RCS - Toulouse, côté tribunes

Note
4.0 / 5 (6 notes)
Date
Catégorie
Côté tribunes
Lectures
Lu 1.664 fois
Auteur(s)
Par lucas14
Commentaires
6 comm.
image.jpg
© klaus

Le Racing a retrouvé son stade, son public et ses repères après avoir été complètement à l'Ouest mardi soir. Il s'est imposé face à une équipe de Toulouse fragile en se faisant un peu peur, ce qui a déteint sur l'ambiance en tribunes.

Les hommages


L'avant match est marqué par le service de la désormais traditionnelle soupe de pois offerte par Egon Gindorf aux membres des associations de supporters. Le jeune Aaneba est interviewé sous la tribune Ouest. L'odeur de la soupe attire les membres d'associations qui ont dû précédemment se munir d'un coupon. En Tribune Est Europapark, ce sont des chansons allemandes de Noël qui sont diffusées.

Mais outre ces animations légères, l'avant-match est placé sous le signe du recueillement. A l'échauffement, Stefan Mitrovic et ses coéquipiers déposent devant le Kop une gerbe de fleurs en hommage à Gauthier, figure bien connue des tribunes strasbourgeoises depuis les années 90, et disparu quelques jours avant. Deux banderoles sont déployées en son honneur, ainsi qu'un 2 mats à son effigie.
On observe aussi une minute d'applaudissements en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg, c'était il y a quasiment un an jour pour jour.

Le match


Premier temps fort du match : l'arrivée du gardien toulousain Baptiste Reynet dans les cages, au pied du Kop. Celui-ci le siffle copieusement. Les Strasbourgeois n'ont pas oublié son chambrage l'année passée et sa décoloration lalanesque. Pas impressionné, Reynet observe tout cela avec le sourire, et se permet même de répondre ironiquement aux fans les plus virulents positionnés derrière la main courante. A noter que seulement 2 ou 3 supporters du TFC sont présents dans le parcage visiteur.
https://racingstub.com/uploads/cache/big1024/uploads/media/5dec2cb7a3d4b/20191207-195625.jpg
Dès l'entame et le premier but des visiteurs, les aficionados du Racing pensent que le cauchemar continue. Heureusement, Lamine Koné ne laisse pas le doute s'installer très longtemps dans les têtes et égalise, ce qui évite que l'ambiance retombe. Voilà Dimitri Liénard qui s'en va tirer ses corners en faisant un jonglage-show. C'est le troisième match en une semaine, on sent les batteries des joueurs un peu vides. Idem pour les téléphones, dont les lampes ont été mises à contribution en fin de partie lors du chant sur l'air de "Vive le vent", qui pour une fois est de saison.
Sur le terrain, le Racing s'impose même si le TFC reste dangereux jusqu'au bout. Du coup, l'ambiance ne décolle jamais vraiment.
Suite au 4e but alsacien, l'ancien hymne des années 90 est entonné avant même la vérification du VAR (Hymne déjà joué à la sono avant le match de Lyon et ce soir là aussi). Il est assez peu repris par les supporters, sans doute une question de générations ! Peu importe, cela n'empêche pas la cigogne du RCS de s'envoler dans les étoiles. Les trois points sont acquis et c'est bien là l'essentiel.

Au coup de sifflet final, les joueurs viennent fêter humblement la victoire avec leur public, sauf Kenny Lala parti au vestiaire.

lucas14

Commentaires (6)

Flux RSS 6 messages · 1.387 lectures · Premier message par il-vecchio · Dernier message par il-vecchio

  • Citation:
    Voilà Dimitri Lienard qui s'en va tirer ses corners en faisant un jonglage-show.

    Qui???
  • Les fans de TFC étaient en réalité 2 x plus nombreux. à savoir 6 ;) . Les pauvres sont descendus au grillage visiteurs à la fin du match (je ne sais pas ce qu'ils espéraient..) et aucun joueur du TFC n'est venu les saluer.
  • IMAG0017.jpg
    Modifié par azzu ·
    azzu
    L'ambiance était très bonne de mon point de vue, évidemment dépendante des buts mais on n'a pas eu beaucoup mieux cette saison hors qualif européenne. Peut être Nîmes (je n'y étais pas), c'est tout.

    Pour le chant du 4-0, le plus grand problème est l'acoustique : on ne comprend rien aux paroles ailleurs dans le stade. Heureusement qu'ils l'ont passé au début du match mais les lyrics pour le karaoké ça fait ultra-beauf. Passer la chanson suffirait amplement.
  • Faut dire qu'il y a rarement 4 buts au fond des caisses donc pour l'appropriation des paroles, c'est compliqué.

    La Meinau pourrait reprendre juste le "DANNNNSSS LES ETOIIIIIIILES" caractéristique, ça pourrait être très sympa!
  • Je propose comme cadeau abonné 2020/2021 le CD de l'hymne des UB90 :)
  • Au temps de l'ami Claude il y avait très souvent quatre buts au fond des caisses.
    Hélas.
    Et des caisses vides.

Commenter