Colomiers - RCS, le compte rendu

Note
4.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 100.567 fois
Auteur(s)
Par emmateo
Commentaires
2 comm.
Le parcage strasbourgeois à Colomiers
Le parcage strasbourgeois à Colomiers © emmateo

Une première journée de National 2014-2015 assez particulière mais fructueuse pour le Racing.

Pour ce premier match de la saison, l'une des Capitales de l'Aviation Européenne rencontre l'une des Capitales de l'Europe.
Colomiers, ville bordée par les usines AIRBUS accueille donc Strasbourg qui ne sera peut-être bientôt plus une capitale régionale.

Autre particularité déjà évoqué sur le stub, ce match voit s'affronter deux repêchés du National version 2013-2014.

Les joueurs du RCS sont tout de blanc vêtus, tandis que les locaux sont en bleu. Le très coquet Complexe de Capitany bénéficie d'une magnifique pelouse, élément important pour la suite des événements.

Durant les 5 premières minutes, le Racing monopolise le ballon sans porter le danger devant la cage de Colomiers. Néanmoins les Strasbourgeois se font une petite frayeur à la 6ème minute lorsque Gauclin dégage sur un attaquant mais le ballon file à côté du but.

Première frappe des visiteurs à la 15ème par l'intermédiaire de Dimitri Liénard, sans danger.
Sur coup franc, Jean-Philippe Sabo teste le goal adverse qui concède le corner à la 20ème minute.

Le Racing continue à monopoliser la balle sous un ciel de plus en plus menaçant avec des éclairs et des coups de tonnerre énormes.
L'orage se déclenche à la 36ème et l'arbitre décide alors, afin de protéger les joueurs, de renvoyer les 22 acteurs aux vestiaires.

Petit rappel de la règle, si le match ne reprend pas après 45 minutes d'interruption, il est refixé au lendemain. L'inquiétude enfle dans les rangs des supporter Strasbourgeois ! Heureusement, le jeu reprend après environ 40 minutes de coupure.

Un premier coup franc des blancs fait passer un frisson dans le rang des bleus, avant une nouvelle courte coupure causée par l'entrée de la civière à l'occasion de la blessure d'un Columérin. Le joueur reprendra le jeu dans la foulée...

Dernier corner avant la mi-temps pour le RCS tiré de la droite et énorme coup de boule de Grimm qui place la balle sous la barre, 0-1.
L'arbitre siffle la mi temps sur ce score.

Dès la reprise et sur la première occasion de l'US Colomiers, le Racing concède l'égalisation de la tête par Khazri. On a l'impression de revivre les cauchemars de l'an dernier...

La pluie continue de tomber et la pelouse, qui pourtant encaisse bien, commence à montrer des signes de trop plein. Les joueurs du Racing semblent avoir les jambes coupées par cette pluie. Les locaux en profitent pour tester Gauclin à la 60ème.

A la 62ème, Belahmeur - plutôt à la peine - cède sa place à N'Diaye, le roi du tweet un peu limite. Cette entrée semble réveiller les Strasbourgeois et sur une remise de Marques, Liénard marque le deuxième but d'une frappe dans la surface. Colomiers semble marqué par ce nouveau but d'autant plus que Bouscarrat se fait expulser pour un tacle par derrière sur notre nouveau capitaine Ernest Seka.

Stéphane Bahoken - qui fait un gros match dans la conservation du ballon et dans le sacrifice pour le collectif - tente sa chance de près mais le gardien repousse son petit ballon piqué.

Les Columérins poussent mais de façon désordonnée ce qui offre des contres-attaques aux Strasbourgeois. Sur l'un d'eux, N'Diaye parti à la limite du hors jeu marque le troisième but assez tranquillement. Cela permet à Dugué de faire un dernier changement avec l'entrée de Corentin Munch à la place de Bahoken. L'arbitre siffle la fin du match quelques instants plus tard.

Premier match et première victoire du Racing et à l'extérieur svp.

Les recrues devrait apporter beaucoup cette saison, que ce soient Ernest Seka en patron de défense, de Bahoken en pivot d'attaque ou de N'Diaye en feu follet.

Vu de la tribune



Ce long déplacement ne devait pas attirer foule de supporteurs Strasbourgeois dans le coquet complexe de Capitany à Colomiers. Et pourtant, ce sont environ 50 Strasbourgeois qui garnissent la tribune, une trentaine dans le Kop et une vingtaine un peu plus loin.
Colomiers est une terre de rugby et même si la tribune est correctement remplie, il n'existe pas d'organisation de supporteur chez les locaux. Les chants proviennent donc exclusivement de notre côté. La coupure pour cause d'orage a été un petit moment d'angoisse, la plupart de posant la question de rester ou pas pour un match refixé au lendemain. Heureusement, l'arbitre fera reprendre le match.

Côté buvette, les bénévoles étaient très sympa, la bière correcte, les merguez mi cuite (tiens tiens), les frites bien grasses. Bref un coin sympathique, tout comme l'ambiance générale de ce match ainsi que les stadiers.

Après cette victoire somme toute méritée, les joueurs sont venus saluer le côté bleu de la tribune, geste toujours apprécié par celles ou ceux ayant fait la longue route.

emmateo

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 30.813 lectures · Premier message par dudu · Dernier message par cernay68

  • Trés bon résumé de ce match et de son environnement !
    Encore un grand bravo aux supporters strasbourgeois, d'ailleurs les policiers a coté de moi me disaient qu'a Strasbourg on avait les meilleurs supporters aprés ceux de l'OM et de Lens....
  • Merci pour ce beau résumé ! (+)

    Dire qu'à 5 minutes près l'orage nous 'piquait' notre 1ère victoire...[-o

Commenter