Bernard Tischner

0.0 / 5 (0 note)
Né le
(60 ans) à Soultz (Haut-Rhin)
Nationalité
française France
Taille
1.86 m
Poids
76 kg
Poste
Milieu défensif

Au Racing

Premier match officiel pro.
RCS - Hazebrouck 2-0 le (19 ans)
Dernier match officiel pro.
Nantes - RCS 3-0 le (21 ans)
Contrats
  • De juin 1976 à juin 1979 : Pro
Statistiques de Bernard Tischner au RC Strasbourg en équipe Une
Compétition Matchs Buts Passes
Ligue 1 2 0 0
Ligue 2 4 1 0
Ligue Europa 1 0 0

Ligue 1

Matchs
35
Buts
1
Premier match
RCS - Angers 6-0 le (20 ans)

Palmarès

Carrière

Carrière de Bernard Tischner en tant que joueur
Club Saison Championnat Coupe d'Europe
Compét.M.B.P. Compét.M.B.
Soultz.jpg Soultz
sochaux5.png Sochaux
Soultz.jpg Soultz
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1976/1977 Division 2 (B)
4
1
0
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1977/1978 Division 1
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1978/1979 Division 1
2
0
0
Coupe UEFA
1
0
Thionville.gif Thionville 1979/1980 Division 2 (B)
31
2

Thionville.gif Thionville 1980/1981 Division 2 (B)
32
0

rennes6.png Rennes 1981/1982 Division 2 (B)
34
1

rennes6.png Rennes 1982/1983 Division 2 (A)
31
1

rennes6.png Rennes 1983/1984 Division 1
33
1

montpellier7.png Montpellier 1984/1985 Division 2 (B)
27
0

montpellier7.png Montpellier 1985/1986 Division 2 (A)
21
0

montpellier10.gif Montpellier 1986/1987 Division 2 (B)
29
1

melun0.gif Melun 1987/1988 Division 2 (B)
25
1

as-angouleme.png Angoulême 1988/1989 Division 3 (Centre-Ouest)
22
0

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Jeune footballeur dans un club de Promotion du Haut-Rhin, Bernard Tischner est repéré par Sochaux quand ce club ouvre son centre de formation. Mais il n'y fera pas de vieux os et retourne, six mois plus tard, dans son club d'origine. Là, le Racing vient le chercher et il grossit la cohorte des jeunes drivés par le regretté Paco Matéo. Il fait ses classes, progresse, et devient un solide défenseur. Participant bien que modestement à la conquête des titres de champion de France de D1 et D2 du Racing, et à un match de la coupe de l'UEFA 78-79 contre Duisbourg à la Meinau, il croit son heure arrivée. Mais lorsque le Racing fait resigner Novi et engage Bracci et Jodar, il comprend que son horizon est bouché et file sur Thionville, l'ambitieux club lorrain, à l'époque en deuxième division.
Trois belles saisons dans l'ancienne Diedenhofen se terminent malgré tout en dépôt de bilan. Bernard Tischner est placé sur la liste des transferts. Ses qualités au poste de libéro n'étant pas passées inaperçues, il reçoit des offres de plusieurs clubs de deuxième division. Il opte pour le plus... ambitieux, le Stade Rennais. Pour sa première saison en Bretagne, Bernard dispute la totalité des 34 matches et devient champion de France de deuxième division l'année suivante. En 1983-84, cinq ans après, le voilà de retour en première division, titulaire indiscutable cette fois. Rennes s'est bien renforcé, estime t-on, avec les Bretons Hiard et Stopyra, et l'Allemand Horsmann, mais l'osmose ne se fait pas. C'est un fiasco, et une redescente immédiate. Bernard Tischner répond alors favorablement à l'appel de Montpellier qui veut lui aussi remonter en D1. L'attente sera longue, trop longue pour Bernard Tischner, trois saisons. Malgré un nouveau titre de champion de France de deuxième division en 1987, il ne rejouera jamais en première division.