Stefan Mitrovic, joueur du mois de mai

Note
4.7 / 5 (3 notes)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 797 fois
Auteur(s)
Par amalinho
Commentaires
0 comm.
IMG_1059.JPG
© fsrcs

Element clé mais surtout capitaine de ce Racing version 2018-2019, Stefan Mitrovic conclue la saison de la meilleure des manières : il est élu joueur du mois par les stubistes.

Le Racing, propre victime de sa saison réussie, aux objectifs atteints avant l’échéance de l’exercice. Quinze saisons que les Strasbourgeois, staff, dirigeants, supporters, n’avaient plus connu une fin de saison calme comme l’Ill sous une canicule. Tout avait si bien commencé. Le ciel était clairsemé de nuages, les étoiles brillaient de mille feux. Jusqu’à l’explosion de joie, le 30 janvier.

Stefan Mitrovic, capitaine comblé


Stefan Mitrovic aurait pu vivre une saison très délicate. En difficulté il y a un an avec sa cheville, il a finalement été séduit par le projet strasbourgeois. Avec le brassard, qui plus est. Une marque de confiance, d’affection et un statut à assumer qui auraient pu brouiller les performances du défenseur serbe. Les dirigeants ne se sont pas trompés : la ligne défensive était le gros chantier de l’an dernier. Il fallait trouver solidité et stabilité. Si la défense est restée perméable cette saison avec 48 buts encaissés (1,26 buts par match), elle a su corriger certaines erreurs de l’an passé (67 buts contre – 1,76 buts par match). Et réaliser de précieux clean-sheets (8 cette saison, contre 3 l’an dernier). Une statistique qui va convenir à Stefan Mitrovic et son ami Matz Sels, qui le succède au classement des joueurs de mois et se hisse sur la seconde marche du podium. Avec un objectif commun : faire mieux l’an prochain.

Youssouf Fofana, la jeunesse pousse


Révélation de la saison, Youssouf Fofana a rapidement su prendre ses marques dans l’effectif alsacien et se proposer en tant que réelle alternative. Pour sa première saison en professionnel. Buteur avec le Racing lors de sa première titularisation et sur sa première frappe(contre Lille, en coupe de la Ligue), il a réitéré avec… l’Equipe de France U20 lors du mondial en Pologne. La pression ? Youssouf Fofana préfère probablement la boire (comme le public) tant il paraît hermétique. Un jeune joueur post-formé au club, avec la patte François Keller, qui doit ravir les éducateurs du club qui ont eu la chance de l’avoir sous leur aile. Le milieu francilien poursuit logiquement son ascension et pourra faire un bilan européen de son année 2019. Révélateur d’un diamant précieux.

Les flops


Ibrahima Sissoko, tonnerre de Brest


Mille milliard de mille sabords, serions-nous tenté de dire (ou pas). Ibrahima Sissoko, c’est un peu le roi des cartons jaunes. « Mille millard de mille biscottes » serait plus adapté. En fin de saison, il a semblé usé physiquement. Comme le reste de l’effectif, après un mois de janvier en apothéose. La saison n’est pas finie pour lui. Les vacances ont été reportées : il part disputer l’Euro avec l’Equipe de France Espoirs et… Anthony Caci. Des forces, il faudra qu’il lui en reste pour participer à une aventure que beaucoup de ses prédécesseurs n’ont pas eu la chance de connaître, tant la participation à un Euro Espoirs a été désirée et attendue. Le bleu lui va si bien.

Lionel Carole et Dimitri Liénard, le bal des gauchers


Handicapé par des blessures, Lionel Carole n’a pas disputé une saison pleine. Pourtant, il a lui aussi été victime du coup d’accélérateur du groupe en janvier. Un mois que l’on sait difficile à gérer pour les clubs français. Mais, s’il n’a pas fini de la meilleure des manières, sa présence dans le groupe et sur le terrain a principalement été assurée et appréciée. En parlant de stabilité défensive, Lionel Carole a été inscrit dans la même optique. Point noir : ses absences n’ont jamais été trop remarquées. Soit car Anthony Caci faisait du bon travail, soit car l’ancien joueur de Galatasaray n’était pas assez décisif. Vous êtes seuls maîtres de vos avis. Quant à Dimitri Liénard, il connaît individuellement sa saison la plus délicate, probablement, depuis son arrivée. Pas aussi souvent utilisé qu’il l’aurait voulu, pas autant impliqué ni appliqué que cela. Ses chiffres sont maigres malgré son temps de jeu et reflètent ses performances moyennes à chaque fois que Thierry Laurey décidait de faire appel à lui. La fin de saison n’a fait que confirmer les décisions du coach lorsqu’il le laissait sur le banc…

Bilan : Le Racing termine cette saison avec trois récompenses : la coupe de la Ligue, un joueur dans l’équipe type de la L1, et le très courtisé Bâton de Bourbotte !

Le classement complet


JoueurMatchsRCS - Marseille 1-1Dijon - RCS 2-1RCS - Rennes 0-2Nantes - RCS 0-1Moyenne
Stefan Mitrovic40.41.761.231.691.27
Matz Sels31.781.170.431.13
Youssouf Fofana20.71.20.95
Anthony Gonçalves30.412.330.070.94
Lebo Mothiba30.8601.70.85
Lamine Koné31.690.89-0.960.54
Kenny Lala42.30.08-0.18-0.320.47
Abdallah N'Dour2-0.461.310.43
Anthony Caci30.33-1.52.260.36
Ludovic Ajorque3-1.461.5300.02
Sanjin Prcic2-1.731.760.02
Adrien Thomasson41.56-1.34-0.48-0.84-0.28
Nuno Da Costa4-1.030.2-0.26-1.67-0.69
Dimitri Liénard2-0.97-1.3-1.14
Lionel Carole3-0.11-1.9-1.86-1.29
Ibrahima Sissoko2-2-1.7-1.85

amalinho

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter