Le Racing domine le Rocher

Note
4.8 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 2.422 fois
Auteur(s)
Par lawknight
Commentaires
0 comm.
20200125_220009.jpg
© nikos68770

Le Racing méfiant se déplace chez Monaco en plein doute, bien que supérieur sur le papier. Le match-type pour relancer l'équipe de la Principauté, surtout quand on fait face à une cascade de blessés. Mais en foot, tout va très vite. Comme les contres bleus et blancs...

Composition



Même si on peut légitimement s'attendre à une défense à 5 et un milieu densifié pour contre-attaquer, Thierry Laurey reprend son 4-4-2 losange en associant Kévin Zohi à Ludovic Ajorque devant.

Equipe



Monaco domine...



Les monégasques ouvrent le bal des occasions avec ce coup-franc de Fabregas côté droit, repoussé par la défense strasbourgeoise, avant de répéter le geste quasiment au même endroit quatre minutes plus tard, à ceci près que son coéquipier Heinrichs récupérera le ballon avant de frapper au-dessus (1ère et 5e).
Le latéral droit s'illustrera encore deux minutes plus tard sur ce ballon en cloche de Gelson Martins, mais sa frappe passera cette fois à côté. Le Racing répond par un centre d'Ibrahima Sissoko côté gauche pour la tête décroisée de Kévin Zohi, mais trop décroisée pour inquiéter Lecomte (7e).
Gelson Martins déposera la défense strasbourgeoise sur un coup de rein, malheureusement aucun coéquipier ne reprendra son centre (9e). Sur le côté droit de la défense, Dias remet au centre pour Bakayoko, mais encore une fois, le ballon s'envole (12e).
Strasbourg obtiendra sa deuxième occasion... sur un mauvais renvoi de Glik en corner. Mais le capitaine Stefan Mitrovic est trop court sur ce coup de pied de Kenny Lala (16e). Monaco continue ses assauts du but strasbourgeois et les accélérations mettent la défense en difficulté, comme celle de Golovin qui repique au centre et rajoute un ballon dans les tribunes de Louis II peu garnies (22e). Un cadeau d'anniversaire pour les 35 ans de l'enceinte ?
Le Racing essaie de convertir ses rares opportunités, à l'image d'Adrien Thomasson sur ce centre côté gauche de Lionel Carole. Le savoyard effectue un enchaînement contrôle orienté – frappe croisée et oblige Lecomte à détourner le ballon du pied (23e).
Coup dur pour l'équipe des visiteurs qui perdra Lamine Koné, blessé sur une action anodine de couverture d'un attaquant. Jean-Ricner Bellegarde fait son entrée au milieu de terrain et Alexander Djiku recule en défense centrale (32e).
On frôle l'ouverture du score sur ce corner de Fabregas qui trouve la tête de Maripan lorsque Matz Sels se détend de tout son long... en vain, car le ballon rasera le poteau gauche (39e).
Monaco domine, mais le Racing qui ouvrira le score sur ce dribble de Kévin Zohi à droite qui sème son vis-à-vis et centre pour Ludovic Ajorque qui devance le sien pour marquer du plat du pied gauche (0-1, 41e). La tentative d'égalisation échouera car le corner de Fabregas sera capté par Matz Sels (43e). Le Racing manquera le break sur ce contre quand Ludovic Ajorque, parti à la limite du hors-jeu, sera rattrapé par la défense, avant d'écraser sa frappe (45e+1).

… mais ne gagne pas.



L'équipe hôte n'a pas cadré la moindre frappe. Face à une défense un peu débordée en début de rencontre, mais appliquée par la suite, Monaco trébuche et concède une ouverture du score loin d'être illogique.

Pire ! Le Rocher coule.



Monaco reprend les affaires, mais les deux centres de Ballo Touré sont aisément repoussés par l'arrière-garde alsacienne (48e). Côté Racing, la même avec Jean-Ricner Bellegarde à gauche puis Adrien Thomasson à droite qui ne trouvent pas de receveur dans l'axe (52e). Le savoyard manque de peu le cadre sur cette frappe croisée à l'heure de jeu, alors qu'il avait emmené Glik dans sa feinte (61e).
Un joli mouvement à une touche de balle à droite de l'attaque arrive dans les pieds de Kévin Zohi qui enchaîne dribble puis frappe, mais son ballon trop mou arrive droit sur Lecomte (63e). Le Racing est en difficulté en défense sur l'action qui suit, mais parvient tout de même à ressortir proprement le cuir et lancer Kenny Lala en profondeur, dont le centre est dévié en corner. Le-dit corner est joué à la rémoise avec Adrien Thomasson, mais Monaco repousse... dans les pieds de Jean-Ricner Bellegarde, dont la frappe s'envole (64e).
Le benjamin de l'équipe est à nouveau à l’œuvre lorsqu'il lance Ibrahima Sissoko à droite, lequel centre pour Adrien Thomasson, qui enchaîne amorti pied droit et frappe croisée pied gauche pour tromper Lecomte (0-2, 66e). La réponse monégasque laisse à désirer, sur ce coup-franc excentré à gauche qui arrive directement dans les bras du portier belge (71e).
Le Racing enfoncera le clou sur corner avant le dernier quart d'heure. Kenny Lala trouve la tête de son capitaine qui arrive lancé et catapulte le ballon dans les filets de Lecomte, après avoir touché la transversale (0-3, 74e). Il manque même d'en rajouter un au compteur sur cette frappe tendue d'Adrien Thomasson sur une remise de Youssouf Fofana, qui oblige Lecomte à se détendre et dévier en corner, sans suite (76e).
Kévin Zohi cède sa place à Abdallah N'Dour afin de gérer cette avance. Monaco essaiera de sauver l'honneur, d'abord sur corner où Matz Sels s'emploie pour repousser la tête de Bakayoko avant que Glik ne tire sur la barre, ensuite sur une frappe de Jovetic sur une passe de Ben Yedder. Le monténégrin repique dans l'axe et trompe le gardien d'une frappe croisée (1-3, 84e) juste après l'entrée de Majeed Waris pour sa première sous le maillot strasbourgeois.
Même si Monaco accélère dans les dernières minutes, le Racing tient sa victoire, à l'image de Matz Sels qui se couche facilement pour capter la dernière frappe de la soirée, à la fois lointaine et écrasée (90e+2)

Conclusion



Faut-il (encore) rappeler que dominer n'est pas gagner ? Le Racing en a fait les frais à Metz, mais a tourné cette maxime à son avantage ce soir. Face à une équipe monégasque peu reluisante, il a profité des quelques banderilles savamment placées pour revenir de Principauté avec trois points dans la besace.

lawknight

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter