iuliu68

2.9 / 5 (7 notes)
Inscription
Connexions
15.106
Dernière connexion
Date de naissance
Habite à
Cydonia Mensae, Monde

Fiche

Dernières photos et vidéos personnelles RSS

  • gilbert gress à 3 têtes.jpeg
      235 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • klein1.jpg
      560 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681400520380.jpg
      332 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681376598200.jpg
      337 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681375190954.jpg
      358 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681375136849.jpg
      308 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681374929458.jpg
      307 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681365410319.jpg
      321 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681364843174.jpg
      293 vues · 0 comm.
    iuliu68
  • iuliu681361115003.jpg
      294 vues · 0 comm.
    iuliu68

Voir toutes ses photos et vidéos

Bloghttp://racingstub.com/blogs/iuliu68

Dernier article du blog « From Pantelimon with love » :

Conan - un retour en avant?

24/09/2015 11:22
1.352 lectures
5.0 / 5 (1 note)
C’est l’information de cette rentrée sur le Stub. Bien loin des aventures du RCSA, qui passionne de moins en moins de connectés, c’est bien le retour d’une des « stars » de ce site qui suscite l’intérêt. Au-dela de la joie de retrouver celui qui, peut-être mieux que personne, incarne l’âme du stub, le retour de conan soulève beaucoup de questions : est-ce le début de la fin ?

L’an prochain à Jérusalem


Près d’un an. 12 longs mois que le stub, comme si le fait de devoir se contenter du National n’était pas une croix assez lourde, portait le fardeau du départ de son fils préféré. Borné comme seuls les Basques savent l’être, c’est brutalement que conan avait quitté ce qui était un pan important de sa vie. Fatigué, désabusé et meurtri, il s’en était allé, sans se retourner, désertant également la Meinau.
Les raisons de sa colère sont connus, inutile de revenir dessus. Mais l’homme est sujet aux emportements, on le sait rancunier, prisonnier d’une moralité exigeante qui l’emprisonne.
Conan a-t-il manqué au stub ? La question mérite d’être posée, mais répondre par l’affirmative, c’est également mettre le doigt (dans le cul vous dirait-il désormais) là où cela fait mal, à savoir l’effondrement quantitatif et qualitatif du stub.

Mythe de l’âge d’or du stub


Vieille rengaine du côté du stub et lors des soirées de la team, cette décadence stubistique renvoie au mythe de l’âge d'or du stub, sorte d’idéal flou et tout bonnement subjectif qui voudrait qu’un jour le stub est atteint une sorte de climax en terme de qualité générale, et qu’il serait depuis sur une longue pente descendante… Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce mythe du stub d’or ? beaucoup de choses en fait, déjà une époque où le Racing avait de meilleurs résultats et nous faisait encore rêver. C’est également une forme de jeunesse qu’on regrette, combien de fers de lance du stub des débuts ont désormais allégrement dépassé la trentaine, certains se sont mariés, ont divorcé, sont devenus parents, voir certains sont même morts. D’autres ont déménagé, se sont détournés du Racing voir du foot… Pourquoi évoquer tout cela ?
Car le dernier lien entre cette période idéalisée des débuts et le présent stubiste et racingien, nul autre ne l’incarnait mieux que conan.

Més que un site

Surtout, et bien que conan soit un inconditionnel du RCS, ayant écumé aussi bien le Kop au son de « La machine à laver ! La machine à laver ! » que des stades aussi bien prestigieux que franchement glauque (ambiance slasher à Reipertswiller, symbole de la terre qui ne ment pas), c’est également l’esprit communautaire du site qu’incarnait parfaitement conan. Capable de parler des heures (et avec moult approximations) de foot, conan n’en est pas moins intarissable sur les « à-côtés » qui avait finalement fini par prendre le dessus, l’actualité footbalistique étant d’une tristesse sans nom. OVNIs, cinéma, Franco etc., le basque au cœur d’or brillait par un éccletisme socialement inutile.
C’est donc un vide que le départ de conan a laissé, lui, le dernier des Mohicans en sorte. Bien sûr, d’autres avaient continué l’œuvre, mais sans arriver à sublimer une actualité bien terne.
Son retour est donc venu comme une bouffée d’oxygène en pleine asphyxie de la saison de trop en National. Des cris du cœur ont été lancé, de la part par exemple de votre serviteur qui a tenté de toucher à l’essence même de l’esprit conan : complots, OVNis, nazisme, paraphilie et sectes, rien n’y a fait, conan restant fatalement absent comme le dieu que les Syriens de toutes confessions prient…

Retour spontané ou complot ?

Et il est revenu, aussi brutalement qu’il était parti. Sans signes annonciateurs, juste comme s’il n’avait jamais quitté le stub. Un retour salué de tous et qui a tout de suite revigoré un stub qui en avait grand besoin.

C’est tellement opportun que cela fait dire à certains que ce retour n’est pas aussi spontané qu’on veut bien le croire, mais qu’il est en fait le fruit de machinations secrètes. En d’autres mots, le retour de conan sur le stub (et bientôt à la Meinau ?) et le fruit d’un odieux complot d’un team du stub aux abois. Le fait qu’il tombe peu ou prou en même temps que la mise en vente du T-shirt « Full metal Jacky » à un moment où la santé financière du site soulève la question de son existence même peut paraître au mieux, une coïncidence bien fortuite.

Un désespoir racoleur


Faut-il donc ne pas bouder son plaisir et se réjouir du retour du fils prodigue ou bien y voir les signes de la fin des temps stubistes ? Un dernier spasme avant la mort ? Le baroud d’honneur d’une communauté condamné, la passion qui l’animait s’étant peu à peu éteinte ?

Là encore, la question mérité d’être posée, d’autant plus que ce n’est pas tout à fait le même conan qui nous a quitté que nous retrouvons. L’ancien moderateur semble avoir perdue la sienne, de modération …
Evocant ouvertement sa sexualité (présumé), et non plus seulement des aspects périphériques de la pornographie (comme les chats indifférents dans les films pour adultes ou les titres de films X rigolos), le « nouveau » conan choque par certains aspects, lui, le chaste moine-soldat aux principes moraux rigides. Pour paraphraser Coluche, le nouveau conan aime le cul ET le trou (non, pas l’endroit à orgies post-meinoviennes) et il ne se lasse pas de le faire savoir.

Cet esprit vulgairement racoleur digne d’une mauvaise émission de téléréalité confirme la thèse de certaines : le retour de conan est piloté dans l’ombre par une team souhaitant faire de l’audience à tout prix. La modération bien tolérante vis-à-vis des écarts de conan participe à l’idée d’une tentative désespérée pour sauver le stub.

Jumping the shark


Car oui, c’est trop gros (cmb) et beau pour être vrai. Comme ces séries qui s’essoufflent et tentent par tous les moyens de capter un public lassé, ce conan plus porno que nazi en dit long sur l’impasse dans laquelle semble être bloqué le stub. La raison même de sa naissance, à savoir la passion commune du RC Strasbourg, pourrait bien être la raison de son trépas. D’où, dans un esprit très français, l’appel à l’homme providentiel, cet ancien couvert de gloire. Un constat d'échec en somme d'une communauté incapable d'aller de l'avant et devant se contenter de faire appel à ce qui a déjà marché pour le passé, espérant ainsi que les mêmes causes provoqueront les mêmes effets.

Problème : les retours au Racing, ça marche rarement pour ne pas dire jamais. Mais cela n’est vrai que si l’on considère que ce retour, opportun, n’est pas fortuit, mais programmé.

La possibilité que conan, aussi imprévisible que capricieux, soit revenu spontanément, existe. Mais comment expliquer alors ce changement de personnalité ? Aucune certitude, mais des hypothèses énoncées par des mystérieuses « sources proches du dossier ». Ainsi, ce stubiste dont nous tairons le nom mais qui a formé avec conan un duo burlesque affirme « il s’est enfin fait déniaisé, il était temps hein ! ». A l’opposé, un autre ami proche de conan, souhaitant garder un anonymat rendu difficile par sa chevelure rousse pense lui que conan « a trouvé la foi ».

Iuliu68, from Pantelimon with love