Metz - RCS, présentation du match

Note
5.0 / 5 (9 notes)
Date
Catégorie
Avant-match
Lectures
Lu 1.488 fois
Auteur(s)
Par father-tom
Commentaires
21 comm.
IMG_1071.JPG
© kitl

Le Racing se déplace à Saint-Ça-Vaut-Rien pour une opposition qui lui réussit rarement. Souvent pétrifiés par la désolation des lieux avec des résultats rarement favorables, nos Bleus vont devoir faire abstraction de ce sinistre environnement pour poursuivre une série dont les Messins peinent à rêver.

Le match



Le Racing devra relever un défi assez inédit : celui de s’imposer en terre messine. Ce qui est arrivé cinq malheureuses fois dans l’histoire de nos Bleus. Cinq petites, minuscules, microscopiques fois. Le dernier voyage là-bas s’étant soldé par une humiliation 3-0. Il y a eu affront ! Un affront à laver à la Javel La Croix (de Lorraine pour le coup).

Les Bleus compteront beaucoup d’absents pour ce déplacement : Caci, Simakan, Liénard, Da Costa, Mothiba et Botella sont forfaits. Ce qui rajoute au défi. Un doute subsiste pour Lionel Carole qui attend un heureux événement (celui d’éviter d’aller en Lorraine en devenant papa).

Au jeu des compositions probables où l’on se trompe souvent, il n’est pas fou de penser à ce onze :

Equipe


Du moins si T. Laurey opte pour un 4-4-2 losange, ce qui serait une tendance raisonnablement envisageable. Il n'est pas impossible de voir quelques différences ou une grande surprise.

En face, Metz devrait se présenter dans un schéma… enfin normalement, ils auront un schéma. On attend la confirmation.
Avec cette composition probable :

Equipe


(c'est affectueux je précise... comme c'est affectueux quand les messins nous appellent les saucisses)

L’adversaire



Metz est un club à la couleur grenat. Une couleur que personne n’aime (la couleur préférée des français est le bleu Racing). Le grenat n’est même jamais cité dans les sondages sur cette question. On pense au bleu ou au vert, rouge, orange... jamais au grenat. Bref, à l'image de leur club car il est rare de penser au FC Metz.

Leur mascotte représente un animal qui n’a jamais existé : le Graoully. Un symbole païen qui attaquait surtout les jeunes filles sans défense et fut mis en déroute par un ecclésiastique en robe. Un bel emblème !

Metz a passé beaucoup -trop- de saisons dans l’élite, 61 en tout. Soit 2 de plus que notre grand Racing mais pour pas grand-chose finalement. Ils essaient péniblement de rattraper le palmarès du Racing mais sans jamais y arriver. Leur principal fait d’armes est d’avoir accueilli des grands joueurs (Pirès, Koulibaly, Pjanic et Mané) qui ont fui dès qu’ils ont pu et ont brillé au plus haut niveau, par crainte de retourner dans des contrées aussi traumatisantes.

Leur entraîneur est Vincent Hognon. Il était destiné à prendre en main une équipe dont le jeu fait souvent pleurer. Comme les résultats parfois. A l’image de ce 1-1 volé au match aller, où Metz finit miraculeusement le match à 11 contre 11 en marquant sur l’une de leurs seules actions. Comme quand Niakhaté fait une main qui leur donne un penalty. A pleurer...

Le stade



L’enceinte messine est en cours de destruction tribune par tribune. Il était temps… depuis le temps que l’on attendait tous ça ! Néanmoins, l’idée est de reconstruire ensuite ces tribunes. C’est dommage d’avoir poussé le vice aussi loin. Il était tellement inspiré de s’arrêter à la première phase.

Le stade comptera quelques fanatiques messins qui apprécient se battre entre eux quand c'est possible. Un cas délicat à gérer pour la sécurité dans le stade. Sauf à interdire aux messins de se déplacer chez eux.
Heureusement, beaucoup de supporters sont un peu plus mous et moins belliqueux. C'est tout à leur honneur. Il vaut mieux être mou de la fesse que fou de Metz.

Le préfet



M. Didier Martin est l’actuel préfet de Moselle. La préfecture de Moselle est une administration créditée d’un 2,2 / 5 en avis Google. Une note attribuée généralement aux restaurants où les clients attrapent des intoxications alimentaires et où le patron se cure le nez devant ses clients. Je ne dis pas que le préfet de Moselle se cure le nez devant les administrés. Mais il fait bien pire avec ses gonades, sauvagement tamponnées devant des supporters passionnés qui veulent simplement voir un match de football.

Ce match est donc placé sous le signe du boycott des associations de supporters. Un boycott soutenu par le club qui a proposé à plusieurs reprises des solutions jamais étudiées pour garantir la sécurité des supporters strasbourgeois.

C'est vous dire dans quel état peuvent être les gonades du préfet. Une cagnotte Leetchi intitulée "du Synthol pour le préfet" peut être ouverte.

La conclusion



Allez nos p'tits Bleus, ramenez-nous cette victoire qui nous ferait tant plaisir !
Elle a un goût que peu d’autres victoires ont.
Nous y tenons.

Jetzt Geht’s Los !!!

father-tom

Commentaires (21)

Flux RSS 21 messages · 1.213 lectures · Premier message par domi67 · Dernier message par gabmey87

Commenter


Voir aussi

Metz - RCS 1-0

· Stade Saint-Symphorien (Metz) · 20e journée · Ligue 1 2019/2020

857px-FC-Metz.svg.png Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png

Confrontations (60)

Dernières confrontations

Dernières confrontations

Buts marqués

Par Metz
107
Par RCS
49

Derniers résultats

Metz
N, D, D, N, N
RCS
D, D, V, V, V

Pronostics racingstub.com

Voir tous les pronostics