Jérémy Blayac

Flux RSS 1245 messages · 247.556 lectures · Premier message par redaction · Dernier message par tikko67

  • soleil71188846432.jpg
    Modifié par soleil7 ·
    soleil7 • 57 ans
    :O
    N'importe qui ici un peu au courant des choses au racing sait que blayac ne sera plus titulaire sous Laurey en championnat à moins d'avoir une épidémie de grippe et 5 blessés.
  • Et encore il peut nous sortir un système avec pas d'attaquant et une entrée de Blayac à la 87ème, qui se ferait conspuer par beaucoup car invisible durant ces longues 3 minutes.
  • Et vous voulez mettre qui sur le banc ? Boutaïd, Guillaume, Bahoken ? Les 3 sont devant dans la hiérarchie quand on regarde un peu ce qu'il se passe sur le terrain "objectivement". Pourtant, j'apprécie Blayac, un très bon finisseur et remiseur. Mais la hiérarchie de Laurey est logique pour l'attaque.

    Moins d'accord sur le crédit qu'il accorde à Nogueira au milieu, ou à la défiance vis à vis de N'Doye quand Aholou n'était pas encore là, mais ça se tient pour l'attaque.
    Aussi pour la défense d'ailleurs.
  • On a 6 points d'avance sur le ...Onzième Autant dire rien de décisif de la troisième a cette place. Brest le double, 12 ! Et encore, le troisième, c'est le barragiste.

    Alors parler de Blayac n'est certainement pas stérile, parce que se mettre a l'abri de la meute, ce n'est pas une question futile, tout simplement ! Je dirai même +, c'est primordial avec le RCSA, les yeux mouillés, on connait. :D
  • Bahoken n'est pas là ce soir, ça aurait été une bonne occas d'enfin mettre Blayac titulaire pour le juger sur un peu plus que ses 15 minutes habituelles, surtout après son bon match contre le gaz.

    Mais bon continuons comme ça si ça fonctionne.
  • Ridicule. Il met Blayac maintenant, alors qu'il pouvait tuer le match en première période...Laurent ou l'Art de se compliquer la tache par manque de vision !
  • father-tom a écrit, le 07/02/2017 21:52 :
    Et vous voulez mettre qui sur le banc ? Boutaïd, Guillaume, Bahoken ?.


    Et pourquoi pas ?
  • jamal1391957708.jpg
    Modifié par jamal ·
    jamal
    father-tom a écrit, le 07/02/2017 21:52 :
    Et vous voulez mettre qui sur le banc ? Boutaïd, Guillaume, Bahoken ? Les 3 sont devant dans la hiérarchie quand on regarde un peu ce qu'il se passe sur le terrain "objectivement". Pourtant, j'apprécie Blayac, un très bon finisseur et remiseur. Mais la hiérarchie de Laurey est logique pour l'attaque.


    Ce que je ne comprends pas sur cette rencontre, c'est le positionnement de Boutaib en avant centre alors qu'il se montre excellent en 10 et qu'on a Blayac sur le banc et tout ça pour faire jouer Nogueira comme meneur de jeu. Il avait pourtant déjà testé avec l'ancien sochalien à ce poste et la mayonnaise n'a jamais pris.
    Pourquoi cette obstination de nous foutre Blayac sur le banc alors qu'il nous a sorti un très bon match et de titulariser l'autre quiche qui joue 10 minutes par match ?! Dommage en tout cas, car on avait vraiment moyen de leur faire la misère en 1ère période.
  • @Jamal

    Excellente analyse.(+)
  • C'est comme si Laurey s'entêtait dans ses choix... entre Blayac et Saad.

    Faudrait penser à faire jouer la concurrence un peu si on veut des joueurs impliqués à 100% à chaque match parce que depuis la reprise on y est clairement pas.

    On pourra dire ce qu'on veut mais ce soir mettre Nogueira meneur de jeu pour ne pas mettre Blayac titulaire, c'est une grosse erreur de coaching.
  • Blayac avait joué titulaire au Poiré, et les 2/3 du match contre Ajaccio.

    Lui faire jouer 3 matchs quasi-complets en une semaine, ça aurait été un peu trop.
  • çe que je constate c'est les changements intempestifs des formules de laurey et j'insiste sur un point: observez bien le comportement du coach pendant les matchs...90 minutes de gesticulations, de recadrages intempestifs,de replacements,etc...
    J'ai joué au foot comme beaucoup, à un moment donné, quand on sait que le moindre controle, la moindre passe,le moindre positionnement va se voir dans l'instant réajusté ou critiqué par le coach, eh bien on n'arrive plus à etre 100% soi meme et on s'evite bcp de possibilités de jeu à l'instinct.
    Rien qu'en spectateur j'ai deja envie de dire à laurey de se taire 2 min,j'imagine en tant que joueur. Je suis persuadé que ces interventions non stop sont contre productives.
    On peu tres bien recadrer,réajuster,dans une video d'apres match.
    Pour ce qui est de hier, une fois de plus le racing ne va pas pour gagner et ne fait que de tenter de reagir à la situation du match, en l'occurence remonter un score.le jour ou j'entendrai avant le match que l'on va tenter de le gagner, je serai satisfait.le culte de la victoire me seduit plus que le culte du calcul...
  • raidjiss a écrit, le 08/02/2017 13:42 :
    çe que je constate c'est les changements intempestifs des formules de laurey et j'insiste sur un point: observez bien le comportement du coach pendant les matchs...90 minutes de gesticulations, de recadrages intempestifs,de replacements,etc...
    J'ai joué au foot comme beaucoup, à un moment donné, quand on sait que le moindre controle, la moindre passe,le moindre positionnement va se voir dans l'instant réajusté ou critiqué par le coach, eh bien on n'arrive plus à etre 100% soi meme et on s'evite bcp de possibilités de jeu à l'instinct.
    Rien qu'en spectateur j'ai deja envie de dire à laurey de se taire 2 min,j'imagine en tant que joueur. Je suis persuadé que ces interventions non stop sont contre productives.
    On peu tres bien recadrer,réajuster,dans une video d'apres match.
    Pour ce qui est de hier, une fois de plus le racing ne va pas pour gagner et ne fait que de tenter de reagir à la situation du match, en l'occurence remonter un score.le jour ou j'entendrai avant le match que l'on va tenter de le gagner, je serai satisfait.le culte de la victoire me seduit plus que le culte du calcul...

    Personne ne pense par exemple que les gesticulations de Diego Simeone sont contre productives à l'Atlético Madrid. Au contraire, ça pousse ses joueurs à donner le maximum.Pourquoi ca serait contre productif chez l'un, un défaut, et une qualité chez un autre ? Chaque entraineur a son style, Pep Guardiola est plutôt calme, Mourinho un excité, les deux ont eu des résultats, ya pas qu'une méthode qui fonctionne, qui est la bonne, même si perso je préfère aussi un coach plutôt pas trop excité.
  • rcs67200 a écrit, le 07/02/2017 23:28 :
    C'est comme si Laurey s'entêtait dans ses choix... entre Blayac et Saad.

    Faudrait penser à faire jouer la concurrence un peu si on veut des joueurs impliqués à 100% à chaque match parce que depuis la reprise on y est clairement pas.

    On pourra dire ce qu'on veut mais ce soir mettre Nogueira meneur de jeu pour ne pas mettre Blayac titulaire, c'est une grosse erreur de coaching.


    Parce que tu as trouvé Saad bon cette saison ? ... A Clermont ? Contre Valenciennes ? .....
  • A Clermont, tu voulais peu être dire Orléans ? Contre valenciennes, il a eu très tôt le rouge.
    N'importe, un joueur qui fait deux mauvais matchs, tu le bannis toute la saison?
    A ce moment, il y a longtemps que certains joueurs seraient déjà oubliés.
  • Mon dieu, et Guillaume qui enchaîne toute une première partie de saison calamiteuse il a eu le traitement de Saad ?
  • Poster dans cette conversation me donne l'impression d'entrer dans une mosquée salafiste avec des moon boots. Je vais m'inviter au débat en essayant d'être le plus factuel possible, d'autant que je n'ai pas un avis passionné sur Blayac. J'aime bien le joueur et ce qu'on peut voir du mec. Je suis admiratif de sa volonté affichée contre le Gazelec, qui transpirait déjà lors de son échauffement, surtout dans sa situation d'ancien joueur clé devenu remplaçant.

    Mais je vais rester sur les fait qui sont :

    1. Blayac est un pur attaquant en pivot, avec les défauts et les qualités qui vont avec. A savoir une relative lenteur et un manque de coffre compensés par un jeu de corps et un jeu de tête au dessus de la moyenne. Dire que Blayac peut courir aussi vite et aussi longtemps que Bahoken, Guillaume ou Sacko relève de la mauvaise foi, autant que si l'on disait que les trois précités sont meilleurs de la tête par exemple. Ce n'est pas une opinion mais un fait vérifiable au chronométre.

    2. L'équipe joue en 4-4-2 losange et obtient de bons résultats. Ce schéma à comme tous les autres ses avantages et inconvénients. Il permet de jouer à deux devant et de renforcer l'axe du terrain avec la sentinelle. En revanche, il libére automatiquement des espaces sur les côtés, qui contraignent le milieu et l'attaque à un jeu de compensation permanent. Concrétement, cela implique que si le jeu s'oriente vers la gauche, l'attaquant le plus à gauche et l'attaquant en retrait fassent une course pour occuper l'espace libre à gauche, tandis que l'attaquant le plus a droite rentre dans l'axe, et on recommence dans l'autre sens si le jeu bascule à droite (en gros on joue en 4-4-1-1 à la perte du ballon). Cela demande une grande intelligence tactique individuelle, une grande cohésion collective et surtout une immense débauche d'enérgie. Le schéma est par exemple beaucoup moins naturellement structuré que le 4-4-2 à plat qui impose beaucoup moins de courses de compensation de la part des attaquants. En France, la référence en terme de losange reste l'OL, et chez eux aussi on constate des passages à vide lors de matchs rapprochés, tout simplement parceque le schéma est particulièrement usant.

    3. Le 4-4-2 en losange est plutôt bien adapté à nos joueurs. En effet le Racing n'a pas dans son effectif des ailiers ou des milieux offensifs de couloir. Aucun. On oublie donc le 4-3-3 ou le 4-2-3-1. On pourrait envisager un 3-5-2 avec Ndour et Gonçalves dans les couloirs, mais la problématique de la compensation pour les attaquants reste la même qu en losange, et surtout faut être sacrément couillu pour adopter ce schéma en France (pas la culture) dans la peau d'un promu.

    Ceci étant dit :
    Un attaquant en pivot, Blayac, est il joueur idoine pour jouer le losange ? La réponse est évidemment non. Ce qui n'est en rien une critique du joueur. S'il était un joueur de Lens il jouerait probablement d'avantage, car leur jeu en bloc haut avec des joueurs percutant dans les couloirs (zoubir, fortuné) serait parfait pour lui. Personnellement je trouve que les bons attaquants en pivot sont rares et préfére les équipes qui jouent comme ma fiction lensoise.
    Ensuite, si le schéma n'est pas le bon pour Blayac doit on le changer ? Non tout simplement parceque comme énoncé plus haut, nous n 'en avons pas les moyens. Même le 4-4-2 à plat nous poserait problème avec seulement Lienard, Nogueira et Gonçalves pour les postes clés de milieux latéraux. Le recrutement a été conçu pour jouer en losange et changer en route pour mettre Blayac dans les meilleurs conditions ne ferait que déporter la problématique du schéma inadapté sur plusieurs autres joueurs. De plus, changer serait un aveu d'échec, et il n'y a pas d'échec quand un promu est à trois points du podium avec un match en retard.

    En conclusion : Blayac est un bon joueur mais les choix de Laurey me semblent cohérents, même si je n'oublis pas ce que Blayac a apporté au club.
  • Saad s'est sabordé tout seul avec son carton rouge inadmissible contre Valenciennes, il n'a eu besoin de personne. Oui, c'est le match d'Orléans dont je parlais.
    Et Salmier, quand il est entré dans l'équipe a été bon tout de suite, donc logique que Saad, après sa suspension ne revienne pas en conquérant.
  • remetter a écrit, le 08/02/2017 14:26 :
    Poster dans cette conversation me donne l'impression d'entrer dans une mosquée salafiste avec des moon boots. Je vais m'inviter au débat en essayant d'être le plus factuel possible, d'autant que je n'ai pas un avis passionné sur Blayac. J'aime bien le joueur et ce qu'on peut voir du mec. Je suis admiratif de sa volonté affichée contre le Gazelec, qui transpirait déjà lors de son échauffement, surtout dans sa situation d'ancien joueur clé devenu remplaçant.

    Mais je vais rester sur les fait qui sont :

    1. Blayac est un pur attaquant en pivot, avec les défauts et les qualités qui vont avec. A savoir une relative lenteur et un manque de coffre compensés par un jeu de corps et un jeu de tête au dessus de la moyenne. Dire que Blayac peut courir aussi vite et aussi longtemps que Bahoken, Guillaume ou Sacko relève de la mauvaise foi, autant que si l'on disait que les trois précités sont meilleurs de la tête par exemple. Ce n'est pas une opinion mais un fait vérifiable au chronométre.

    2. L'équipe joue en 4-4-2 losange et obtient de bons résultats. Ce schéma à comme tous les autres ses avantages et inconvénients. Il permet de jouer à deux devant et de renforcer l'axe du terrain avec la sentinelle. En revanche, il libére automatiquement des espaces sur les côtés, qui contraignent le milieu et l'attaque à un jeu de compensation permanent. Concrétement, cela implique que si le jeu s'oriente vers la gauche, l'attaquant le plus à gauche et l'attaquant en retrait fassent une course pour occuper l'espace libre à gauche, tandis que l'attaquant le plus a droite rentre dans l'axe, et on recommence dans l'autre sens si le jeu bascule à droite (en gros on joue en 4-4-1-1 à la perte du ballon). Cela demande une grande intelligence tactique individuelle, une grande cohésion collective et surtout une immense débauche d'enérgie. Le schéma est par exemple beaucoup moins naturellement structuré que le 4-4-2 à plat qui impose beaucoup moins de courses de compensation de la part des attaquants. En France, la référence en terme de losange reste l'OL, et chez eux aussi on constate des passages à vide lors de matchs rapprochés, tout simplement parceque le schéma est particulièrement usant.

    3. Le 4-4-2 en losange est plutôt bien adapté à nos joueurs. En effet le Racing n'a pas dans son effectif des ailiers ou des milieux offensifs de couloir. Aucun. On oublie donc le 4-3-3 ou le 4-2-3-1. On pourrait envisager un 3-5-2 avec Ndour et Gonçalves dans les couloirs, mais la problématique de la compensation pour les attaquants reste la même qu en losange, et surtout faut être sacrément couillu pour adopter ce schéma en France (pas la culture) dans la peau d'un promu.

    Ceci étant dit :
    Un attaquant en pivot, Blayac, est il joueur idoine pour jouer le losange ? La réponse est évidemment non. Ce qui n'est en rien une critique du joueur. S'il était un joueur de Lens il jouerait probablement d'avantage, car leur jeu en bloc haut avec des joueurs percutant dans les couloirs (zoubir, fortuné) serait parfait pour lui. Personnellement je trouve que les bons attaquants en pivot sont rares et préfére les équipes qui jouent comme ma fiction lensoise.
    Ensuite, si le schéma n'est pas le bon pour Blayac doit on le changer ? Non tout simplement parceque comme énoncé plus haut, nous n 'en avons pas les moyens. Même le 4-4-2 à plat nous poserait problème avec seulement Lienard, Nogueira et Gonçalves pour les postes clés de milieux latéraux. Le recrutement a été conçu pour jouer en losange et changer en route pour mettre Blayac dans les meilleurs conditions ne ferait que déporter la problématique du schéma inadapté sur plusieurs autres joueurs. De plus, changer serait un aveu d'échec, et il n'y a pas d'échec quand un promu est à trois points du podium avec un match en retard.

    En conclusion : Blayac est un bon joueur mais les choix de Laurey me semblent cohérents, même si je n'oublis pas ce que Blayac a apporté au club.


    Ca relève incontestablement le débat que de parler un peu tactique, et pas seulement de choix de joueurs...
  • "1. Blayac est un pur attaquant en pivot, avec les défauts et les qualités qui vont avec. A savoir une relative lenteur et un manque de coffre compensés par un jeu de corps et un jeu de tête au dessus de la moyenne. Dire que Blayac peut courir aussi vite et aussi longtemps que Bahoken, Guillaume ou Sacko relève de la mauvaise foi, autant que si l'on disait que les trois précités sont meilleurs de la tête par exemple. Ce n'est pas une opinion mais un fait vérifiable au chronométre." @Remetter

    Déjà, non, tu ne rentres pas dans une mosquée, pas de soucis......
    Tes schémas et explications sont bien beaux, mais hier soir par exemple, il n'y avait ni Bahoken, ni Sacko.
    Bon mon approche est un peu plus simpliste que la tienne, j'en conviens, mais pas forcément moins judicieuse.
    On va pas demandè à Blayac de courir un marathon, on doit jouer avec ses qualités.
    Et Sacko et Bahoken étant absents, le plus logique aurait été de remettre la même equipe que contre Ajaccio après la sortie de Bahoken.
    Puis cela sert à quoi tous ces schémas tactiques, ce n'est pas l'animation qui compte d'abord, c'est les joueurs qui la compose.
    Il me semble que Blayac a été une seule fois titulaire en championnat, on a eu des blessés, des suspendus et la CAN.
    Voilà.
  • Soleil7 j'ai pas compris ton approche ? C'est quoi une approche simpliste ? Une approche sans aucun argument footballistique ? J'en vois aucun dans ton commentaire. Je vois que tu apprécies Blayac comme moi. Que tu aimerais qu'il joue. Mais concrétement tu organises ça comment en tenant compte des autres joueurs à disposition ?

    Tu m'accordes qu'on joue en 4-4-2 losange ? Tu m'accordes que ce schéma est celui qui consomme le plus en course devant (même Lacazette fait mille kilomètres par match dans ce schéma) ? Tu m'accordes que Blayac est moins rapide et endurant que les autres attaquants ? Tu m'accordes que tous les profils ne correspondent pas à tous les plans de jeu ? Tu m'accordes qu'un attaquant en pivot est véritablement efficace dans un bloc haut ?

    Je trouve que réduire un argument factuel mais dérangeant à de la littérature inutile est effectivement un procédé simpliste. Je n'invente pas la nécessité des courses de compensation latéral des attaquants dans un tel schéma, cela concerne toute les équipes qui le jouent. Et donc oui je parle de schéma et d'animation, ce qui va toujours ensemble, le schéma étant le losange et une partie de l'animation les courses de compensation. Blayac n'est pas le super profil pour ce shcéma et les animations qu'il suppose à la perte du ballon. Je l'ai dis j'aime beaucoup le joueur mais c'est une réalité pas une opinion.

    Et pour tout te dire je n'ai jamais été un grand fan du losange. Mais regarde poste par poste et shcémé par schéma et tu te rendras compte qu'il colle avec notre effectif.
  • Faudra arrêter deux secondes avec l'excuse du 4-4-2 losange.

    Un entraîneur professionnel est quand même censé pouvoir changer de système de jeu en fonction de ses joueurs sinon son niveau est inquiétant.

    La seule chose que je reproche à Laurey aujourd'hui : Tous nos matchs se ressemblent avec la même équipe sur le terrain , aucune concurrence, on connaît l'équipe sur la pelouse une semaine à l'avance.

    Je suis beaucoup l'équipe réserve, Benkai n'a pas le niveau ligue 2, je vais fréquemment quand je peux aux entraînements c'est pour cela que je me pose une question légitime pourquoi Blayac n'est pas titularisé, car il me semble bien supérieur à ce dernier à l'entraînement ?
  • remetter a écrit, le 08/02/2017 16:26 :
    Soleil7 j'ai pas compris ton approche ? C'est quoi une approche simpliste ? Une approche sans aucun argument footballistique ? J'en vois aucun dans ton commentaire. Je vois que tu apprécies Blayac comme moi. Que tu aimerais qu'il joue. Mais concrétement tu organises ça comment en tenant compte des autres joueurs à disposition ?



    Je priviligie les hommes en forme et je joue en fonction de mes joueurs mis à ma disposition pour faire evoluer mon equipe.
    Je m'en fous du jeu en losange, contre Ajaccio le racing etait performant comme jamais, pourquoi Laurey n'a pas remis cette composition?
    Puis tu parles du jeu en losange, cela implique que nos lateraux montent, combien de fois Marester est monte depuis le debut de saison,,?
  • Tu joues avec les joueurs à ta disposition, donc tu adaptes le système aux joueurs, trés bien, on est d'accord, je soulignais la cohérence entre notre effectif et le schéma adopté.
    Malheureusement si tu veux parler foot, tu peux pas t en foutre du losange. En tout cas pas si tu veux comprendre et expliquer ce qui se passe précisément sur un terrain. Pourquoi pas la même compo ? Bon ben Gonçalves était blessé, et ensuite Blayac a fait une entrée décisive vendredi, certes, mais n'a joué que 62 minutes et a fini plus carbo que Boutaib et Blayac. Regarde la deuxième mi-temps, tu verras qu'il tire sacrément la langue. Donc comme je le disais plus haut, jouer avec les trois c'était la garantie de pas finir avec eux donc de changer le système. Après oui, peut être qu'avec Blayac on marquait en première et pouvait (tenter de) fermer ensuite. Mais deux choses sont à prendre en compte dans cette hypothése: premièrement si on marque pas en première et que les trois sont carbos tu dois faire du coaching défensif à 0-0 (ou pire) et jouer uniquement le nul, deuxièmement c'était pas évident avant le match de savoir que Troyes mettrait une mi-temps pour s'organiser et se décider à presser.
    Absolument d'accord avec toi concernant Marester, il n'est pas idéal non plus, contrairement à N'dour, mais n'a aucune concurrence à son poste contrairement à Blayac.
  • Bon pas grave, mais on ne tombera pas d'accord.
    Tu trouves que Blayac a tiré la langue en deuxième mi- temps contre Ajaccio , oui mais en toute fin de match, mais il avait quand même encore la lucidité de bien défendre et de faire des passes correctes.
    Mais alors que dire de Nogueira, qui est déjà carbonisé après l'échauffement, c'est pour cela que Laurey aurait dû débuter avec la même composition ( sans Bahoken) que contre Ajaccio, quitte à remplacer Blayac en cours de match, et cela même s'il fallait changer de système ( ou pas ).
    Boutaib a la place de Nogueira hier, et Blayac à la place de Boutaib.enfin c'est mon avis.
    Après, je sais c'est plus facile de parler après le match.....

    L'entraîneur de Troyes a su lui trouver la bonne formule, même s'il a mis une mi- temps à réagir.
    Après hier soir, c'est le style de match ou tu as l'impression de jouer 3 jours sans marqué, et souvent dans ce cas, la première demi occasion est bonne pour l'équipe adverse.
    Et les deux premiers buts sont des fautes grossières de marquage
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.