Amiens - RCS, côté tribunes

Note
5.0 / 5 (1 note)
Date
Catégorie
Côté tribunes
Lectures
Lu 1.100 fois
Auteur(s)
Par guigues
Commentaires
4 comm.
amiens.jpg
© guigues

Un long dimanche de football attendait les fans du Racing pour ce déplacement à Amiens devenu un classique. Il y avait pourtant moult raisons de se rendre à la Licorne.

Les bronzés font du chti



Cela commence à se voir : l’équipe est en semi-vacances depuis la victoire en finale à Lille. Ce match à Amiens n’avait strictement aucun enjeu comptable pour les Bleus, il devait permettre de se rapprocher un peu plus du maintien pour les Blancs. C’est donc une bonne surprise de retrouver le stade de la Licorne quasi plein avec presque 12 000 spectateurs.

Les visiteurs sont au nombre de 200, comptés par les différents experts présents en tribune cet après-midi. Car le match se joue le dimanche à 15h pour cause de finale de Coupe de France la veille. Cela aurait pu se jouer le samedi à 15h aussi mais non. 200 c’est donc bien et dans en même temps deux fois moins que la saison dernière un samedi soir. Plusieurs maillots et écharpes bleus seront également visibles dans les autres tribunes.

Deux bus de la Fédération des supporteurs et du Kop Ciel et Blanc (+CCS) ont rallié la Picardie, accompagnés par de nombreux véhicules personnels, alors que les UB90 sont venus en J9 pour faire du tourisme. L’accueil est sympathique avec la présence d’un policier référent supporteur. Ce dispositif a déjà été testé pour l’accueil des supporteurs visiteurs à la Meinau lors de la venue des Lyonnais. L’expérimentation se faisant sous l’égide de la fondation Nivel et de l’Association Nationale des Supporteurs (ANS). Nous pourrons échanger de la pluie et du beau temps avec lui - il faisait un temps exécrable le samedi à Amiens - et l’ensemble du match se déroulera dans les valeurs qu’affectionne Virginie Schaeffer : « convivialité et tolérance ».

La fille sur le pont.



Encore une fois le Racing écrit l’Histoire avec cette grande première pour Stéphanie Frappart, madame l’arbitre dans un match de première division. Elle n’aura pas beaucoup de travail comme les spectateurs eux n’auront pas beaucoup de spectacle. Peu de faits marquants dans le jeu, une ambiance bon enfant dans le stade dont le kop, en tribune nord semble avoir retrouvé la pêche depuis qu’il est également en configuration debout. Sa prestation sera bien supérieure à ce que l’on avait pu observer par le passé.

Coté parcage c’est également les vacances, l’absence d’enjeu voire de jeu aura quelque peu anesthésié les Alsaciens. La seconde mi-temps sera l’occasion d’entonner quelques chants plus anciens et qui seront bien repris voire appris par les supporteurs. On pense notamment à « dans la pluie et le vent, nous répondrons présents et serons toujours là car nous sommes les ultras ». Peut-être une vague vintage à explorer pour rebooster l’ambiance en cette fin de saison anormalement calme pour le Racing.

Le grand intérêt du match réside donc dans l’observation du responsable bâche publicitaire, qui passe toute la rencontre à arranger les deux grandes bâches sponsors devant la tribune visiteurs. Une bonne trentaine de fois il remettra en place l’assurance et le magasin de sport sans jamais faillir à sa mission. Respect.

Zéro zéro. Un point de pris contre des Amiénois moins bêtes noires cette saison pour le RCS. Les joueurs viennent saluer le parcage, sans effusion de joie non plus. Les fans à défaut d’être heureux sont soulagés de repartir en Alsace avec le minimum syndical.

guigues

Commentaires (4)

Flux RSS 4 messages · 1.004 lectures · Premier message par ricos · Dernier message par ricos

  • L’ayant vu à la télé , j’ai eu l’ompression que les ub avaient sorti un énorme drapeau bleu? A moins que ce ne soit la petite taille du stade de la licorne qui donne cette impression?
  • Bien vu, il y avait effectivement un grand drapeau à bandes qui a bien coloré la tribune !
  • Le drapeau a également joué un rôle de cache-misère, en masquant souvent le terrain pour les gens postés derrière lui.
  • kitl a écrit, le 30/04/2019 09:13 :
    Le drapeau a également joué un rôle de cache-misère, en masquant souvent le terrain pour les gens postés derrière lui.


    :D oui finalement heureusement que le spectacle était de piètre qualité... j’ai pensé à tous ceux qui étaient derrière.
    Mais quel beau drapeau!

Commenter