Le Racing saison 2017/2018

Flux RSS 1404 messages · 160.869 lectures · Premier message par rcsforever · Dernier message par mathieuhuston

  • La question est maintenant de savoir si l'équipe va rester groupée après le mercato ou si les esprits vont se tourner vers d'autres cieux direction l'année prochaine.
    Voilà ma crainte à court terme et le plus gros danger pour le racing.
  • foot-france67 a écrit, le 20/12/2017 23:37 :
    Le bilan comptable est bon et même inespéré il y a encore 4 journées... mais quand on voit qui on bat, c'est à la fois inquiétant et surprenant :

    Lille
    Nice
    Rennes
    Paris
    Bordeaux
    Toulouse

    Sur ces 6 victoires, 5 victoires contre des adversaires à gros budget (top 10 en France). Paris 1er, Lille 5eme, Bordeaux 7eme, Rennes 8eme et Nice 10eme ...
    Une seule contre un adversaire à notre portée "économiquement" ou sur le papier, Toulouse ( 12eme budget), et donc aucune victoire, zéro victoire contre des adversaires de notre calibre (Amiens, Troyes, Guingamp, Angers, Dijon, Caen et Metz ...)

    Pour l'instant nous sommes en train de perdre "notre championnat" celui que Laurey évoquait en début de saison et ça m'inquiète.

    Je ne sais plus quoi penser du Racing, une équipe qui bat le PSG n'est pas censé descendre, mais une équipe qui perd 3-0 à Metz est censé avoir bien du soucis à se faire ...


    J'y vois un problème tactique plus qu'autre chose.
    Quand l'adversaire est plus fort, on joue regroupé derrière, ce qui place une deuxième ligne de défense (notre milieu) devant nos défenseurs. Dans ces espaces réduits, la puissance de notre charnière est très efficace.
    en contre, on a deux gazelles (Terrier/Da Costa) et un Bulldiozer Bahoken qui font très vite très mal, même aux grosses équipes.

    Quand on joue un plus petit adversaire, on essaie de prendre en partie du moins le jeu à notre compte, de créer du jeu et des espaces. Ca crée malheureusement aussi des espaces dans notre camp, et la Kone et Mangane sont moin s bons. De plus, on a un milieu (Lienard/Aholou/Martin/Nogueira/Goncalves) dont le niveau est bien insuffisant (niveau de très bas de tableau de L1...) Donc maitriser le jeu c'est le fantasme de Laurey, mais si ça passait en L2 ce n'est pas suffisant pour la L1.
    Donc on veut créer et on y arrive pas, ce qui limite aussi l'efficacité de notre attaque aussi:

    Bref. Si on joue avec nos armes, on se maintiendra facile.
    Si on joue avec des rèves et une philosophie qui nous est inaccessible, on va se ramasser.

    J'éspère qu'on saura évoluer à temps
  • lamazonienbleu a écrit, le 21/12/2017 00:21 :
    Sur le papier Metz n'a pas une mauvaise équipe. Tout s'est mal goupillé pour eux jusque là mais, comme le racing du début de saison, plusieurs fois ils auraient mérité mieux (je me souviens d'un match contre Troyes par exemple perdu dans les arrêts de jeu). Avec un peu de réussite, Metz embêtera bien d'autres équipes que le racing. A nous d'être sérieux contre tout le monde !


    Il n'y a rien de déshonorant à perdre la-bas, il y a quand même de la qualité dans cette équipe et ils ont sorti le match de la saison.
    Nous on était pas au top donc difficile de ramener quelquechose, trop de joueurs pas à 100%.
  • Moi, je vois surtout qu'en cas de défaite, ou plutôt de Bérésina en l'occurence, on se cherche toujours des excuses, histoire d'atténuer le sentiment d'humiliation et de déroute.

    Or, il n'y a pas d'excuses ! les joueurs du Racing on très mal joué, ou plutôt ils n'ont pas joué du tout (sauf quelques minutes en 1ere mi-temps).

    Bref, des touristes......
  • Bravo les gars pour cette premiere moitié de saison.
    Au top malgré toutes les absences et l'inexperience.
    Ca fait chaud de voir ce Racing !
  • rcsforever a écrit, le 20/12/2017 22:37 :
    Le Racing promu de Laurey termine donc la phase aller avec le même bilan (6V 6N 7D) que le Racing promu de Furlan lors de sa dernière saison dans l'élite. Reste à espérer une autre conclusion.

    frollo a écrit, le 20/12/2017 22:54 :
    Et le même bilan qu'Ajaccio en 2015/2016 avec là aussi l'espoir d'une autre conclusion.

    Il serait intéressant d'avoir d'autres cas de figure d'équipes à 24 points ou plus à la trêve qui échoueraient à se maintenir dans l'histoire de la D1.
  • Après vérification, depuis la saison 2007-2008 (un peu la flemme de remonter plus loin) ce sont les deux seuls échecs en ayant compté un tel total de points après la phase aller.
  • Des nouvelles des blessés ?
  • J'y vais de mon petit commentaire.
    J'ai juste envie de dire bravo pour la première partie de championnat ou rien n'est fait, au contraire!
    J'ai loupé deux rencontres à la meinau, mais pour le reste (j'ai loupé Amiens et Paris) je me suis éclaté en regardant le racing, qui certes a des défauts mais qui se bat devant son public.
    J'ai envie de croire au maintien, et nous allons le faire, nous devons le faire!
    Oui nous avons perdu à METZ, et nous avons prit des points la ou pas beaucoup de monde nous attendais, c'est le foot et cela prouve aussi qu'il n'y a pas de mini championnat.
    Si on enlève les 5 de devant, tout le monde peu battre tout le monde.
    Il nous faudra ne pas louper les différents tournant qui vont forcement se présenter et ça passera.
    Soutenons le racing tous ensemble, ne crachons pas sur l'équipe lorsque celle-ci se rate.
    J'irai toujours à la meinau pour soutenir mon équipe, jamais pour voir des stars de l'équipe en face!
    Allez racing, nous avons 24 pts, a vous d'en chercher encore autant et ce devrait être bon!
  • On est les seuls à avoir perdu là-bas, à St Symphorien. C'est surtout ça qui fait mal. On est les dindons de la farce (ou de la dinde) de Noel.
  • si Da costa tape tappe pas le poto c un autre match
  • sargon67 a écrit, le 21/12/2017 19:57 :
    On est les seuls à avoir perdu là-bas, à St Symphorien. C'est surtout ça qui fait mal. On est les dindons de la farce (ou de la dinde) de Noel.


    Je dirai plutôt que nous somme les lardons de la quiche (Lorraine bien sûr) !!!
  • De même, si Mangane convertit l'offrande de Liénard, ils passent tous les deux des flops aux tops.
  • La défaite a Metz est plus douloureuse pour notre orgueil qu'autre chose.
    24 points a la trêve, c'est juste inespéré et si nous avions perdu contre le PSG mais gagné a Metz, tout le monde serait en train de trouver le bilan génial !
  • Les membres de l'After Foot (Rothen, Riolo, Brisbois) ont chacun délivré leur 11-type de la mi-saison. Lala, Liénard et Laurey ont été distingués.

    Rothen et Riolo (à partir de la 4ème minute) : https://www.youtube.com/watch?v=nWt1YgwWBDM

    Brisbois : https://www.youtube.com/watch?v=XIJ2ByynR-c
  • Aurait on une idée ou des proba du nombre de points qu'il faudrait atteindre pour se maintenir ou être barragiste ?
    Et des proba sur notre classement final....
    On est qu'à mi saison et ca reste du sport mais ça pourrait être intéressant,non?
  • J'ai entendu dire que vu le déroulement de la saison, la place de barragiste se situera sûrement autour de 38 pts
  • On peut se pencher sur l'historique de l'élite, pour se faire une idée :

    Citation:
    (2017) 17e : 37 points / 18e : 36 points
    (2016) 17e : 40 points / 18e : 39 points
    (2015) 17e : 42 points / 18e : 37 points
    (2014) 17e : 42 points / 18e : 40 points
    (2013) 17e : 40 points / 18e : 38 points
    (2012) 17e : 39 points / 18e : 38 points
    (2011) 17e : 46 points / 18e : 44 points
    (2010) 17e : 40 points / 18e : 32 points
    (2009) 17e : 40 points / 18e : 37 points
    (2008) 17e : 42 points / 18e : 40 points / 19e : RCS avec 35 points..


    De temps en temps il y a une exception mais d'une manière générale on constate que lors des 10 dernières saisons, 8 fois la 17e place s'est jouée à 40 points minimum, alors que la place de barragiste est assurée dans 60% des cas à 38 points.
  • chileocastro a écrit, le 22/12/2017 18:46 :
    J'ai entendu dire que vu le déroulement de la saison, la place de barragiste se situera sûrement autour de 38 pts


    Ca dépend un peu de Metz.

    C'est plutôt bon signe qu'ils remontent, ça va faire baisser le total pour se maintenir.

    Quand il y a un dernier détaché, il faut plutot 42/43, alors que quand le fond de tableau est homogène avec des gros devant, ça peut descendre à 40 même pour la 17ème plus.
  • Cela peut très bien monté à 42 voir 43pts.
  • Si j'ai bien suivi, nos prochains matches en L1 sont Guingamp, dep à Marseille et Dijon. Notre reprise va être capitale. Espérons que la trêve ne coupe pas la dynamique, parce que si on fait le job à domicile (et qu'admettons, on perde au Vélodrome) ça nous ferait 30 points avec 16 matches restants et ça commencerait à sentir vraiment très bon.
  • pour moi on aura une période délicate a géré comme en début de saison

    ce aui est importsnt de regarder c 'est :
    - le calendrier des europeens ou des qualifiés en coupe
    - les equipes que l on joue en fin de saison, celles qui n ont rien a jouer

    j ai regarder le calendrier d amiens, les 4 dernieres journee ils joues monaco lyon psg
  • d'après le journal l'Equipe du jour le racing est number one en matière de tacle
    "Strasbourg a réussi deux cent soixante-cinq tacles en Ligue 1 cette saison, soit le total le plus élevé."
    ils ont la rage nos gars :)
  • j'aimerais savoir le nombres de tacles de gonçalves!!
    et de nos offensif qui défendent beaucoup! la différence doit venir d'eux et de leur gros travail
  • Dave Appadoo sur l'Equipe TV :
    la plus belle révélation de la saison est le Racing.
    "Je pensais qu'au delà du plaisir de revoir le Racing en Ligue 1, la belle histoire, le beau public, tout ça allait vite passer et on les oublierai un peu, et pas du tout, un jeu porté très vers l'avant, des matchs comme Angers, Marseille, le PSG, même si un peu moins, avec Laurey qui revendique et assume le déséquilibre. Et enfin, c'est simplement génial de regarder les matchs à la Meinau"
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.