23.07.2006-073.jpg

Philippe Ginestet

2.0 / 5 (3 notes)
Né le
(51 ans)
Nationalité
française France

Au Racing

Contrats
  • De octobre 2004 à juin 2005 : Président délégué
  • De décembre 2005 à juin 2009 : Président
  • De juin 2009 à août 2009 : Actionnaire majoritaire
  • De août 2009 à décembre 2009 : Président
  • De décembre 2009 à janvier 2010 : Administrateur

Carrière

Carrière de Philippe Ginestet en tant que dirigeant
Club Saison Championnat Poste
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2004/2005 (octobre) Ligue 1
Président délégué
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2005/2006 (décembre) Ligue 1
Président
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2006/2007 Ligue 2
Président
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2007/2008 Ligue 1
Président
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2008/2009 Ligue 2
Président
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2008/2009 (juin) Ligue 2
Actionnaire majoritaire
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2009/2010 Ligue 2
Actionnaire majoritaire
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2009/2010 (août) Ligue 2
Président
logo_2006_w350.png RC Strasbourg 2009/2010 (décembre) Ligue 2
Administrateur

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Président d'Eurinvest, société spécialisée dans l'immobilier commercial, Philippe Ginestet est au départ un actionnaire mineur au sein du groupe mené par Egon Gindorf et Marc Keller qui rachète le club à IMG. A l'automne 2004, il augmente sa participation et est désigné président délégué par Egon Gindorf, qui compte alors se retirer à la fin de la saison.

Son accession programmée à la présidence est cependant contre-carrée à l'été 2005 par l'hostilité de Marc Keller. Ginestet réduit alors sa participation avant de racheter, contre toute attente, une part majoritaire alors promise à Alain Afflelou (hiver 2005-2006). Ce "passage en force" le mène à la tête d'un club qui ne parviendra pas à éviter la relégation après un début de saison désastreux.

Sa première saison complète en tant que président est marquée par la remontée avec Jean-Pierre Papin, dont il finit par se séparer sur fonds d'intrigues. Jean-Marc Furlan suivra pour deux saisons décevantes avant un nouveau départ conflictuel. Lassé, Philippe Ginestet cède la présidence à Léonard Specht en juin 2009, tout en restant actionnaire majoritaire. Le conflit avec Gilbert Gress le fait cependant rapidement revenir sur le devant de la scène, suite notamment à la démission de Specht.

En décembre 2009 il cède l'intégralité de ses part à la société FC Football Capital Ltd, créée par Roman Loban. Julien Fournier lui succède à la présidence. Au terme d'un long imbroglio, on comprend que le nouveau patron du club est en fait Jafar Hilali.

Personnage controversé chez les supporters du Racing, il est considéré par beaucoup comme le principal responsable de la descente aux enfers du club sous sa mandature. Certains retiennent cependant aussi l'image d'un président passionné qui a donné de nombreux gages au public, notamment avec le retour au blason authentique.