La Metz est dite

Note
5.0 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 1.025 fois
Auteur(s)
Par lawknight
Commentaires
0 comm.
E742533E-0182-41B2-8EF6-454AD001F76E.jpeg
© rcstrasbourg67

Première levée du cycle retour et on (re)commence par le derby avec le voisin (honni) Lorrain. Le Racing amoindri par les blessures, mais avec une équipe respectable, se présente face à une équipe messine dont le vestiaire a frôlé l'implosion suite à l'élimination en Coupe de France face à Rouen.

Composition



Face à une infirmerie qui affiche complet, Thierry Laurey n'a pu faire tourner son effectif et aligne le même onze que celui tenu en échec à Reims mardi.

Equipe


Un Racing dominateur...



Metz ouvre les hostilités dès la première minute sur cette transversale à destination de Diallo qui frappe à l'entrée de la surface, mais ça passe à côté. Strasbourg réplique sur cette longue touche de Kenny Lala prolongée de la tête pour Jean-Ricner Bellegarde dont la frappe est certes molle mais voit Alexandre Oukidja à se coucher (4e). Les bleus obtiendront deux coups-francs successifs côté gauche : le premier suite à une faute sur Lionel Carole, que frappe Jean-Ricner Bellegarde à ras-de-terre, et dont la déviation de Pajot oblige Alexandre Oukidja à la parade (8e) ; le deuxième où le jeune milieu strasbourgeois voit son centre repoussé par la défense (11e).
Metz essaie de s'approcher de la surface de réparation alsacienne, mais l'équipe est timorée, à l'image de ce centre d'Udol repoussé sans paniquer (13e). On croit au cauchemar côté messin lorsque Diallo, après un duel aérien avec le capitaine strasbourgeois, retombe mal et sort après s'être tenu la cheville droite. Mais le meilleur buteur grenat reprend sa place (26e).
Le milieu Pajot se retrouve esseulé à 20m et arme une frappe qui heureusement passe à côté des buts de Matz Sels à la demi-heure de jeu. La réponse ne se fera pas attendre avec cette passe en profondeur de Youssouf Fofana pour Kenny Lala qui arrive seul au duel avec Alexandre Oukidja, mais il tourne à l'avantage de l'international algérien.
Strasbourg continue de monopoliser le ballon et amorce des mouvements intéressants, à l'image de ce jeu à une touche de balle entre Alexander Djiku, Jean-Ricner Bellegarde et Lionel Carole, mais le centre du dernier nommé est dévissé et termine sa course dans le petit filet (37e). Toujours côté gauche, Jean-Ricner Bellegarde, très remuant, trouve Ibrahima Sissoko qui enroule sa frappe... au-dessus (38e).
La dernière action de cette période sera à nouveau au crédit du Racing avec un centre côté droit de Kenny Lala pour la tête de Ludovic Ajorque. Mais le réunionnais, sur le reculoir, tape le ballon en cloche et celui-ci finit au-dessus de l'équerre (45e).

… mais une domination stérile...



Le Racing domine son sujet et opère de beaux mouvements, sans toutefois percer le coffre-fort Lorrain. Il reste cependant en proie à des retours de bâton des grenats, en tout cas quand ces derniers se décideront à cadrer leurs tirs.

… avant que le couperet ne tomba.



Le début de cette deuxième période affiche un jeu plus haché, avec des joueurs qui manquent de lucidité dans les transmissions et empêchent la construction de mouvements censés les amener au but. Il faut presque attendre l'heure de jeu pour la première occasion, et elle est l’œuvre de Youssouf Fofana, qui fait une Pinochet à 25m* (57e). Alexandre Oukidja s'emploiera beaucoup au cours de cette période, à commencer par le captage du centre de Lionel Carole (59e) suivi d'un corner, lequel suit un autre corner repoussé sur Jean-Ricner Bellegarde dont la frappe fut déviée par Boye (61e).
Il repoussera des poings un centre de Lionel Carole, avant qu'Ibrahima Sissoko ne récupère et dévisse sa frappe côté droit (64e) alors que son coéquipier Udol, seul à l'entrée de la surface strasbourgeoise, a également dévissé sa frappe et manqué l'ouverture du score sur l'action précédente.
Il captera à nouveau la tête décroisée d'Adrien Thomasson à la réception d'un centre de Jean-Ricner Bellegarde lancé en profondeur par Lionel Carole (66e). Metz subit, mais parvient à s'approcher du but de Matz Sels. Nguette côté droit repique au centre et frappe au-dessus, mais son tir est dévié par un strasbourgeois. La tête piquée de Maïja au premier poteau est repoussée d'une main ferme par le portier belge, mais Boye surgit et le crucifie à bout portant (1-0, 68e).
L'équipe de Thierry Laurey tentera d'égaliser, en vain. L'ex-gardien strasbourgeois se couche sur ce centre de Lionel Carole décalé par Adrien Thomasson (77e). La reprise de Jean-Ricner Bellegarde après un corner repoussé par l'arrière-garde messine est dévissée et termine sa course dans les tribunes (79e). Le centre d'Adrien Thomasson est repoussé côté gauche, et la frappe de Youssouf Fofana finit à côté (81e).
Metz manque de peu de faire le break sur cette percussion de Diallo dans l'axe, mais Matz Sels est vigilant (85e). Les Racingmen centrent à tout-va, mais la défense repousse, avant que Kenny Lala ne dépose le sien sur la tête smashée d'Alexander Djiku à bout portant, mais Alexandre Oukidja réussit un arrêt réflexe qu'on lui connaît et qui lui vaut les clameurs du stade (86e).
Il captera ensuite un centre côté droit d'Adrien Thomasson au premier poteau, et la relance aboutira à un lob de Diallo sur Matz Sels, en vain (88e). Sur un énième contre messin, Diallo récupère, temporise dos au but, remise sur Boulaya, seul dans la surface de réparation plein axe, qui dévisse sa frappe et manque une belle balle de 2-0 (90e+1). La dernière occasion sera ce corner du Racing, où Matz Sels monte dans la surface adverse, mais est devancé par la sortie de son vis-à-vis. Kenny Lala se blessera au duel sur le contre, parachevant une soirée morose côté alsacien.

Conclusion


A répéter la même tactique consistant à combiner sur les ailes pour centrer et trouver la tête de Ludovic Ajorque au bonheur la chance, le Racing manque de réalisme et perd face à des équipes inférieures sur le terrain. Inférieures, mais patientes et qui savent saisir le moment opportun, le seul parfois.

* tirer dans la foule

lawknight

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter