Jérémy Blayac

Flux RSS 1245 messages · 247.555 lectures · Premier message par redaction · Dernier message par tikko67

  • inter a écrit, le 29/04/2017 08:59 :
    Quand on parle de technique on parle en général de technique du jeu au pied; cela est injuste pour certains joueurs ; que dire de ce but de la tête de Blayac, une perfection : une détente phénomènale, une suspension en l'air digne de la NBA,un coup de tête magistral en rotation alliant puissance et précision; en résumé un geste d'une grande pureté !

    Très juste! Et j'ajouterai à son crédit le déplacement qui lui permet de se démarquer !
  • A noter la modestie donc fait preuve Blayac "moi qui ai une petite carrière " pour rappel Blayac c' est 24 matchs de l1 pour 6 buts et 47 buts au total en l2 , on a connu plus petite carrière que la sienne en tous cas chapeau a lui , une chose est sure il fait ( et fera) toujours partis des joueurs ayant permis la résurrection de notre club , merci pour tout Jeremy (+)
  • Une capacité à se démarquer, mais aussi sa capacité à garder le ballon dos au but en un contre un.
    De ce point de vue il est vraiment dans la moyenne haute.
  • Ça fait plaisir un mec comme ça putain ! Tu sens qu'il aime le club . Le gars a pas fait de vague quand il jouait plus et le voilà Capitaine !
  • au contraire de Ernest? C'est très clairement le leader de l'équipe maintenant et notre meilleur attaquant à l'heure actuelle (baisse de réalisme de Boutaib et Guillaume) Si on est là où on est c'est parce que le Racing a la meilleure attaque: quand un joueur a un coup de mou, un autre reprend le relais et ça depuis novembre
  • Blayac, le gars qui a su faire taire tout le monde, sans dire un mot ...
    Un grand joueur au racing.
  • Bahoken est aussi dans cet état d'esprit et d'ailleurs, je crois que lui aussi aura son mot a dire sur les trois derniers matchs...
  • lulmag a écrit, le 30/04/2017 11:14 :
    Blayac, le gars qui a su faire taire tout le monde, sans dire un mot ...
    Un grand joueur au racing.


    Oui, c'est bien ce qu'il me semblait, c'est bien lui qui était "trop vieux, trop lent, mal placé, trop cher, fini, pas de niveau, etc...", un peu comme Bahoken, Guillaume et Laurey en début de saison. Et bien pour des "gros nuls", on peut dire que les supporters ne se sont pas trompés, prendre la tête du championnat seulement maintenant, c'est intolérable!

    Avec Reichert, Gemmrich et Gress, le Racing jouerait en L1 depuis janvier!
  • Blayac a été aussi décisif en 1000 minutes cette saison qu'en 2500 l'année dernière (cf stats du stub). Bravo à lui, personne ne pourra lui enlever cette efficacité et l'envie qu'il met depuis son entrée en jeu contre le Gazelec.
    Lui et Guillaume empilent les buts depuis décembre. Ils sont les premiers responsables de ce bilan, mais le jeu du Racing a quand même beaucoup évolué dans leur sens, ce qu'ils ont bien entendu aussi provoqué.

    On a démarré la saison avec l'ambition d'être capable de jouer direct et au sol, un style mixte en quelque sorte. On a notamment recruté Gragnic et Nogueira pour le jeu au sol. Je me souviens du premier match à Bourg ou on avait fait pas mal de belles combinaisons (triangles en mouvement) avec notamment un super Gragnic ce jour là. Aujourd'hui nous jouons de façon différente.
    Les mauvaises formes de Gragnic et Nogueira, la blessure de Sacko, et parallélement les ascensions de Lienard, Blayac et Guillaume, ont amené le coach à trancher pour le jeu direct, à déséquilibrer un peu l'équipe vers l'avant. Le résultat a été significatif au niveau statistique. En décembre nous sommes 4éme, avec la cinquième ou sixième meilleure défense, mais une attaque nettement moins prolifique, même si nous étions plutôt efficaces. Nous sommes maintenant la meilleure attaque et de loin, mais n'avons que la 13 éme ou 14éme défense.

    Fatalement quand tu joues plus direct, en permanence vers l'avant, tu solicites plus souvent la défense adverse mais le ballon revient plus vite et plus souvent sur ta défense. Dans cette configuration le pressing doit également être excercé plus haut, afin de limiter les courses de replacement et de gêner tout de suite les relances adverses qui pourraient atterir dans un intervalle ou notre dos. Et quand on parle de pressing haut, on parle de toute l'équipe qui joue plus haut et en avançant, notamment les relayeurs et les latéraux (d'ou Goncalves plutôt que Nogueira même en forme).

    La montée en puissance de Blayac est à la fois l'une des causes et l'une des conséquences de ce changement. Pas besoin d'avoir fait clairefontaine pour comprendre qu'un jeu plus direct va mieux à Blayac qu'à Bahoken ou Sacko, et que l'inverse est également vrai. Lienard, Goncalves et N'dour sont des machines à centrer, ce qui met en valeur le jeu de tête de nos attaquants, en tout cas forcément plus que les styles de jeu de Nogueira, Gragnic, Sacko, qui cherche plus à jouer dans les pieds ou en profondeur. Une constante statistique du Racing depuis quelques mois : nous n'avons jamais la possession du ballon mais nous réalisons plus d'une vingtaine de centres par match, ce qui est énorme.

    L'idée n'est pas de réduire les performances de Blayac, qui sont excellentes, mais de les considérer dans un ensemble. Un joueur est meilleur dans une équipe qui s'appuie sur ses forces. C'est le cas aujourd'hui, et tant mieux puisque la prime est à l'attaque dans ce championnat, mais c'était moins le cas en septembre-octobre. Encore une fois je trouve que Blayac mérite ce qui lui arrive, j'aime ce joueur, mais je trouve que les appréciations "pouce rouge - pouce vert" sur un joueur, faites sans tenir compte de l'ensemble (l'équipe), un peu justes et surfaites. Blayac pourrait être meilleur buteur du championnat à Lens et remplaçant à Troyes.
  • Le début du déclic a mon sens part de la bonne série avant la trêve de Noel ou un équilibre attaque défense voit le jour.
    La, un véritable style de jeu apparaît mais la reprise change de manière assez incompréhensible la donne avec ce match contre Amiens qui ouvre un peu les vannes de la défense.
    A partir de cet instant, la défense qui avait plutôt bien tenue le coup jusqu’à ce moment, commence a lancer l'opération portes ouvertes.
    Laurey ne trouve pas de solutions efficaces pour endiguer la prise de buts et prend l'option d'attaquer plus vu qu'il semble difficile d'endiguer cette porosité défensive
    Avec la bonne période offensive de Guillaume en ce début d'année, apparaît alors l'apport efficace devant de Blayac qui émerge pendant l'absence de Boutaib pendant la CAN.
    Le retour de celui ci n'affecte pas le rendement offensif bien au contraire et c'est donc naturellement que nous arrivons a ce trio d'attaquants qui aujourd'hui est le véritable atout du Racing.
  • N'oublions surtout pas Lienard qui alimente avec de super ballons nos 3 attaquants très grands et excellents dans leur jeu de tête. Lienard c'est le premier étage de notre arme de destruction massive...
  • spiterman67 a écrit, le 30/04/2017 19:33 :
    N'oublions surtout pas Lienard qui alimente avec de super ballons nos 3 attaquants très grands et excellents dans leur jeu de tête. Lienard c'est le premier étage de notre arme de destruction massive...


    Il faut aussi remercier le joueur qui fait la passe à lienard. Sans lui pas de pad décisive de lienard
  • Superbe analyse @remetter, pouce vert !
  • Beau papier dans les DNA de ce matin ! Ça confirme tout le bien que je pense de lui .
    J'en ferais même un parallèle avec D.Monczuk . Joueur intelligent , sympathique, efficace, qui n'a pas la grosse tête, aimé et soutenu par le public, et sincèrement attaché au Racing !
    Je le verrai bien finir sa carrière au club !
  • Une photo de l'article par MP ? :)
  • irlandais67 a écrit, le 11/05/2017 06:44 :
    Beau papier dans les DNA de ce matin ! Ça confirme tout le bien que je pense de lui .
    J'en ferais même un parallèle avec D.Monczuk . Joueur intelligent , sympathique, efficace, qui n'a pas la grosse tête, aimé et soutenu par le public, et sincèrement attaché au Racing !
    Je le verrai bien finir sa carrière au club !


    Comparaison flatteuse mais qui s'arrête à l'homme, Monczuk étant un modèle d'efficacité en son temps avec 70 buts en 97 matchs de D2 sous le maillot du Racing. Et par chance pour Blayac, Laurey est moins têtu qu'un certain GG à l'époque, qui avait poussé Didier vers la sortie malgré des stats incroyables.
  • D'accord avec toi, un moment je croyais que c'en était fini pour Blayac chez nous, mais Laurey m'a l'air intelligent et a montré que personne n'est black listé même s'il est moins bien durant une période et il a du voir que Blayac était très utile dans la protection du ballon et surtout de la tête.
  • J'ai une hypothèse, je me demande si Laurey n'a pas fait une sorte de préparation rallongée en première partie de saison pour Blayac, lui faisant bosser la condition physique bien plus que les autres car je trouve qu'en 2017 il est vraiment au sommet de sa forme physique, ça fait des années qu'il n'a pas eu cette forme.
  • Je pense aussi qu'il puisse encore rendre service en ligue 1 . C'est tout bonnement un mec bien !!
    Et le rapport avec Monczuk est surtout au niveau mentalité et amour du maillot. Son niveau d'efficacité est moindre mais au prorata des matchs joués, il est pas mal du tout !
  • Monczuk mettait des triplés contre Avignon ou Saint-Quentin dans une équipe bâtie pour monter qui jouait avec deux ailiers.
    Blayac n'a pas moins de mérite.
  • Je vous trouve un peu trop élogieux. Il était très bon lors de sa première saison chez nous, puis en manque de réussite la saison dernière avec notamment de nombreux poteaux et buts hors-jeu.

    Il est monté en puissance cette année et s'est révélé être très utile et efficace. Toutefois, il a été catastrophique à Lens et déjà emprunté contre Le Havre malgré son but, ce qui montre ses limites quand l'intensité augmente.

    Pas à conserver l'année prochaine, surtout si on monte en Ligue 1.
  • Monczuk qui au passage a été 3 fois de suite meilleur buteur de D2.
  • navacro a écrit, le 11/05/2017 22:33 :
    Pas à conserver l'année prochaine, surtout si on monte en Ligue 1.


    Même si son comportement est exemplaire et qu'il aura contribué à la montée si elle se confirme, je pense également qu'il aurait certainement du mal à suivre le rythme dans l'élite. Même dans un rôle de joker, j'ai de gros doutes sur sa capacité à être décisif au plus haut niveau. Par contre il pourrait encore être précieux dans un autre club de L2 si on devait la quitter.
  • Je pense qu'il peut être en difficulté en L1 mais il pourra encore y rendre des services dans un registre de point de fixation, de déviation, en restant assez dans les matches où l'on a besoin d'allonger. face à un milieu compact. Surtout si Guillaume ne reste pas après son prêt.

    Cette saison, Blayac apporte sa contribution à un secteur offensif athlétique qui pèse beaucoup sur une défense, même s'il est dans un registre plus "fixe" en pointe, moins dans le travail défensif (capable de belles interventions qui font respirer quand même) et moins dans la vivacité, le un contre un balle au pied, la frappe sèche improbable à la Bahoken.

    Après, pour un rôle dans le staff à terme, c'est à voir dans quelle fonction. Mais ça me ferait plaisir de le voir rester au club. Je pense qu'il s'est beaucoup attaché au Racing et c'est un joueur attachant. Je n'ai pas vu cet article des DNA par contre.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.