Matz Sels, joueur du mois d'octobre

Note
5.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 556 fois
Auteur(s)
Par gabmey87
Commentaires
0 comm.
RCS - PSG (11).JPG
Matz Sels, l'autre mur des Flandres © fsrcs

Le mur de Berlin fête les 30 ans de sa chute le 9 novembre, mais celui du Racing, qui ne s’est fissuré qu’à trois reprises au cours du mois d’octobre, a encore sauvé les meubles.

L’expression « jamais 2 sans 3 » proviendrait de l'expression du XIIIème siècle tierce fois c'est droit qui signifiait qu'une action ne pouvait être correctement réussie que si elle était exécutée trois fois. Matz Sels et Mohamed Simakan sont ainsi pour la troisième fois premier et deuxième.

Tel le vent du changement qui soufflait en 1989, nombreux sont les stubistes à en réclamer, à la manière d’un célèbre tube « Take me to the magic of the moment - On a glory night - Where the children of tomorrow dream away - In the wind of change » écrit pour l’occasion.

Mais du changement, dans le podium du baromètre, il n’y en a que pour la 3ème place, les deux autres étant réservées au rempart Matz et à la pépite Momo Simakan.

1. Matz Sels


En ces temps de disette offensive, où la défense ne rassure pas totalement non plus, notre gardien est logiquement élu meilleur joueur par racinstub.com, que dis-je, par tout le peuple alsacien !

Quatorze tirs cadrés subis en trois matchs, trois buts encaissés (un penalty, une déviation malchanceuse d’un coéquipier, un tir alors qu’il était au sol après une belle parade) et une prestation XXL face à Nice, Matz Sels a encore été impérial.

#Sels2024
En octobre, le Racing et le joueur ont trouvé un accord pour une prolongation de contrat, le joueur est donc strasbourgeois jusqu’en 2024, du moins contractuellement parce qu’on sent bien que son talent ne saurait rester bien longtemps sur les bords du Krimmeri.

2. Mohamed Simakan


Le minot marseillais avait à cœur de briller contre son ancien club (1er du baromètre) et ce fut chose faite pendant 85 minutes, la fin de match frustrante lui faisant concéder un nouveau pénalty alors que le match semblait plié tant les attaquants strasbourgeois restaient tranquillement du côté Est du mur.

Côté droit ou plus au centre, Mohamed Simakan dégage déjà de l’assurance du haut de ses 19 ans. On sent que le jeune a encore une belle marge de progression et que sa carrière va bientôt décoller, espérons le plus longtemps possible à la Meinau.

3. Anthony Caci


Le mois d'octobre a vu revenir de blessure le pur produit de la formation strasbourgeoise. Plongé dans le grand bain au Vélodrome, ils s'emmêlent les pinceaux avec Alexander Djiku, ce qui amène au but précoce de Kamara. A part cette bévue, il est revenu comme il était parti, solidement ancré en défense et propre dans ses relances.

En bas du classement, on retrouve Kenny Lala, Ibrahima Sissoko et Ludovic Ajorque (au coude à coude avec Stefan Mitrovic). Si les deux derniers se sont dépensés sur le terrain sans trouver la justesse nécessaire pour peser dans les matchs, Kenny Lala paye son attitude jugée nonchalante après la magnifique saison de l’an passé et son non-transfert estival.

Le classement complet :


JoueurMatchsDijon - RCS 1-0Marseille - RCS 2-0RCS - Nice 1-0Moyenne
Matz Sels32.52.192.592.43
Mohamed Simakan22.241.792.02
Anthony Caci20.381.360.87
Adrien Thomasson31.33-0.921.80.74
Dimitri Liénard20.820.550.69
Jean-Ricner Bellegarde21.79-1.430.18
Lamine Koné2-1.31.12-0.09
Alexander Djiku2-0.930.12-0.41
Lebo Mothiba3-0.50-0.93-0.48
Youssouf Fofana20.27-1.27-0.5
Stefan Mitrovic2-0.75-1.71-1.23
Ludovic Ajorque3-0.25-2.03-1.98-1.42
Ibrahima Sissoko2-2.14-1.57-1.86
Kenny Lala2-2.33-1.81-2.07


A l’issue des mois de juillet/août, septembre et octobre, seuls deux joueurs dépassent la moyenne de 1 au sévère baromètre : Matz Sels et Mohamed Simakan, en toute logique.

gabmey87

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter