Matz Sels, joueur du mois de mars

Note
5.0 / 5 (1 note)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 1.377 fois
Auteur(s)
Par athor
Commentaires
0 comm.
20181023_152643.jpg
© rachmaninov

Mois de toutes les émotions, mars a à nouveau couronné le dernier rempart du Racing, Matz Sels.

Il commence à être difficile de trouver des qualificatifs pour parler de l’excellente saison que réalise Matz Sels. Le gardien belge, l’une des recrues les plus chères de l’histoire du Racing, n’a pas mis longtemps à devenir indiscutable, au point de susciter la comparaison avec quelques-uns de ses glorieux prédécesseurs à son poste. Au cours du mois de mars, il s’est à nouveau montré brillant, malgré l’absence de succès en championnat. S’il n’a pas eu beaucoup de travail à Nice, au cours d’une rencontre fermée et peu palpitante, ses qualités ont brillé au grand jour face à Lyon. Avec une dizaine d’interventions décisives, Sels a largement contribué au succès des siens, maintenant l’espoir lorsque le score était encore en défaveur du RCS. Logiquement, il fut élu, largement, homme de cette rencontre. Sa prestation similaire à Nîmes a achevé de faire de lui le joueur du mois de mars, récompense qu’il obtient pour la troisième fois, déjà, de la saison.

Deuxième de classement, Stefan Mitrovic semble enfin en avoir fini avec sa période difficile du cœur de l’hiver. Longtemps blessé la saison dernière, le Serbe était victime d’un contrecoup physique, et peinait à se montrer aussi tranchant qu’au meilleur de sa forme. Malgré cela, Thierry Laurey a toujours maintenu sa confiance à son capitaine, pilier de sa défense à trois défenseurs centraux, et son mois de mars lui a donné raison. Après avoir retrouvé la sélection nationale serbe, avec une entrée en jeu face à l’Allemagne, Mitrovic a notamment réalisé une prestation plus qu’aboutie en finale de coupe de la ligue face à Guingamp. Autoritaire sur le terrain, agressif dans les duels, il s’est surtout illustré durant la prolongation, en insistant pour rester sur le terrain malgré une suspicion de commotion cérébrale. Un véritable guerrier, sur lequel tout le club peut s’appuyer.

Sur la troisième marche, on retrouve l’une des révélations de la saison, Youssouf Fofana. Impressionnant avec l’équipe réserve la saison dernière, le jeune Francilien a gagné sa place en équipe première à la faveur d’une bonne préparation estivale, mais aussi et surtout par ses prestations lorsque Thierry Laurey décidait de faire appel à lui. Devenu un joueur de rotation à part entière, Fofana démontre au fil des matchs tout son potentiel et sa marge de progression.

Dans le bas du baromètre ce mois-ci, Nuno Da Costa s’est montré trop dilettante et peu décisif, notamment face à Nice et à Lyon. Sa passe décisive face à Nîmes, pour le but de Fofana, vient un peu redorer son bilan, qui sera, sans nul doute, bien meilleur en avril. Lamine Koné a, lui aussi, connu une période difficile, avec des erreurs assez grossières, face à Lyon et Nîmes, qui ont couté trois buts. Sa main dans la surface, au stade des Costières, reste encore à ce jour un phénomène inexpliqué, malgré l’armée de chercheurs qui étudient encore le sujet.

Le classement complet


JoueurMatchsNice - RCS 1-0RCS - Lyon 2-2Nîmes - RCS 2-2RCS - Guingamp 0-0, 0-0ap, 4-1tabMoyenne
Matz Sels32.32.661.52.15
Stefan Mitrovic41.860.140.131.951.02
Youssouf Fofana20.21.560.88
Sanjin Prcic40.850.860.160.180.51
Adrien Thomasson311.43-0.920.5
Lionel Carole20.060.670.37
Ludovic Ajorque30.331.94-1.370.3
Pablo Martinez30.07-0.81.20.16
Ibrahima Sissoko20.18-0.63-0.23
Lebo Mothiba4-1.8-0.81.86-1.85-0.65
Kenny Lala4-0.90.050.68-2.52-0.67
Lamine Koné41.82-2.63-2.81-0.67-1.07
Nuno Da Costa4-1.94-2.20.94-1.43-1.16

athor

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter