Une entame ratée

Note
5.0 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 2.200 fois
Auteur(s)
Par lawknight
Commentaires
0 comm.
image.jpg
© klaus

C'était l'heure de la reprise au stade de la Meinau avec un derby bouillant pour entamer cet exercice 2019/2020. L'équipe de Thierry Laurey, déjà en jambes de par son parcours en qualifications de Ligue Europa, n'a pas réussi à battre un FC Metz sortant pourtant d'une campagne de pré-saison mitigée.

Composition



Thierry Laurey aligne un 5-4-1 avec le seul Ludovic Ajorque en pointe. Dimitri Liénard est titularisé à gauche et Jonas Martin et Youssouf Fofana sont placés devant la défense. Adrien Thomasson soutiendra la pointe en 9 ½.

Equipe


1ère mi-temps



Le Racing pose le pied sur le ballon et se crée les premières occasions avec cette remise d'Adrien Thomasson pour Dimitri Liénard côté gauche à l'entrée de la surface de réparation, mais la frappe du Belfortain à ras-de-terre passe de peu à côté (2e). Kenny Lala manifeste ses vélléités offensives par un centre, trop long, à destination de Ludovic Ajorque qui ne peut reprendre (6e). Adrien Thomasson parvient à obtenir un coup franc à l'entrée de la surface côté gauche, mais le tir de Kenny Lala passe au-dessus (9e).
La réplique messine arrive deux minutes plus tard sur une perte de balle de Stefan Mitrovic qui profite à Boulaya, dont le centre est dégagé en corner, corner qui ne donnera rien. Au quart d'heure de jeu, Youssouf Fofana, lancé à pleine vitesse, est stoppé irrégulièrement par Delaine, qui écope d'un carton jaune. Le coup franc de Jonas Martin est dégagé sur Dimitri Liénard, qui frappe mais c'est contré en corner, sans suite.
Kenny Lala, remuant sur son couloir droit, repique au centre et combine avec Ludovic Ajorque. Le une-deux surprend la défense messine, mais le latéral manque son duel face à Alexandre Oukidja et sa balle piquée termine en sortie de but. A cet instant, Youssouf Fofana dont la blessure est constatée par le staff médical, cède sa place à Jean-Ricner Bellegarde (20e).
Les Strasbourgeois continuent d'attaquer et Lionel Carole lance Dimitri Liénard en profondeur côté gauche, qui centre pour Adrien Thomasson seul dans la surface pour l'ouverture du score d'un plat du pied à bout portant (1-0, 21e).
Metz ne se fait pas attendre et sur une faute peu évidente de Lamine Koné, obtient un coup franc côté droit de la défense. Matz Sels dégage des poings le centre de Renaud Cohade. Le corner qui suit ne donnera rien. Les gardiens anticipent les attaques, à l'image d'Alexandre Oukidja qui sort capter le ballon sur corner (27e) ou Matz Sels qui intercepte le centre de Renaud Cohade (30e).
A la demi-heure de jeu, le match se stabilise au milieu de terrain. Strasbourg possède et fait tourner le ballon sans parvenir à faire le break, ni sur cette frappe contrée de Jean-Ricner Bellegarde (34e), ni sur ce face-à-face Dimitri LiénardAlexandre Oukidja (36e). Le gaucher, lancé dans la profondeur par Ludovic Ajorque, fusille à bout portant son ex-coéquipier, mais le but est refusé pour un hors-jeu via l'intervention de la VAR.
Metz tentera par deux fois d'égaliser avant la pause, par des centres de Nguette, contré par Koné (42e) et Boulaya, sans danger non plus pour une défense regroupée (44e).

Mi-temps



Le Racing domine son sujet par une possession très marquée et des attaques construites. Mais il manque de lucidité devant le but puisqu'il cadre un seul de ses tirs. C'est toutefois suffisant pour mener puisque le tir a fini au fond des filets. Petite ombre au tableau : la sortie sur blessure de Youssouf Fofana, touché à la cheville.

2ème mi-temps



Alors que la pluie tombe en trombes et que le vent tourbillonne sur la pelouse, les 22 acteurs reprennent place, et l'on note des jets de projectiles à destination de l'ancien Strasbourgeois Alexandre Oukidja lorsqu'il arrive devant le but côté Kop.
Le Racing est cueilli à froid d'entrée de jeu par une interception de Renaud Cohade dans les pieds de Jean-Ricner Bellegarde. L'autre ex-Strasbourgeois lance Nguette qui remet au centre pour Diallo, libre de tout marquage. Le meilleur buteur de Ligue 2 2018/2019 ne se fait pas prier et ajuste Matz Sels pour l'égalisation (1-1, 47e).
Cette mi-temps sera une suite de longs ballons dégagés, que ce soit lors d'actions de jeu ou de coups de pieds arrêtés. Citons le coup franc de Renaud Cohade dégagé par la défense après une faute de Jean-Ricner Bellegarde (50e), la frappe de Nguette aux 20m à côté sur une contre-attaque consécutive à une passe en profondeur de Lionel Carole pour Dimitri Liénard, qui oublie Ludovic Ajorque seul dans la surface et croise trop son tir (52e) ou un coup franc du Franc-comtois neutralisé suite à une faute sur Jonas Martin (55e).
Dans le même registre, un centre messin côté gauche est détourné en corner par Lamine Koné. Le coup de pied à suivre est capté par Matz Sels (59e), comme la frappe lointaine de Renaud Cohade (64e).
Dimitri Liénard parvient à trouver la tête d'Adrien Thomasson, mais Alexandre Oukidja était bien placé sur sa ligne (67e). Le Racing joue ensuite un corner à la rémoise et le centre trouve la tête (trop) décroisée de Stefan Mitrovic, à côté (69e). Les espaces s'ouvrent au milieu, mais pas aux abords des surfaces de réparation. Les équipes s'en remettent à des frappes lointaines, comme Diallo qui oblige Matz Sels à se coucher (73e), ou des centres lointains comme Kenny Lala depuis la ligne de touche, mais Alexandre Oukidja s'en saisit sans problème (74e).
Thierry Laurey décide de faire entrer Nuno Da Costa à la place de Jean-Ricner Bellegarde pour le dernier ¼ d'heure, dans l'espoir d'un impact rapide sur le match. Lionel Carole tente également sa chance de loin, mais son ballon passe nettement à côté (80e). Les centres messins de Gakpa à gauche ou Centonze à droite sont sans danger pour le Racing (81e). A l'inverse, la tête de Ludovic Ajorque sur ce centre de Dimitri Liénard était à ça de prendre Alexandre Oukidja à contre-pied, mais le portier algérien récent champion d'Afrique a eu le bon réflexe (84e). Dans l'action suivante, le centre de Gakpa trouve N'Doram, mais le fils de Japhet envoie son ballon dans la tribune Familles – Europa Park.
Les Grenats manquent le hold-up de peu sur cette passe de Diallo qui envoie Niane dans la profondeur côté droit. Il faut une déviation du pied d'Alexander Djiku, la main ferme de Matz Sels et le poteau (!) pour éviter le 1-2 (87e).
Le Racing cherche sa première victoire en vain, puisque la tête d'Adrien Thomasson sur un centre de Kenny Lala n'est pas cadrée (88e) et le coup franc indirect de Dimitri Liénard est trop long et ne trouve personne (90e +2). Entre temps, Metz cause des dernières frayeurs à la défense, à l'image de cette accélération de Delaine côté gauche, dont le centre au cordeau oblige Alexander Djiku à se jeter pour un sauvetage (89e) et Niane, qui reprend de volée un dégagement d'Alexandre Oukidja, mais d'une volée trop croisée (90e +3).

Conclusion



Les conditions météorologiques et la sortie prématurée de Youssouf Fofana ont sans doute influé sur le résultat, mais le Racing a lâché ses premiers points dans une Meinau animée et pleine comme un œuf face à un adversaire à sa portée. Il s'en est fallu d'une erreur pour que le rival honni gâche l'entame de saison. Lot de consolation : l'équipe conserve le bâton de Bourbotte.

lawknight

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter