Un nouveau stade, ça mène haut

Note
5.0 / 5 (12 notes)
Date
Catégorie
Au jour le jour
Lectures
Lu 11.883 fois
Auteur(s)
Par xaviyeah
Commentaires
13 comm.
22h30.jpg
© fsrcs

Depuis le 4 août dernier, un appel d'offres a été lancé par l'Eurométropole de Strasbourg afin de l'aider à diriger et piloter le futur chantier du stade de la Meinau. Rapide décorticage des documents, publics, non-confidentiels remis par le Racing mais à prendre avec du recul néanmoins car il peut être sujet à modifications des différentes parties prenantes.

Les fondations


Tout d'abord, il faut savoir que trois options ont été envisagées de manière sérieuse : un nouveau stade ailleurs, un nouveau stade à proximité de la Meinau, et une restructuration. Il a été montré d'un point de vue économique, social, écologique et sentimental que restructurer l'actuelle Meinau est la solution qui mettra tout le monde d'accord.
Ce point traité, tout le monde se demande « mais c'est pour quand ? »... Pas pour demain.
Le planning prévisionnel se décline de la manière suivante : les études de programmation  : de octobre 2018 à septembre 2019. L'appel d'offres qui court jusqu'à septembre prochain au jour de la rédaction de l'article montre que nous sommes dans les temps. Soit un an d'études techniques. Le montage juridique et financier : de novembre 2018 à juin 2019. Idem, en plein dedans. Une entreprise publique locale va être créée une fois le montage validé, c'est elle qui va porter le projet : de mars 2019 à septembre 2019.
Diverses consultations auront ainsi lieu entre la société porteuse du projet et l'opérateur en charge des études : octobre 2019 à juin 2020. Enfin, la finalisation des études par l’opérateur lauréat : de septembre 2020 à mars 2021. Le début du chantier devrait arriver en juin 2021 jusqu'à juin 2023, si tout est respecté.

La cave


Maintenant que l'on sait quand, la principale question c'est QUOI ?
Concrètement, il s'agit de restructurer totalement le stade. Tant la partie "grand public" que la partie "prestations". L'objectif est de répondre au cahier des charges des Jeux Olympiques, de l'UEFA (catégorie 4, soit la plus élevée qui soit) et de la FIFA, afin de pouvoir accueillir tous types de rencontres nationales et internationales. Les accès seront revus, et notamment les accès PMR.
Rien de nouveau, un passage de 26100 places (dont 22000 assises) à 32800 places est prévu.

Le grand salon public


En premier lieu, les travaux vont concerner le grand public pour environ 58 millions d'euros (vous avez bien lu).
De nouveau sièges - enfin - seront installés, à assise rabattable ; la partie basse des tribunes sera revue, avec notamment la suppression de la fosse, et l'ajout de sièges jusqu'en bord de pelouse, à l'anglaise, et des gradins supplémentaires en tribune Sud seront insérés en haut.
Les coursives hautes et basses seront totalement revues : rénovation des toilettes, amélioration des points de vente restauration (ce qui fera le bonheur de certains stubistes), accessibilité PMR revue, enveloppe moderne autour des coursives afin d'améliorer l'accueil, notamment des sols en résine, éclairages de couleurs. La coursive haute sera mieux isolée, plus chaud en hiver et moins en été - en théorie.
Une grosse nouveauté sera la création, déjà en partie amorcée, d'une fan zone, devant le coté Ouest avec extension sur l'actuel parking Ouest. L'idée étant d'avoir une sorte de village devant le stade, qui comprendra boutiques, points d'information, musée, bureaux administratifs, restauration ouverts en permanence. Une possibilité d'organiser des concerts et animations en extérieur sera de mise.
La tribune Est pourra être transformée en espace plus familial avec un accès direct aux sièges, et l'espace d'accueil derrière la tribune Nord sera également touché.
Enfin, de nouveaux tourniquets et une nouvelle signalétique sera installée.
L'objectif de faire venir le public tôt, et même quand il n'y a pas match est clairement affichée, afin que la Meinau soit un lieu plus vivant que jamais.

La terrasse


Les sièges à prestation sont ceux qui apportent le plus - financièrement parlant - au club, ce n'est pas une surprise que de nouvelles places à prestation soient construites, cela représente presque 28 millions d'euros.
Une boîte de trois étages sera construite derrières la tribune Sud, un nouveau bâtiment va donc sortir de terre, relié directement avec les ascenseurs au RDC avec vestiaires, zone presse, etc.
Au sommet, une terrasse y sera aménagée.
Cet accès VIP sera pourvu d'escalators et escaliers dans un espace vitré donnant sur la zone mixte. Le premier étage sera un large salon pour cocktails, réceptions, avec une mezzanine qui permettra un restaurant avec service à table. Dans cet atrium, bars et zones d'accueils seront installés.
Le second niveau sera réservé aux partenaires, avec réceptions d'avant et d'après match.
Et enfin, le toit permettra des réceptions supplémentaires, rien n'est pour l'heure arrêté si ce n'est que ce sera exploitable en hiver.
Ça c'est pour les nouveautés et le nouveau bâtiment. Les loges actuelles seront modernisées et agrandies, avec de nouveaux sièges - comme pour le grand public - le PC de sécurité (actuellement au milieu) sera déplacé à chaque extrémité.
Enfin, un nouveau niveau de loges sera créé, en supprimant certaines places en tribune Sud. Ces "super-loges" en raison de leur future taille seront très confortables et permettront la création de nouvelles prestations au club. Il y aura plus de 3000 sièges à prestation, soit 10% du stade.

La vieille bâtisse


La dernière grosse partie de la restructuration comportera des améliorations dites générales, pour près de 14 millions d'euros.
La pelouse sera (encore) changée, et sera remplacée par une pelouse renforcée Grassmaster avec installation de système de ventilation et chauffage intégrés. Notre bonne vieille toiture sera remplacée par un "collier" translucide permettant le passage de la lumière naturelle et donc la pousse du gazon (il faut savoir que notre stade n'est pas orienté de la même manière que la majorité des stades). Des travaux d'électricité, eau, gaz seront réalisés également. Le wifi et des rénovations diverses seront encore apportés.
Un gros point noir des supporters : le parcage. Il sera aménagé afin de répondre aux normes UEFA/FIFA et des écrans y seront installés. Des barrières amovibles seront également installées afin de pouvoir moduler la taille du parcage.
Pour les sportifs, les vestiaires seront agrandis, plus spacieux, et avec salle d'échauffement et zone mixte selon les normes UEFA/FIFA. Pour les médias, salles de presse et interview seront désormais adjacentes aux vestiaires.
Concernant la transformation du kop en tribune debout, il s'agit d'un projet à part, également déjà lancé par la métropole.
Enfin, il sera possible, lors d'un projet ultérieur, de réaliser sur la tribune Nord, la même chose que pour la tribune Sud (en cas d'acquisition du terrain derrière cette tribune, ce qui n'est pas le cas actuellement), et le stade pourrait un jour avoir une capacité de 37600 places assises.

Démolition


Pour conclure, les objectifs du projet sont d'améliorer à la fois l'accueil du grand public, en prenant en compte de nombreuses demandes, mais également de favoriser le développement économique du club avec des prestations, sans oublier la mise aux normes UEFA/FIFA qui est nécessaire dans notre stade vieillissant. La maîtrise du budget et des délais prévus fait partie de la philosophie du projet.
Le stade sera utilisé pendant les travaux de rénovation. La maintenance du stade sera facilitée, et surtout : le nouveau stade ne doit pas faire oublier la marque Meinau.

A vos truelles.

xaviyeah

Commentaires (13)

Flux RSS 13 messages · 8.762 lectures · Premier message par superdou · Dernier message par coco-du-67

  • Merci pour cet article très complet (+)
    Si je calcule bien, cela fera en tout une rénovation à 100 millions d'Euros, ce qui me parait assez réaliste au vu du projet.
    J'avoue que je suis juste un peu inquiet d'un point en particulier, c'est ce nouveau toit translucide, car il pourrait compromettre la caisse de résonnance qu'est actuellement notre Meinau. J'espère que ce ne sera pas le cas.
  • Mille mercis et grand bravo pour cet article détaillé et très clair !
  • Merci pour cet article, on se rend mieux compte du taff qu'il y a faire, et que le nombre de siège en plus n'est qu'une "petite" partie des travaux.
  • Moi je retiens ça "Enfin, il sera possible, lors d'un projet ultérieur, de réaliser sur la tribune Nord, la même chose que pour la tribune Sud (en cas d'acquisition du terrain derrière cette tribune, ce qui n'est pas le cas actuellement), et le stade pourrait un jour avoir une capacité de 37600 places assises."

    En gros en fait, on est sur un projet à plusieurs tranches ! c'est intéressant de savoir que l'on peut ultérieurement passer la capacité à 37 000 places !
  • Merci pour le briefing très complet. (+)
    Tu as des liens pour consulters les docs, s'ils sont publics ? :)
  • images.png
    Modifié par tikko67 ·
    tikko67 • 32 ans
    @strohteam voici un lien que j'ai trouvé ou tu peux voir le rapport de faisabilité catevents:

    http://planeteracing.fr/images/Meinau/DC8019EA_ETUDE_CATEVENS_JANV_2018.pdf
  • Bravo, super article. Je n'ai pas vu de mention sur le probable naming du stade, qui ne me semble pas compatible avec ton avant-dernière phrase: "le nouveau stade ne doit pas faire oublier la marque Meinau". :-( Mais je crains que nous n'ayons pas le choix !..
  • Merci pour cet article ! Effectivement, moi aussi je suis heureux que l'idée du neïmingue (idée tellement moche qu'on n'a pas sali la langue français en traduisant…) ne soit pas abordé, car la Meinau n'est pas une marque mais un lieu et une identité. Une marque ça s'achète, ça se digère, ça termine aux toilettes et ça disparait. Une identité ça s'hérite, ça se conserve et ça se transmet. La génération qui m'a précédé m'a mené à la Meinau, on y a connu de grandes émotions même en Division 2 B, en CFA 2, ou en National, et je me battrai pour y emmener la prochaine. C'est bien que cette Meinau soit rénovée et un peu plus grande, mais surtout qu'elle soit toujours presque au cœur de la ville qu'elle fait battre !
  • Programme très alléchant et qui me rassure notamment sur le fait que nous ne serons pas des SDF durant 2 ans (il n'y a qu'à voir l'impact sportif sur un club comme le Red Star pour s'en convaincre).

    Je n'ai pas de doute sur la caisse de résonance (trèèèès importante), malgré la structure prévue : le Vélodrome fait toujours autant de bruit avec son nouveau toit !

    Quant au naming, espérons - à défaut - qu'il fasse "couleur locale" comme à Rennes... Pas très emballé par un Aldi ou un Lidl Stadium :-w
  • Pas de mention du naming, cela dit c’est pas l’objet de l’appel d’offres. Donc rien n’est exclu ni confirmé...
  • 100 millions de prévisionnel, donc on approchera des 200 millions.
    Concernant la participation de la région grand Est, j'attends des participations similaires pour soutenir Troyes, Reims, Nancy et Metz, les 5 autres clubs professionnels de la région.
    Sans parler du Handball, Basket ball, ...
  • Mettre le racing (et la Meinau) sur le même pied que les autres clubs du grand est, et que les autres sports, est un peu fort de café ; je n’ai pas connaissance d’un autre club, d’un autre sport, qui draine tant de monde, qui fasse une si bonne pub à la région, et qui n’a pas bénéficié d’investissemebts Publics depuis belle lurette...
  • ca me parrait bizzare qu'ils vont re-re-rechanger la pelouse jeter 2 millions par les fenetres alors qu'ils ont mis un nouveaux systeme de drainage et un systeme de chauffage sous la pe00
    louse actuelle, ce n'est pas la politique a Keller

Commenter