Etoile Noire de Strasbourg (Hockey)

Flux RSS 386 messages · 53.554 lectures · Premier message par mouloungoal · Dernier message par chouff-67

  • defaite ce soir à Dijon 3 2 apres prolongations.Au moins 1 pt au compteur
  • Cette saison se confirme comme étant une déception :(
  • Maigre consolation

    http://www.dna.fr/fr/images/ECE67166-BDC0-4154-B37F-D883ED13294F/...

    L'Étoile Noire a livré une prestation solide hier soir sur la glace des Ducs de Dijon. En tête à la fin du premier tiers (2-1), reprise dans le deuxième (2-2), elle se fait coiffer en prolongation pour y avoir joué trois fois, sévèrement, en infériorité numérique.

    elle aurait pu tourner de nouveau dans le même sens que samedi contre Villard : la réussite d'un côté, mais pas de celui de l'Étoile Noire. Bien rentrés dans leur match, les Strasbourgeois se font en effet surprendre sur un trois contre un conclu par Riendeau (3'35) dès la première vraie occasion dijonnaise.

    Mais hier soir, les Strasbourgeois n'ont pas été abattus par ce but, reprenant le cours de leur domination avant de trouver une première fois la faille sur ce mouvement limpide qui part de Cayer, transite par Cibula et se termine par un lancer victorieux de Kuuluvainen (1-1, 7'45).

    L'Étoile Noire est récompensée de ses efforts sur ce shift du troisième bloc, qui permet à Devin de servir Marcos derrière le but. Ce dernier retrouve Correia dans le slot, Sopko est battu et les joueurs de Daniel Bourdages prennent logiquement l'avantage (1-2, 9'29).

    Une histoire de poteau

    Ils auraient pu prendre le large, mais Sopko sera sauvé à deux reprises par son poteau droit, une fois sur ce shoot plein axe de Tarantino (10'19), une autre sur ce lancer croisé de Gallagher (17'17). Dijon va revenir avec de meilleures intentions des vestiaires mais, à leur tour, les Ducs, Riendeau en l'occurrence, touchent le poteau (22'04). Ils seront récompensés après, quand Kevorkian réussira à retrouver Hardy devant la cage de Hiadlovsky (2-2, 26'17).

    Sur leur premier power play (30'27), les Strasbourgeois pensent reprendre l'avantage mais Sopko intervient en deux temps devant Kuuluvainen et Cayer (31'27) juste avant que Riendeau parte en contre trouver une nouvelle fois le poteau droit Hiadlovsky (31'40).

    Les deux équipes vont alors pousser pour faire la différence durant le troisième tiers-temps. L'Étoile Noire ne trouve pas la solution sur deux power play successifs (40'41, 43'16) avant que cette déviation de Cayer file juste à côté du but de Sopko, battu sur le coup (53'18).

    Hiadlovsky intervient en deux temps sur ce rush dijonnais, alors que le public hurle au but que personne sur la glace n'a vu (56'30).

    Dijonnais vernis

    En infériorité numérique en fin de match (59'03), les Strasbourgeois tiennent bon pour décrocher une prolongation amplement méritée. Ils tiendront encore bon deux fois à trois contre quatre durant le temps additionnel, grâce aussi à un Hiadlovsky décisif.

    Ils ne résisteront pas à la dernière séquence d'infériorité (66'36), plus que généreuse alors que M. Hauchart n'avait rien sifflé juste avant sur Kuuluvainen fauché au moment d'armer son shoot. Sur l'engagement suivant, Riendeau offre la victoire aux siens, plutôt vernis d'avoir autant jouer en supériorité en prolongation.

    L'Étoile Noire prend un point, une maigre consolation au regard de l'envie affichée hier soir.

    DNA
  • incroyable et étonnante Etoile Noire.Ridiculiséee sur sa patinoire samedi dernier par la lanterne rouge Neuilly,ce soir elle écrase l'actuel leader de la ligue magnus Rouen 5 1
  • Dragons terrassés

    http://www.dna.fr/fr/images/1178891F-0813-4119-83AE-368D759FB74E/...

    L'Etoile Noire a livré hier soir sa prestation la plus solide depuis le début de la saison en faisant tomber les Dragons rouennais à l'Iceberg (5-1). Un match référence pour les joueurs de Daniel Bourdages.

    Et tout d'un coup, ce match d'une déjà très belle intensité, est devenu complètement fou. Dans un Iceberg plein comme un oeuf, l'Etoile Noire tenait déjà la dragée haute au double champion de France en titre après avoir ouvert le score en power play lors du deuxième tiers-temps sur ce lancer, masqué par Kuuluvainen, de Cayer (1-0, 25'50).

    Mais mener devant Rouen à la demi-heure de jeu n'est jamais un gage de victoire à la fin du temps réglementaire. Les Strasbourgeois l'ont assez payé pour le constater par le passé. Du coup, hier soir, ils ont continué à mettre la pression sur la cage d'Ylonen, entré en jeu après la sortie de Lhenry, touché aux adducteurs (12'34).

    Trois buts en une minute trente!
    C'est pour cela que ce match est alors devenu complètement fou, parce qu'à force de pousser pour faire plier au moins une deuxième fois la défense rouennaise, les joueurs de Daniel Bourdages vont trouver le chemin des filets à trois reprises en moins d'une minute trente.

    C'est d'abord Cesnek qui vient couper cette belle passe transversale de Kuuluvainen (2-0, 48'09).

    Le public de l'Iceberg a à peine le temps d'exulter, que Gallagher donne trois longueurs d'avance sur ce magnifique service de Dufournet (3-0, 48'31).

    Paré a bien tenté d'éteindre la mèche en réduisant le score dans la foulée (3-1, 49'14), Gallagher – que la réussite fuyait ces derniers temps – se chargera de mettre le feu aux poudres moins de trente secondes après en trompant Ylonen en bout d'échappée (4-1, 49'34).

    L'Iceberg est en ébullition, le double champion de France et récent vainqueur de la Continental Cup n'est plus que l'ombre de lui-même, un ersatz des cinq premières minutes du match quand les hommes de Rodolphe Garnier ont tenté de prendre les commandes pour ne pas se faire des frayeurs inutiles.

    Sauf que les Strasbourgeois veillaient au grain et que Hiadlovsky ne se faisait pas surprendre sur les différentes tentatives du début de match (3'27, 4'08, 4'25). Passés l'orage, les Strasbourgeois vont progressivement faire jeu égal avec Rouen, vont buter sur un excellent Ylonen – double parade devant Cibula (16'18), Gallagher et Dufournet (19'05), bon jaillissement sur cette déviation de Marcos (17'01) – avant de faire la différence sur leur deuxième power play (1-0, 25'50).

    «Strasbourg ne touche pas le palet pendant de deux tiers-temps, prend l'avantage en supériorité numérique, fait la différence en fin de match et prend deux points faciles. C'est comme ça», note assez sévèrement Rodolphe Garnier, le coach rouennais.

    «La meilleure réponse contre la meilleure équipe»

    C'est oublier que ses joueurs ont fait preuve d'une grande indiscipline durant le dernier tiers-temps et que les Strasbourgeois les ont assommés en fin de match sur une double supériorité numérique conclue par un Gallagher intenable hier (5-1, 59'26).

    «C'est la meilleure réponse que l'on pouvait apporter contre la meilleure équipe après notre défaite contre Villard. C'est un match référence et j'espère que ça va continuer comme cela», préfère retenir Lionel Tarantino, l'attaquant de l'Etoile Noire formé à Rouen.

    Les Strasbourgeois avaient battu Rouen dans son antre pour la première fois de l'histoire du club en octobre dernier. Quelques déconvenues devant leur public plus tard, les joueurs de Daniel Bourdages ont prouvé avec la manière comment ils avaient déjà terrassé les Dragons.

    Les chiffres du match

    Patinoire de l'Iceberg. Tiers-temps : 0-0 ; 1-0 ; 4-1. - 1650 spectateurs. Arbitre : M. Bliek.

    Les buts: Cayer (25'50 ass. Kuuluvainen et Striz en sup. num.), Cesnek (48'09 ass. Kuuluvainen), Gallagher (48'31 ass. Dufournet), Gallagher (49'34), Gallagher (59'26 ass. Dufournet et Cruchandeau en dbl sup. num.) pour Strasbourg ;

    Paré (49'14 ass. Rech et Manavian) pour Rouen.

    STRASBOURG : 8'(0' – 4' – 4') de pénalités. 34 tirs cadrés. Arrêts du gardien : 30 à Hiadlovsky.

    ROUEN: 36'(2' – 6' — 8'+2x10') de pénalités. 28 tirs cadrés. Arrêts du gardien : 3 à Lhenry (0'-12'34), 27 à Ylonen (12'35-60').

    DNA
  • Quel match ! Quel troisième tiers-temps ! J'ai adoré :)-

    Un peu brouillon au début, le temps que le jeu se mette en place, puis on a assisté à une belle empoigne. Deux premiers tiers-temps très serrés, il fallait être solide mentalement. Et à la fin du match, il fallait être solide physiquement, parce que c'est parti en vrille. Dureté par-ci, pénalités par là, mais c'est le hockey :)

    L'équipe a su profiter des supériorités numériques (jusque là l'un de ses défauts) et à su enfoncer le clou. Enchaîner les 2ème et 3ème buts a donné un coup de massue aux Rouennais et bien qu'ils aient tenté de revenir dans le match immédiatement sur un contre, le "lutin canadien" Gallagher a fait mouche, ils étaient sonnés =P~

    Trois fois que je vais à l'Iceberg cette saison, pour trois victoires. J'ai moins le temps d'y aller cette saison, mais j'ai plus de chances vu les résultats.

    Si l'équipe joue comme ça chaque journée, sachant maintenant qu'elle peut battre Rouen, elle peut faire aussi bien sinon mieux que l'an dernier (+)
  • defaite ce soir à Amiens 4-2
  • nouvelle désillusion à domicile ce soir avec une défaite face à un mal classé Gap 2-3.Quelle 1ere phase décevante.A noter la nouvelle raclée enregistrée par le leader Rouen à Epinal 6-2
  • c'est l'ironie du sport... ok je sors =;
  • Vrmt une saison de m... Defaite ce soir a Morzine 3-0.Prochaine rencontre dimanche a l iceberg face a Grenoble. L an dernier les plays iffs avaient sauve une saison pas terrible. Acceptons l augure qu il en soit de meme cette annee. Meme si les miracles ne se priduisent pas tjs
  • enfin une belle victoire ce soir à l'Iceberg face à Grenoble 8-3.Un dernier match mardi avant le début des plays-offs vendredi prochain
  • Du beau jeu ce soir, de belles opportunités en contre, mais il reste toujours des errements en défense et cette faculté de s'emporter un peu en fin de match.
    Bizarrement, à chaque fois que je vais à l'Iceberg, ils gagnent :)

    Pourvu qu'ils nous offrent de beaux plays-offs, après une saison irrégulière où on aura pas vu l'étendue de leur potentiel, si ce n'est épisodiquement (contre Rouen en Magnus par ex.)
  • Belle victoire a Angers ce soir 1-2. L etoile noire termine 9e et rencontrera en play off Amiens
  • Avec deux places de gagnées sur la saison régulière par rapport au dernier exercice, l'équipe est un peu mieux lotie en jouant le 8ème puis, en cas de victoire, le 4ème si je ne m'abuse.
    L'an dernier, elle affrontait le 6ème (Epinal) puis le 2ème, donc le tableau est moins lourd en apparence. En cas de victoire en tout cas. Mais les plays-offs sont une vraie rupture, le classement ne compte plus, on l'a vu l'an dernier. On ne jouera toujours pas de belle à l'Iceberg, si belle il y a :'>
    Il va falloir chercher des victoires à l'extérieur, mais vu l'irrégularité des joueurs cette saison avec un paquet de victoires à l'extérieur et de défaites à domicile, c'est jouable :)

    Allez les jaunes et noirs ! :)-
  • Avec 28pts l etoile noire atteint son meilleur total depuis l accession en ligue Magnus. Vendredi et samedi 2 deplacements a Amiens pour debuter les plays offs. En gagner un des 2 serait parfait tout en sachant qu elle n a jamais gagner chez les gothiques d Amiens. Mais c etait deja le cas contre Rouen alors... Et puis peut etre seront ils en forme optimale comme l an dernier pour ces plays offs
  • A noter que ce n'est pas leur meilleur classement (7e il y a deux ans); mais effectivement leur plus grand nombre de points et leur meilleur ration victoire/défaite (13/13).

    Amiens, c'est une équipe qui ne leur a pas du tout réussi cette saison : 4 matchs et 4 défaites (championnat et coupe de La Ligue) :|s Matchs vendredi et samedi à Amiens, mardi et éventuellement mercredi à Stras', et 5e match éventuellement à Amiens samedi en 8.

    Citation:
    Avec deux places de gagnées sur la saison régulière par rapport au dernier exercice, l'équipe est un peu mieux lotie en jouant le 8ème puis, en cas de victoire, le 4ème si je ne m'abuse.


    C'est pire : si ils passent, les Strasbourgeois joueront Rouen (1er de la saison régulière et champion en titre) - les 4 premiers ne jouent pas le premier tour-
  • diogene a écrit, le 2012-02-23 22:39:59 :
    A noter que ce n'est pas leur meilleur classement (7e il y a deux ans); mais effectivement leur plus grand nombre de points et leur meilleur ration victoire/défaite (13/13).

    Amiens, c'est une équipe qui ne leur a pas du tout réussi cette saison : 4 matchs et 4 défaites (championnat et coupe de La Ligue) :|s Matchs vendredi et samedi à Amiens, mardi et éventuellement mercredi à Stras', et 5e match éventuellement à Amiens samedi en 8.

    Citation:
    Avec deux places de gagnées sur la saison régulière par rapport au dernier exercice, l'équipe est un peu mieux lotie en jouant le 8ème puis, en cas de victoire, le 4ème si je ne m'abuse.


    C'est pire : si ils passent, les Strasbourgeois joueront Rouen (1er de la saison régulière et champion en titre) - les 4 premiers ne jouent pas le premier tour-


    Allez on refait le coup de la saison dernière!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    On est quand même vice champion de france
  • L'an dernier, les 1/8èmes de finale se jouaient au meilleur des 2 matches, et non des 3. Je me rappelle d'une Étoile Noire qui avait perdu à Épinal, avant de gagner à l'Iceberg et de chercher la victoire à la belle là-bas. Le règlement a changé semble-t-il, ça se joue au meilleur des 3 matches en 1/8èmes, 1/4 et en 1/2 et la finale se joue au meilleur des 4 matches, soit 7 rencontres possibles =P~

    Mais Rouen en 1/4, ce sera chaud. Certes on a gagné nos deux matches de Magnus, mais ils auront à coeur de prendre une revanche et l'an dernier, ils ont survolé les plays-offs (aucune défaite) :|s

    Amiens d'abord....
  • pour le 1er match des plays offs l'étoile noire s'est inclinée à Amiens 2-1.2e rencontre demain soir toujours à Amiens
  • après avoir mené 1-3 à l'issue du 1er quart-temps l'Etoile noire s'incline 5-3 et est désormais menée 2-0 dans ces plays-offs.Elle se doit maintenant de faire un sans faute et de remporter les 3 prochaines rencontres pour se qualifier pour les quarts de finale
  • Et oui fallait pas penser que battre Amiens allait être une formalité : je crois que l'Etoile Noire a perdu ces 2 matchs de saison régulière face à eux. Et en plus ils ont fait une excellente fin de saison. Bref va falloir élever le niveau pour chercher ces 3 victoires.
  • dur dur
  • victoire lors du 3e match face à Amiens 4-2.L'Etoile noire est menée dans cette série 1-2.4e rencontre ce mercredi toujours à l'Iceberg
  • J'y étais et j'ai rarement vu un match aussi acharné. Les pénalités ont plu, et les esprits étaient particulièrement échauffés après les incidents du 2e match. J'ai des doutes sur la qualité de l'arbitrage, au vu du déroulement de la partie. Les strasbourgeois n'ont pas été aidés, mais soit. La victoire est là, et ça repart ce soir. Mais je peux pas y aller b-(

    Pour les curieux, voilà les fameux incidents de la 2e rencontre : 1ere partie, 2e partie.
    Une autre vidéo, plus longue, mais de moins bonne qualité : 1ere partie, 2e partie
    Intéressants, les commentaires :p
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.