Le Racing redresse la tête

Note
4.3 / 5 (3 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 1.360 fois
Auteur(s)
Par lawknight
Commentaires
1 comm.
0CCFB187-51C4-4B4E-9F01-B180C2A74F53.jpeg
© chilavert

Ce match entre volatiles, cigognes d'un côté et aiglons de l'autre, était à haut risque pour le Racing en général et Thierry Laurey en particulier. La place de lanterne rouge de Ligue 1 favorisait en effet les rumeurs sur un éventuel licenciement en cas de contre-performance.

Composition



Le coach strasbourgeois reprend son 4-4-2 losange de ses débuts sur le banc alsacien, avec une défense complètement remaniée sur les ailes et privée dans l'axe d'un Lamine Koné, blessé. Lebo Mothiba est titularisé en soutien de Ludovic Ajorque devant.

Equipe


1ère mi-temps



Le Racing allume la première mèche avec un coup franc de Dimitri Liénard côté gauche qui trouve la tête de Mohamed Simakan, mais c'est capté par Benitez . Il enchaîne avec cette frappe à ras-de-terre de Youssouf Fofana qui oblige le portier niçois à se coucher (2e). Un centre de Lebo Mothiba est quant à lui cafouillé par la défense adverse avant d'être dégagé (3e). Nice se rebiffe suite à un contre d'Anthony Caci qui amène un corner, au cours duquel Atal dévisse complètement sa frappe à l'entrée de la surface de réparation (4e).
Le match se tasse un peu et il faut attendre la 10ème minute pour voir une nouvelle occasion avec cette tête de Dante captée par Matz Sels, avant qu'un corner de Dimitri Liénard ne soit repoussé (11e). Les rouges et noirs (gris d'un soir) se procurent leur première occasion dangereuse via Atal qui percute avant d'être stoppé dans la surface, mais l'arbitre M. Lesage ne bronche pas et indique le poteau de corner. La tête de Coly oblige Matz Sels à une parade de grande classe sur sa ligne (17e).

Strasbourg réplique par Lebo Mothiba qui place sa tête à côté sur un centre côté gauche d'Anthony Caci (20e). Le latéral gauche s'y reprend plus tard, mais il c'est repoussé avant que son vis-à-vis à droite ne récupère, centre à son tour toujours pour l'attaquant sud-africain qui remise de la tête pour Adrien Thomasson dont la déviation ne laisse aucune chance à Benitez (1-0, 23e).
Le Savoyard est à nouveau à l’œuvre sur une transversale, mais sa demi-volée est déviée en corner. Dimitri Liénard le joue à la rémoise avec Jean-Ricner Bellegarde, mais le centre du jeune relayeur est trop haut (27e).
A la demi-heure de jeu, Anthony Caci centre depuis la gauche, mais Ludovic Ajorque est trop court en distance et Lebo Mothiba en temps. Il ne parvient pas à enchaîner son contrôle suffisamment vite pour conclure au 2ème poteau et Benitez parvient à le contrer. Le Racing se fait une frayeur lorsque, sur un centre de Mohamed Simakan remis en retrait par Ludovic Ajorque, Atal intercepte le ballon, part en contre et oblige Dimitri Liénard à la faute pour le stopper. Le Belfortain récolte un carton jaune (36e). Ludovic Ajorque manque de faire le break sur un long centre côté droit lorsqu'il percute Benitez dans leur duel aérien, heureusement sans conséquence ni pour l'un, ni pour l'autre (38e).
A quelques instants de la mi-temps, Lebo Mothiba manque coup sur coup deux occasions : la première sur une frappe à ras-de-terre aux 25m qui finit à côté, la deuxième sur un centre de Youssouf Fofana, lancé en profondeur par Adrien Thomasson, lorsqu'il est contré à bout portant (40e).
Les aiglons se procurent peu d'occasions, mais se retrouvent tout de même en bonne position ici et là, à l'image de Dante esseulé aux 9m, qui se retourne et frappe à côté sur ce corner de Samba (42e). La mi-temps sera sifflée peu après un coup franc de Dimitri Liénard repoussé (44e).

Mi-temps



Le Racing domine son sujet, mais fait preuve d'un réalisme minimal. Sans un sauvetage de son portier, il aurait même pu rejoindre les vestiaires sur un score de parité.

2ème mi-temps



Les bleus et blanc ne tardent pas à se remettre en action et Dimitri Liénard réalise un centre fuyant devant le but, mais Benitez veille au grain (46e). La frappe d'Adrien Thomasson à 20m côté droit termine sa course dans les tribunes (49e). Sur un centre côté gauche, Youssouf Fofana est trop court, mais Mohamed Simakan récupère, provoque Coly en duel avant d'être fauché. Le Niçois est sanctionné d'un carton jaune, et le coup franc de Dimitri Liénard est capté par le gardien adverse (50e).
Adrien Thomasson est irrégulièrement stoppé à l'approche de la surface de réparation suite à une combinaison avec ses latéraux. Le coup franc est placé à peu près au même endroit que celui du but du maintien contre Lyon il y a deux saisons, mais cette fois, le gaucher belfortain tire côté fermé et manque le cadre (55e). Il obtient un nouveau coup de pied arrêté pour s'illustrer dans la minute qui suit puisque Coly fauche Mohamed Simakan pour la seconde fois de la rencontre avant que M. Lesage ne le renvoie aux vestiaires, mais il centre cette fois pour Lebo Mothiba dont la tête piquée passe à côté (56e).
Bien qu'étant en infériorité numérique, Nice ne désespère pas. A l'heure de jeu, Claude-Maurice part en contre et prend le dessus sur Stefan Mitrovic, mais Matz Sels bouche parfaitement l'angle et empêche l'égalisation. Benitez sauve son équipe du 0-2 lorsqu'il effectue une parade sur cette frappe d'Adrien Thomasson (61e) et se couche sur celle de Youssouf Fofana, lancé par Dimitri Liénard sur un contre (67e). Ludovic Ajorque, sur une transversale d'Adrien Thomasson, voit sa frappe déviée dans le petit filet. Le corner qui suit n'est pas dégagé par les Niçois, mais repris par Youssouf Fofana qui frappe au-dessus (74e).
Thierry Laurey choisit d'effectuer deux changements : Ibrahima Sissoko et Kévin Zohi remplacent Jean-Ricner Bellegarde et Lebo Mothiba (77e). Le Racing n'est définitivement pas à l'abri quand Atal, suite à un corner, dépose la défense sur un coup de rein mais perd son duel contre le gardien belge qui avait anticipé (83e). Il tente encore de faire le break lorsque Dimitri Liénard lance Adrien Thomasson qui centre pour Kévin Zohi. L'attaquant se retourne et frappe, mais Benitez se couche.
Le Racing va frôler le partage des points sur ce corner repris par Dante qui place un coup de tête en pleine lucarne, mais c'est sans compter sur la vélocité de Matz Sels qui régale le public d'une parade dont il a le secret (87e). Le changement d'Adrien Thomasson par Kenny Lala vise à sécuriser le score, et les 6 minutes d'arrêts de jeu n'y changeront rien. La dernière occasion est locale. Sur un centre du remplaçant fraîchement entré, Ludovic Ajorque est devancé. Le corner à la rémoise entre Dimitri Liénard et Kenny Lala débouche sur un centre du dernier cité, capté par Benitez (90e+2).

Conclusion



Le Racing décroche une victoire largement méritée face à des Niçois maîtrisés tout au long du match, à l'exception de quelques actions individuelles. Le score ne reflète pas la physionomie d'une rencontre archi dominée par les protégés de Thierry Laurey qui ont fait preuve d'un regain d'état d'esprit salutaire. A confirmer à l'extérieur.

lawknight

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 1.276 lectures · Premier message par denpasar · Dernier message par denpasar

Commenter