Jean-Marc Furlan et le Racing

Au tiers du championnat, le Racing n'en finit plus de surprendre et de séduire par sa fougue et son sérieux, bousculant au passage la hiérarchie au point de s'installer dans la première moitié du classement.

Alors que l'intersaison mouvementée et la passation de pouvoirs pour le moins houleuse entre Jean-Pierre Papin et Jean-Marc Furlan laissaient présager une saison chaotique, peut-on parler, devant un tel parcours, d'un "effet Furlan" ?

Méthode de management, tactique mise en place, philosophie de jeu, coaching, gestion de l'effectif (Lacour, Johansen, Abou, Gargorov, Renteria), entre blessures des uns et caprices des autres, stratégie de communication... Qu'a réellement apporté Jean-Marc Furlan au Racing ? Quelle est son influence réelle sur le bon début de saison du club ? La méthode Furlan est-elle faite pour durer et le renouveau du Racing avec ?

Partagez votre avis avec les membres de racingstub.com !

  • C'est sûr que beaucoup de monde avait peur de JM Furlan (dont moi), je pense à cause de la relégation de Troyes, l'année passée.
    Mais je savais que c'était un homme qui aimait le jeu et surtout offensif. Ce qui a aidé Furlan, je pense, c'est que le Racing a recruté des joueurs d'expérience. Après les joueurs ont continué dans leur lancée de la saison dernière. Mais si Furlan est venu à Strasbourg, c'est qu'il avait des buts, par exemple, il a motivé les joueurs dès le premier jour, Yacine Abdessadki disait au début à son arrivée, "on va jouer le maintien mais pour rester en ligue1, il faudra forcément viser plus haut".
    En tout cas, maintenant Furlan est là et peu importe car le Racing est 6ème, 3ème défense, solide à tous les postes et cette année, nous allons surprendre tout le monde, nous allons jouer la coupe de l'UEFA voir plus.

    Une chose à dire : ALLEZ LES BLEUS, ALLEZ RACING!!!!!!!!
  • A mon avis ce racing façon Furlan est taillé pour duré.

    Je m'explique.

    Tout d'abord la tactique fait ces preuves de match en match malgré quelques travers (match contre Amiens) le racing semble enfin solide derrières ce qui n'est plus arrivé depuis bien longtemps. Les joueurs semblent bien dans ce système et très peu joue à contre emploi.

    La gestion de l'effectif est très bonne par rapport au méthodes ces prédécésseurs point de copinage ou de délit de sale geule. Pour exemple "l'affaire Renteria" mis au placard pour le matches à Lilles pour son retard de retour de séléction.Je ne suis pas sur que Papin l'aurait fait.

    Son franc-parler est aussi une arme en quelques sortes en mettant la pression sur nos adversaires les faisant passé pour favori à quasiment tout les matches (ce qui est bien souvent le cas) aide pas mal nos joueurs en leurs autant toutes pression superflue.

    La philosophie de jeu repond enfin au envies des supporters strasbourgeois que nous sommes.Du beau jeu, des buts et encore du beau jeu.Meme à 1-0 le racing continue à attaqué, c'est vraiment une patte Furlan.

    Et puis Johansen qui revient à un niveau digne de son talent c'est aussi un coup de furlan car très peu d'entraineur on en tiré quelque chose. Pour ceux qui est des caprices des uns et des autres il a bien raison de les mettre au banc.

    Et puis la gestion en générale semble enfin profesionel à tout les étages.

    Je commence meme à éspéré que toutes les paroles du genre "on va faire du racing un grand club" soit bien réelle.
  • Je pense bien entendu qu'avec JPP, le Racing n'en serait pas là. D'ailleurs quand on voit ce qu'il fait à Lens avec un effectif bien meilleur (sur le papier) que le Racing, on se dit que Ginestet a eu entièrement raison de le limoger ! Avec lui, il n'y avait aucun fond de jeu, c'était "Défoncez-vous !". Ca marche pour la Ligue 2, mais pas en Ligue 1 !
    C'est sûrement l'ancien entraîneur troyen qui y est pour beaucoup. Jean-Marc Furlan fait un excellent travail. Comme on en a déjà parlé dans la précédente "question du patron", il a déjà fait un excellent recrutement avec des joueurs expérimentés, et surtout revanchard, ce qui n'était pas le cas de JPP, qui sur 15 recrues, n'en a trouvé qu'une vraiment bonne (Cohade). En plus, avec lui, le Racing a retrouvé un fond de jeu. Il est en train de démontrer qu'on peut pratiquer du beau jeu et gagner ! Je partage également cette philosophie.
    Et quand nos adversaires commencent à connaître nos schémas tactiques, il a le courage d'inover, comme à Lille (ce qui a très bien fonctionné) !
    Maintenant, il ne faut pas s'enflammer, la saison est encore très longue. Je pense qu'avec les blessés et les suspendus, cela sera beaucoup plus dur. Je pense que cette méthode peut durer, même si on sait combien il est difficile de confirmer une bonne saison (ex : Marseille, Sochaux, ou encore Gueugnon et Libourne en Ligue 2, voire même le PSG qui ne parvient pas à continuer sur la lancée de sa super fin de saison dernière.)
  • avant tout commentaire il faut encourager l'ensemble du club pour essayer de mettre un projet en place sur le plus long terme qu'une journée de foot. La saison est très bien entamée et les tactiques semblent porter auprès des joueurs qui le répercutent sur le public.
    il est clair que le rcs est en construction. ne pas oublier que nombreux joueurs sont en prêt et doivent se mettrent en valeur cette saison. si la défense ainsi que le milieu défensif sont le point fort, la marge de progression des créateurs ainsi que des buteurs reste à améliorer. Mais une bonne spirale y compris pour la confiance est en place et le rcs sera une équipe dans les 10 premiers voir la surprise de la saison 2007-2008. attention à bien gérer le mercato d'hiver, il est important pour une seconde partie de saison souvent plus difficile.
    ne boudons pas notre plaisir et surtout jetz geht's los
  • Jean-Marc Furlan et le Racing, cela ressemble à une question de philosophie, je vais essayer d'y répondre tant bien que mal.
    Arrivé sans faire trop de bruit cet été (en tout cas beaucoup moins que Jean-Pierre Papin), Jean-Marc Furlan s'est très vite acclimaté au club, à la ville et à la région.
    Il est difficile de succéder à un ballon d'or en terme d'images et de retombées médiatiques, qui plus est quand on sait que JPP a fait remonter le club immédiatement après sa descente, ce qui n'est jamais chose facile.
    En bénéficiant d'un poste d'entraîneur général (le terme en a laissé plus d'un perplexe) au club, JMF a vite et bien démarré le recrutement, en faisant venir des joueurs d'expérience en L1 (Paisley, Dos Santos pour ne citer qu'eux), en gardant les bons éléments du précédent exercice (Mouloungui, Cassard, Lacour, etc), et en apportant ce supplément de fraîcheur et d'explosivité qui manquait devant (Renteria, Fanchone)
    JMF a vite fait d'attirer les doutes sur ses compétences, au vu des prestations plus que moyennes de l'équipe lors des matchs de préparation d'avant-saison, répondant aux journaux que l'important, c'est que l'équipe soit performante à la reprise du championnat.
    Bien lui en a pris, puisqu'après une 1ère journée dans une Meinau comble où l'équipe fait mieux que se défendre face à un prétendant au titre, l'OM, et une 2ème journée où le club est à 1 minute du match nul à Nice, le club enchaîne trois victoires consécutives, et avec la manière !
    Développant une philosophie basée sur le jeu et l'offensive, préférant la pédagogie et l'explication à la sévérité et les prises de tête, JMF a apposé sa patte sur l'équipe.
    Après 3 mois, le club occupe une belle 6ème place et l'équipe dispose d'un fond de jeu, ce qui n'était pas le cas la saison dernière et fait naître de nouveaux espoirs chez les supporters.
    Entraîneur modeste et humble, JMF ne manque pas de rappeler que l'objectif reste le maintien, tout en préservant l'espoir de pérenniser le club en L1.
    La méthode Furlan semble faire oublier l'emblématique JPP mais il est difficile de dire si elle perdurera, quand on connaît l'espérance de vie des entraîneurs sur le banc du Racing ces dernières années...
  • Oui perso je pense biien qu'il existe une methode furlan:
    Je dirais que JMF ns à apporté un vrai fond de jeu ajouté a cela l'assise defensive qui etait deja notre avec JPP,plus nos excelletes recrues estivales je crois que tt cela donne actuellement le classemeent du racing
    Mais revenons en a la methode furlan
    Je trouve qu'il nous a apportes un jeu beaucoup plus leché le ballon est toujours vivant ne s'arrete jamais,les longs ballons balances vers l'avant ne sont plus légions,le jeu passe surtout par abde,johansen ou les ailiers,fanchone,mouloungui.
    Oui la methode furlan ns a servis pour beaucoup ds nos resultats et j'espere et je pense sincerement que si il reste ds notre club et qu'on garde de bons joueurs la methode furlan peut faire mal,TRES MAL ! xD
  • JMF c'est la très bonne surprise pour le Racing!

    C'est principalemnt lui qui a choisit les joueurs recrutés (et qui donnent tous satisfactions car il les fait jouer...)
    Beacoup de gens critiquaoent les choix: Paisley le petit chouchou, Fanchone le rebus du Mans, Rodigo l'inconnu de Corse, Dos Santos le papy résistant, Szelezi le latéral vers de l'Est,...
    Tout le mode criait au scandal (surtout 1 millions pour le "Elvis"!)
    Avoir si peud'argent pour recruter, on recrute malin et gratuit et il l'a bien fait.

    Mais il n'y a pas eu que le recrutement malin!
    Il y a eu aussi les systèmes de jeu et les tactiques mises en place!
    Pour celà, JMF est un génie qui régale nos yeux trop souvent gavés des matchs soporifiques (les deniers JPP, Dugué ou Kombouaré ne sont pas réputés pour le "beau jeu")
    Mais en plus, (est-ce la chance?) les résultats suivent!

    Ayant fait dernièrement undépalcement à troyes, JMF est devenu "personna non grata".
    Mais pourquoi, alors que les moyens du racing sont proches de ceux du troyes de l'an dernier, JMF at'il de meilleurs résultats?
  • Jean-Marc Furlan a avant tout apporté un véritable projet de jeu au Racing, basé sur une philosophie offensive et spectaculaire, qui de surcroit, par bonheur pour nous, est efficace.

    Il a également su recruter des hommes peu onéreux, mais dont le niveau est très bon, tels que Paisley ou Rodrigo, et qui apportent au Racing une solidité qu'il n'avait pas l'année dernière.

    Il a également un très gros point fort, celui de savoir protéger son groupe et ses hommes, en ne se rependant pas de critiques envers l'un d'entre eux par la presse, sauf cas exceptionnel où le but recherché est justement de faire réagir le joueur (Johansen par exemple).

    Enfin, Jean-Marc Furlan a ramené le sourire aux supporters qui fréquentent les travées de la Meinau, et ça, ça n'a pas de prix !
Discussion verrouillée.