansons. Si je devais retenir une période, ce serait les albums écrits par Berger puis Goldman dans les années 1980.
  • Rip l'artiste :(
  • La voix brute d'un mec qui ne savait pas chanter s'est éteinte.

    Une légende assurément.

    Bon musicalement c'était un peu de la merde, les yéyés quoi =; repomper les vieux tubes américains avec des années de retard. La suite ne sera pas mieux un melting-pot de blues, gospel et rock'n'roll bien réchauffé qui sonnait beaucoup trop FM.
  • "En hommage à Johnny Hallyday, l’ensemble des équipes de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 feront leur entrée sur la pelouse ce week-end au son d’un morceau de son répertoire.

    Par cette action, le football professionnel français s’associe ainsi à l’hommage populaire qui sera rendu samedi à celui qui a su allumer le feu dans de nombreux stades où se déroule habituellement notre championnat."


    Source : LFP
  • Il y aura également un hommage populaire sur les Champs-Elysées, où l'on annonce une foule aussi nombreuse que pour un certain Victor Hugo..


    "Avant lui une seule personnalité a eu droit au cortège sur l’avenue : Victor Hugo. En 1885, 2 millions de personnes suivent ainsi son cercueil."
  • Comme quoi on peut être un évadé fiscal et être quand même content de se faire soigner en France. En plus de mobiliser des forces de sécurité pour l'hommage
  • ...on a même le droit de dire de grosses conneries sur les forums...
  • captainflirt1306402755.jpg
    Modifié par captainflirt ·
    captainflirt • 37 ans
    L'Etat a le sens de l'engagement et des priorités, content d'apprendre que Johnny est le Victor Hugo du XXè siècle, décidément je trouve cette comparaison bien hasardeuse.

    Autant, derrière les funérailles nationales de Hugo il y a un enjeu politique pour la jeune République, celui de faire de l'écrivain un héros national et (officiellement) républicain.

    Autant, pour Johnny, je ne vois pas l'enjeu national. Qu'il y ait un défilé de ses fans, de bikers, tout ça, je ne n'ai rien contre, ça s'entend. Mais bon l'Etat et le discours de Macron là, faudra qu'on m'explique le sens. Encore plus si ça prend le nom de "populaire" et donc d'hommage national officieux.
  • Il me semble que les putains de Paris avaient fait une grande opération "cuisses ouvertes" le jour des obsèques de Hugo, en dernier hommage. Nettement plus populaire qu'un défilé de bikers...
  • Je pense tout simplement que l'hexagone n'aura jamais connu artiste ayant autant de fans, sur différentes générations. Pour le reste chacun se fera son avis..
  • mmmm Goldman est pas mal aussi
  • Peut-être le chanteur français le plus populaire de tous les temps...dans l'hexagone.

    En revanche, il n'a pas le rayonnement international d'un Aznavour et n'aura peut-être pas la postérité d'une Piaf ou d'un Gainsbourg.

    Par ailleurs, malgré son immense carrière, je n'ai pas l'impression que la jeune génération d'artistes français se réclame beaucoup de lui. Je me demande qui sera son "héritier" s'il devait y en avoir un.
  • J'essayais simplement d'expliquer le choix des Champs-Elysées, l'avenue devant être de taille.. pour accueillir une telle foule. Enfin perso, malgré ses problèmes personnels ma référence restera Renaud, qui à défaut d'avoir de la voix, aura marqué l'histoire de la chanson française par sa plume. Et d'ailleurs j'ai bien peur qu'il soit l'un des prochains sur la liste, à force de rechuter avec cette saloperie invisible qui a pour nom la dépression et qui finira tôt ou tard par avoir le dernier mot..
  • captainflirt1306402755.jpg
    Modifié par captainflirt ·
    captainflirt • 37 ans
    denpasar a écrit, le 08/12/2017 18:36 :
    Il me semble que les putains de Paris avaient fait une grande opération "cuisses ouvertes" le jour des obsèques de Hugo, en dernier hommage. Nettement plus populaire qu'un défilé de bikers...


    Bah j'ai l'impression que la sodomie intellectuelle médiatique et politique est devenue elle aussi une opération porte ouverte et populaire.

    Bref, je suis Johnny.
  • J'ai mal. Je ne suis pas un fan inconditionnel, j'ai assisté à quelques concerts, j'ai des 33 tours, quelques cd.
    Johnny c'est une partie de ma vie car depuis mes 5 ans jusqu'à aujourd'hui, il a été présent. La grande star française de la musique est morte.
    Chacun ses goûts mais les concerts que j'ai vu, les premiers à Colmar, m'ont toujours enthousiasmé.Une telle star n'existera plus. Musicalement c'est mon style, j'aime le blues.
    Je suis malheureux, il a eu une belle vie, aurait pu vivre encore quelques années de plus.

    A que salut johnny.
  • MON JOHNNY A MOI
    Alors que chacun se fend de son hommage, souvent sincère, l'envie me vient de vous parler de mon Johnny.
    Je l'ai découvert à l'âge de 14 ans, avec l'album Derrière l'Amour. Coup de foudre musical.
    Puis, les 33 tours ne suffisant pas, j'ai vu la bête sur scène. Souvent. Réfutant invariablement le sobriquet de fan. Car je ne le suis pas.
    Pour tout dire, ceux qui cherchent à lui ressembler, qui se griment en ersatz de Johnny, me mettent mal à l'aise. C'est philosophique aussi. Il faut être différent pour aimer ou admirer.
    C'est donc bien moi et non un clone qui, dans les coups durs, la vie pas facile, se réfugie parfois dans les chansons de l'idole. Parce que ça fait du bien. Parce qu'il dégage quelque chose d'unique, une puissance, une force, un charisme quasi hypnotique.
    Ceux l'ayant déjà vu sur scène acquiesceront sûrement.
    Les autres applaudiront de confiance, tant l'icone fait partie de l'histoire de chacun.

    Mon Johnny c'est aussi un mec bien. De par mon métier, j'ai eu la chance de rencontrer plusieurs professionnels ayant travaillé avec lui, et notamment une de ses choristes avec qui je suis resté ami. Unanimement, il en ressort que ce Monsieur était vraiment un type bien. Hyper timide et très proche des autres. Jamais blessant, jamais dans le jugement, toujours à l'écoute avec précaution et attention. Un grand professionnel, à mille partitions de l'image d'imbécile que les comiques aiment lui donner. Notez d'ailleurs que jamais il n'a dit : "ah que" !

    La seule et unique fois où il m'a déçu, c'est mercredi dernier.
    Merci pour tout, mon Johnny !
  • Il donnait cette image, forcément symbolique, d'immortalité en défiant le temps avec une longévité incroyable dans le métier, or aujourd'hui son départ met tous ses fans ou simples admirateurs face à leur destin, leur propre mort et c'est ce qui fait mal, en plus de la nostalgie et des souvenirs. On le savait déjà mais à présent on a la confirmation que même un Johnny, aussi fort soit-il, ça meurt un jour..

    Sinon, belle cérémonie et bel hommage de la foule, avec simplicité et beaucoup d'affection pour une icône qui dans son malheur, bien aidé par cette autre saloperie qu'est la clope, s'en va en étant encore au sommet, évitant ainsi le poids des années qui tôt ou tard aurait pris le dessus. Comment imaginer Johnny avec une canne ou pire.. Comme dit, pour entrer définitivement dans la légende il faut partir au top, le public pouvant ainsi garder pour toujours une belle image en tête.




    http://o.aolcdn.com/hss/storage/midas/1b266c0fc242f952cb5166adf78...

    B-)
  • Tu crois vraiment qu'il était au top en buvant de l'eau minérale et en mangeant bio ? Tu crois qu'il tenait en tournée à enchaîner les dates juste au naturel ??... Sa dernière tournée avec les vieilles canailles sans être shooté à donf c'était pas possible.
    Que ce soit lui ou les Stones c'était passage obligé en clinique en Suisse avec opération reboostage, transfusion sanguine et autres produits pour tenir et encaisser le choc d'une tournée forcément épuisante passé un âge certain....
    Croire le contraire c'est se leurrer.
    Après chapeau l'artiste même sI sa zique ne m'a jamais fait ni chaud ni froid.
  • Je parlais de son image, pas de sa manière de s'accrocher. C'est peut-être une illusion mais dans les yeux de ses fans il sera resté au top jusqu'au bout.
  • Avatar_haring.jpg
    Modifié par spiterman67 ·
    spiterman67 • 50 ans
    Toute cette commémoration est bien exagérée. C'etait un grand showman, c'est à peu près tout son mérite. Il n'a jamais écrit une seule chanson, ni composer une seule musique. Même pour ses prestation scéniques, pour lesquelles on entend dire qu'il ne trichait pas, il est de notoriété publique que c'était un des artistes qui utilisait le plus le playback soit car il n'était pas en état s'assurer le spectacle, soit simplement pour des raisons techniques. Ses chansons restent de la variété très grand public commerciale, c'est quand même pas des textes du niveau de Brel, Bashung, Piaf, Brassens. Et s'il est resté au top, c'est qu'il fallait entretenir l'usine a fric pour payer son train de vie pharaonique, il claquait quand même entre 200 et 300 000 euros par mois. Je ne dis pas, il a rendu des gens heureux, c'était un monument, mais arrêtons d'un faire un dieu.
  • Exactement, c'est de la pure idolâtrie, et ça commence à me prendre le chou.

    Sans même parler de la récupération politique de Macron (eh oui, ça fait quelques millions d'électeurs les fans de Johnny) qui a le culot de nous parler de "héros national", alors qu'il faisait tout pour ne pas payer d'impôts en France (domiciles officiels en Suisse, et à St Barth ou l'impôt est inexistant, et tentative avortée d'obtenir la nationalité belge).

    Et, pendant ce temps, les gogos continuaient à acheter ses disques et se rendre à ses concerts, pour entretenir son train de vie.

    Bref, pas vraiment un exemple à suivre !...
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.