RCS - Marseille, côté tribunes

Note
4.3 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Côté tribunes
Lectures
Lu 1.704 fois
Auteur(s)
Par fabess67
Commentaires
2 comm.
DSC06530-2010x1338.JPG
© rachmaninov

Nouveau guichets fermés au stade de la Meinau pour la réception de l’Olympique de Marseille. Comme sur le terrain, au niveau de l'ambiance, on a déjà connu mieux.

Décidément, les matchs se succèdent et se ressemblent en cette fin de saison.
On pensait que la réception d’un mastodonte de notre championnat allait remotiver les troupes, mais il n’en fut rien.

Les ingrédients étaient pourtant réunis pour que le spectacle soit garanti.
Côté spectateurs, la barre des 25900 est dépassée, ce qui fait de ce match le record d’affluence de la saison.
Le Racing avait préparé un tifo d’envergure sur les tribunes Nord et Est, à base de feuilles brillantes bleus et blanches. Le Kop est quant à lui, bien rempli.
https://racingstub.com/uploads/cache/big500/uploads/media/5ccd47d...
Avant le début du match, Jean-Luc Filser fait se lever les tribunes et on sent que le publiqc est prêt pour cet avant-dernier match de la saison.
A l'entrée des joueurs, les feuilles bleues et blanches font leur apparition pour un très beau rendu visuel. Mais, contrairement à d'habitude, on entend parfaitement le fameux "it's coming home" à l'entrée des joueurs, et on peut facilement discuter avec son voisin ; bref, le stade est calme.
En effet, le Kop est en grève pour les 5 premières minutes. Les supporters marseillais ont été interdits de déplacement, et comme à chaque fois, les Ultra Boys 90 sont solidaires de leurs collègues. Pas grand chose à signaler durant cette grève, même pas un petit but pour les visiteurs contrairement à ce que laissait entendre la légende urbaine.
Au retour de la grève, c'est parti pour un "Liberté pour les ultras" qui résonne bien dans la tribune. La tribune est bien colorée, on voit pas mal de drapeaux s'agiter, mais hormis un STRAS-BOUR-GEOIS à la 20ème minutes qui ne résonne pas beaucoup dans le stade, on n’a pas grand chose à se mettre sous la dent lors de cette première mi-temps.

On attaque la deuxième mi-temps avec "Pour notre ville, pour nos couleurs" qui commence à prendre mais le stade est vite refroidi par l'ouverture du score de Valère Germain. Passée l'heure de jeu, le Racing commence à se reveiller et le Kop en profite pour lancer un "Quand le virage" qui est bien repris par le stade. Le pénalty obtenu par Ludovic Ajorque permet au stade de se lever pour la première fois. Le but qui suit permettra de lancer un "Polopopo" qui ne sera pas suivi par les autres tribunes.
Le Kop est enfin dans son match, le stade pousse son équipe, et on termine le match dans une ambiance retrouvée. Mais la fin de match arrive trop rapidement, les joueurs viennent rapidement saluer le Kop, et les gens repartent frustrés comme trop souvent ces derniers temps.
Encore un match pour espérer finir cette saison sur une note positive, et ce sera déjà le moment de se préparer à la saison prochaine et sa coupe d'Europe.

fabess67

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 1.590 lectures · Premier message par oles · Dernier message par chris

  • C'est dommage mais le choix de laisser joué les Marseillais , de rester à attendre derrière , n'est pas fait pour mettre de la folie dans les tribunes .....Ou sont passés nos guerriers, nos mort de faim ??? C'est ça qu'aime le public !!! On a eu 20 dernières minutes digne de ce que l'on veut voir , des guerriers ! Dommage pour le spectacle, maintenant que le maintien est assuré depuis quelques matchs , s'est dommage de jouer petit bras.....
  • Y avait pas aussi une banderole "Pas de match le 5 mai" par rapport à Furiani ?

Commenter