Jérémy Grimm, joueur du mois d'octobre

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 1.670 fois
Auteur(s)
Par amalinho
Commentaires
3 comm.
1-SAM_6868.JPG
© fsrcs

"Un Alsacien se relève et retourne au charbon pour mettre les bouchées doubles". Rien que pour cette déclaration, Jérémy Grimm mérite ce titre honorifique de joueur du mois.

Les tops


Jérémy Grimm, l'Alsacien.


Ses récentes déclarations ont été partagées un peu partout sur la toile : "Un Alsacien se relève et retourne au charbon pour mettre les bouchées doubles", disait-il après le match contre Reims, lors duquel notre joueur du mois a été victime d'une vilaine semelle, néanmoins pas suffisamment blessante pour l'empêcher d'exceller. On commence à en avoir l'habitude. Très précieux dans la combativité, la récupération du ballon et dans son rôle, parfaitement rempli, de sentinelle, Jérémy Grimm a été récompensé par une merveilleuse galette à destination de Jérémy Blayac qui n'avait plus qu'à fixer le gardien. C'était à Sochaux (1-2), pour le but qui allait définitivement scellé les espoirs des locaux. Mais avant cela, paré en soldat prêt à être envoyé à la guerre, Jérémy Grimm brillait lorsque la balance n'était pas à la faveur des Ciel et Blanc malgré des prestations encourageantes. Et c'est là, le contraste entre les deux quinzaine d'octobre. Si les deux premières rencontres se sont soldées par des défaites, le contenu était bon. Et alors que le Racing montrait l'une de ses meilleures performances de la saison en terre bretonne, chez les leaders de l'époque, la réussite lui échappait. Les trois points de la victoire avec. Ce fut ensuite deux rencontres beaucoup plus contrastées et voilà le Racing retombait dans sa monotonie. Toutefois, plein pot : 6 points et une bonne dynamique entamée. Sans jamais décevoir, Jérémy Grimm semble être la vertèbre le plus solide pour l'équilibre de l'équipe.

Khalid Boutaïb, le lion de l'Alsace


L'animation offensive était le chantier phare du mercato alsacien et du projet de jeu souhaité par Thierry Laurey. De fait, l'ancien coach du Gazélec d'Ajaccio a décidé de s'appuyer sur un profil d'attaquant bien connu du Racing Club de Strasbourg de cette dernière décennie. Khalid Boutaïb, qu'il entraînait en Corse pendant 3 saisons, semblait correspondre au profil recherché. Proche du niveau Marester techniquement, Boutaïb a toutefois cette faculté d'être au bon endroit, au bon moment. Et le voilà récompensé de 7 buts au total en 14 rencontres, soit un total d'un but tous les deux match. Un ratio somme toute honorable, d'autant plus qu'il n'est qu'à une unité des trois meilleurs buteurs du championnat. Ce mois-ci, le lion de l'Atlas a débloqué son compteur de passe décisive en adressant une merveille à Ihsan Sacko, contre Brest (1-2), avant d'ajouter deux buts à son actif, contre Auxerre (2-1), et Sochaux (1-2). Au final, il est impliqué dans 50% des buts strasbourgeois ce mois-ci. On peut parler d'attaquant prolifique. Rappelons que la CAN se dispute cette année et que Khalid Boutaïb pourrait la disputer...

Vincent Nogueira, major d'homme.


Un petit tour en MLS et puis s'en va. Techniquement, Vincent Nogueira laissait paraître de jolis espoirs lors de la pré-saison, où son touché de ballon régalé les amoureux de football. Mais physiquement, cela s'est compliqué pour l'ex-sochalien au moment de jouer des matchs de compétition. Il faut forcément avoir une certaine condition physique pour jouer dans une compétition qui porte le nom de pizzaïolos. Après plusieurs mois de compétition, Vincent Nogueira a fini par retrouver tous ses moyens. Jusqu'à régaler. Avec trois passes décisives au compteur, il est le meilleur passeur strasbourgeois. En octobre, face à Auxerre, son centre parfaitement adressé et repris par Boutaib trouvait le chemin des filets. Ses caviars permettront-ils à Baptiste Guillaume d'inscrire son 1er but pour le RCS ?

Pour la petite anecdote, Ihsan Sacko était bien parti pour être le "joueur du mois" avant son match, raté, à Sochaux.
Sont aussi présents dans les tops : Yoann Salmier, Alexandre Oukidja, Ernest Séka.

Les flops


Baptiste Guillaume, la tradition


C'est devenu un classique, une tradition ... Un refrain mensuel, une chanson sans couplet, une répétition sans fin ... Chaque saison, le RCS possède dans ses rangs un joueur qui sort du lot... Par sa médiocrité. Ce type de joueur qui squattera éternellement les flops, qui est inscrit dans les records des transferts ratés de la décennie avant même qu'il ne touche un ballon, ce type de joueur qui n'a que son Audi qui roule. Ce joueur qui est plus adroit avec ses sourcils qu'avec ses pieds. Ce joueur qu'on attend plus que l'ouverture du Starbucks. Au final, cette star bugge. Et on l'enterre véhément. On lance des fan-club ou des sections "Anti-", des pétitions, puis on compare même Jérémy Blayac à Jean-Pierre Papin pour illustrer le gouffre de niveau entre les deux joueurs. Ce joueur que même Moussa Mâazou ne jalouse pas. Celui qui a les pieds en éventail, même dans des chaussures de football. Cette année, ils sont deux : Baptiste Guillaume et Eric Marester.

Laurent Dos Santos, couteau-suisse rouillé ?


N'est-ce pas un comble pour un portugais d'être qualifié de couteau-suisse ? Recruté pour sa polyvalence, favorable à la profondeur de banc recherchée, Laurent Dos Santos n'a pour l'instant pas marqué de points. Il en a même plutôt perdu un peu plus à chaque rencontre, bien que ses principaux concurrents, Eric Marester et Abdallah N'Dour ne soient pas transcendants non plus. Le jeune portugais est sans doute victime de sa formation : il ne s'est jamais spécialisé à un poste précis et a toujours été utilisé en roue de secours. S'il peut être bon partout, il n'excelle nul part. Il est encore temps de s'orienter vers les tableurs Microsoft. (Je supprime mon compte suite à cette vanne bien nullarde.)

Vincent Gragnic, sans la grinta


Son nom circulait d'une bouche à l'autre lors de son arrivée en Alsace. Homme d'expérience et précieux dans la construction du jeu, on s'attendait à ce que le Zinédine Zidane version EA Sports distille les caviars et débloque bien des situations. Cependant, c'est bien sa situation qui est bloquée. Et surement son dos, à en juger sa mobilité sur un terrain depuis sa venue. Son rendement est loin d'être celui attendu. Il a fini par être dépassé par Ihsan Sacko dans la hiérarchie des meneurs de jeu. Espérons qu'il ne soit qu'un Diesel et qu'il soit long au démarrage... avant de tourner à plein régime.

Sont aussi présents : Eric Marester, Kader Mangane, Mayoro N'Doye, Dimitri Liénard.

PS : Ni le Ministère de l'Intérieur, ni la Convention de Genève n'approuvent les blagues qui se sont glissées ci-dessus. Et moi non plus d'ailleurs.

Le classement complet


JoueurMatchsRCS - Valenciennes 2-4Brest - RCS 2-1RCS - Auxerre 2-1Sochaux - RCS 1-2Moyenne
Jérémy Grimm42.071.831.611.581.77
Khalid Boutaïb42.231.171.71.931.76
Vincent Nogueira41.941.241.821.041.51
Ihsan Sacko41.912.462.27-1.761.22
Yoann Salmier302.060.910.99
Alexandre Oukidja40.931.4401.380.94
Ernest Seka30.12-0.61.870.46
Dimitri Liénard2-2.31.64-0.33
Mayoro N'Doye2-0.41-0.84-0.63
Abdallah N'Dour4-0.81-1.15-2.19-0.79
Kader Mangane2-1.98-1.55-1.77
Eric Marester2-2.25-1.5-1.88
Vincent Gragnic2-1.55-2.22-1.89
Laurent Dos Santos2-1.72-2.28-2
Baptiste Guillaume2-1.78-2.37-2.08

amalinho

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 1.009 lectures · Premier message par il-vecchio · Dernier message par amalinho

  • Alain, François, Nicolas, François (l'autre), Manuel, Arnaud, Marie-Noëlle, Emmanuel viennent de m'appeler. Ils cherchent à tout prix une plume pour démolir leurs adversaires.
    Le paragraphe sur Guillaume le Glandeur, Guillaume le Tocard, Guillaume le Coupeur (de citrons) peut figurer dans l'anthologie de la littérature stubiste.
  • Me voilà enfin renseigné : Pourquoi Grimm ? Juste parce qu'il est alsacien !
    En tout cas, c'est l'impression qui est donnée dans ce doc.
  • @franckyz67 : Il n'y a qu'à voir les performances de Grimm pour comprendre qu'il ne doit sa récompense virtuelle/honorifique qu'à lui même ...

Commenter