Portrait pas du tout objectif : Thierry Laurey

Note
5.0 / 5 (8 notes)
Date
Catégorie
Portrait
Lectures
Lu 2.020 fois
Auteur(s)
Par kaniber68
Commentaires
4 comm.
IMG_20190302_225608.jpg
© calcio90

Je l’aurai un jour, je Laurey !

Évidemment, je tombe sur le Q ! En fouillant les Panini de mon obsédé du Racing de fils, je bloque sur cette photo et quand je dis que je bloque, je bloque ! Je retourne la photo dans tous les sens, je vois l’écusson du « Montpellier Hérault », je vois aussi qu’il y a marqué « Thierry Laurey », c’est indéniable, mais que le gars en photo est jovial, serein et un brin charlot. En un mot : méconnaissable ! Le doute m’assaille. S’agit-il bien de notre TL à nous, ce gars qui nous sourit cool Raoul sur la vieille photo de chez Panini ? Alors, ni une ni deux, je convoque les grands spécialistes : Ménès, Saccomano, Athor, Gemmrich. Et ils sont tous d’accord : il s’agit bien de Thierry Laurey, ci-devant entraîneur de ce club de foot qui nous bouffe, disons, la moitié de notre énergie quotidienne.

Thierry quand il se brûle


Thierry Laurey jeune ! Est-ce possible ? Ou plutôt fut-ce possible ? A-t-il pu un jour faire le clown avec ses partenaires un soir de victoire en tapant sur une table et en hurlant : « Il a tiré, on a gagné, il a tiré, on a gagné !!! » A-t-il pu un jour jeter son président dans la piscine en chantant : « Pooo, popopopo,pooo, pooo !!! » Bref, y a-t-il eu une époque dans la vie de cet homme où il s’est lâché, où il a pété ses aérofreins ? Et ben oui ! Cette photo miraculeuse en témoigne.

Thierry pas souvent, donc


Parce que nous, du Laurey, on en a juste la face éclairée. Pas la face cachée, mais plutôt la face fâchée. Les sourcils en accent grave, les yeux pas marrants qui clignotent de temps à autre avec un p’tit tacle sur le nez pour les remettre en place, la coupe de cheveux du genre « J’vais m’les faire couper à Verdun et mon coiffeur il a coiffé Raymond Marcellin qui était ministre de l’intérieur du Général de Gaulle. » Bref, notre Titi, on n’a pas vraiment envie de l’inviter au Bal des veuves, même si on habite à Attenschwiller. A la Foire aux vins pour un concert de Rammstein, à la rigueur.

Thierry mini


Oui mais voilà, ce Thierry, il nous cache des trésors d’humour et de dérision, et il faut bien l’dire, on a dû se pincer quelques fois pour le croire. Car toutes les apparences étaient contre lui. J’me souviens de cette interview de Jean-Marc Butterlin sur le site du club, alors que TL venait d’arriver. Et le Jean-Marc d’essayer de lui faire dire que notre Alsace est belle avec ses frais vallons. Et l’autre de tacler sans cesse en touche en lui disant que la Corse c’est pas mal non plus et qu’en plus il avait vu une émission de télé sur l’Alsace et que c’est pour ça qu’il est allé y faire un tour quand même vu que comme il y habitait maintenant c’était finalement pas une mauvaise idée. Bref, on s’est dit que ce gars, pour qu’il sorte sa langue du bois, faudrait sûrement qu’on lui loue une tronçonneuse.

Thierry l’affronte


Et v’là ti pas que, un jour ou peut-être une nuit, le Thierry se met à défourailler sec à Laurey du bois. C’est pas Irma qui débarque, mais ça souffle fort ! Si l’Racing l’a acheté, c’est pas pour enfiler des perles. A part si vous lui payez du vin chaud et qu’il soit torché, y’a plus rien qui l’arrête. Sur un gros malentendu, il peut passer entre les gouttes, mais un gros malentendu alors. Pour gratter la Champions League, il est prêt à chercher de l’argent pour acheter Ronaldo et même Modric. C’est pas la fête foraine tous les jours ? Normal, vu qu’il se sent un peu à l’asile avec tous ces fous sur le terrain. Même qu’il a parfois l’impression d’avoir tué le pape.
Y’a du Michel Audiard chez Thierry Laurey.

Thierry hardi son


Pas étonnant qu’il nous fasse le buzz, comme on dit dans les milieux connectés. Les scribouillards l’adorent, vu qu’il leur donne de la matière. Bon, faut pas qu’il aille trop loin quand même. Si par hasard il s’en prend au PSG, la danseuse du journalisme jacobin, ils arrêtent illico de ricaner. Et quand Neymar tombe dans la moulinette à paroles de notre entraîneur préféré, alors là ça couine un max dans les rédactions. Mais allez, Monsieur Thierry, on s’en tape ! La commission de discipline aussi ! Vous êtes comme vous êtes, et ça tombe bien vu que nous aussi on est comme on est. On a l’Racing dans la peau et si ça continue comme ça, on n’devrait pas tarder à vous avoir aussi dans la peau. Tu parles d’un tatouage !
Bon, faites gaffe quand même. Avec votre humour à arracher la jambe des cigognes, vous prenez un risque inconsidéré qu’aucun entraîneur vivant n’oserait prendre.
Vous êtes en train de devenir Alsacien.

kaniber68

Commentaires (4)

Flux RSS 4 messages · 1.815 lectures · Premier message par dod · Dernier message par Fabien

Commenter