L'adversaire : Monaco

Note
5.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Avant-match
Lectures
Lu 648 fois
Auteur(s)
Par thespecialone
Commentaires
1 comm.
Snapchat-984793620.jpg
© manacor67

Auteur d’une fin de saison en boulet de canon mais terminée sur un but adverse à la dernière seconde la privant d’une qualification directe pour la Ligue des Champions, l’AS Monaco s’est offerte le droit de vivre un nouveau marathon estival, qui débute en Ligue 1 par une venue au Stade de la Meinau…

Habituée à animer de manière exagérée le marché des transferts durant les années du truculent Vadim Vasilyev, l’AS Monaco s’est largement calmée sous l’impulsion d’Oleg Petrov, qui a pris du recul cet été, et du contrasté directeur sportif Paul Mitchell. L'été 2022 ne déroge pas à la règle.

Engagé pour moderniser le club en parallèle de la livraison du nouveau centre de performance ultra moderne à La Turbie, l’Anglais a importé une méthode basée sur les données statistiques afin de mettre en place un jeu « offensif et agressif » basé sur une haute intensité et un gros volume de courses, inspirée de son vécu à Southampton, Tottenham et plus particulièrement dans la galaxie Red Bull. Il a ainsi rempli l’organigramme du club d’hommes de confiance, notamment son compatriote James Bunce, responsable de la performance, et poussé vers la sortie d’autres comme le directeur du centre de formation Bertrand Reuzeau.

Si ce travail semble porter ses fruits avec deux troisièmes places en autant de saisons, le dirigeant monégasque reste au centre des critiques des supporters pour sa personnalité, une méthode de travail parfois en décalage avec l’image historique de l’ASM et surtout sa gestion du recrutement, entre choix de joueurs qui interrogent et un timing déroutant avec des arrivées estimées trop souvent tardives. Par deux fois, l’équipe a vécu une première partie de saison compliqué avant de devoir terminer comme un rouleau compresseur pour atteindre les objectifs fixés. L’hiver dernier, cela a coûté officiellement la place du populaire Niko Kovac, bien que les raisons divergent selon les sources : mauvaise relation avec la direction dont le fameux James Bunce et/ou rapports devenus compliqués avec ses troupes, préparation ratée… Récemment, le successeur du Croate, Philippe Clement avait encore pointé un vestiaire désuni à son arrivée.

Pour cette troisième saison qui doit, comme la précédente, commencer par une course à la C1 avec le tour préliminaire contre le PSV Eindhoven puis d’éventuels barrages, l’ASM a continué à réduire sa masse salariale avec les fins de contrat de Djibril Sidibé, Vito Mannone et Cesc Fabregas, parti à Côme en Italie ; et a renoué avec les grosses ventes en cédant Aurélien Tchouaméni au Real Madrid pour 80M€ + 20 de bonus. Ont suivi les indésirables Strahinja Pavlovic (7M€, RB Salzbourg) et Benjamin Lecomte, prêté à l’Espanyol Barcelone, sans oublier les transferts définitifs de Jean-Eudes Aholou au Racing et de Pietro Pellegri au Torino pour respectivement 3 et 5M€.

Du côté des arrivées, Mitchell et ses équipes ont réussi à rapidement ajouter de la profondeur et de l’expérience au secteur offensif, en récupérant Takumi Minamino sur le banc de Liverpool pour 15M€, et Breel Embolo, ex-futur grand du football suisse, recruté au Borussia Mönchengladbach pour 12M€. L’ancien messin Thomas Didillon est également venu occuper le poste de gardien n°2 dans un échange de prêts avec la filiale, le Cercle Bruges, où a été envoyé le Polonais Radoslaw Majecki. En revanche, le dossier qui cristallise les tensions est celui du remplaçant de Tchouameni, attendu avec impatience par les supporters et par le coach Philippe Clement mais toujours pas arrivé à ce jour… Si le club semble vouloir un profil très précis sur les plans sportifs et économiques pour ne pas rompre un équilibre cher à Mitchell, le temps perdu pose question car il va contraindre le technicien belge à aborder un marathon décisif pour l’avenir du club avec sous la main, l’irrégulier Youssouf Fofana, le peu performant Jean Lucas et les jeunes Matazo, Lemaréchal et Magassa, des joueurs pas prêts pour ces échéances de l’aveu même de Clement dans la presse.

Du côté du terrain, le staff a voulu reprendre très tôt l’entraînement, dès le 18 juin, avec un programme très chargé et multiplier les matchs amicaux. En six semaines se sont ainsi succédées des rencontres contre le Cercle Bruges (victoire 1-0, Musaba), Saint-Gall (1-1, J.Lucas), l’Austria Vienne (2-2, Maripan et Martins), Portimonense (victoire 2-0, Ben Yedder et Fofana), l’Inter Milan (2-2, Golovin et Ben Yedder), le FC Porto B (victoire 2-0, Embolo x 2), le FC Porto (défaite 2-1, Ben Yedder) et Southampton (défaite 3-1, Golovin). Ces deux dernières rencontres ont suscité des inquiétudes chez les supporters avec à chaque fois une équipe en perdition en deuxième mi-temps. Conséquence de la lourde préparation ? Les prochaines semaines serviront de réponse même si néanmoins, le trio Minamino-Golovin-Ben Yedder a montré de bonnes promesses sur leur entente.

L’effectif professionnel

Gardiens : Nübel, Didillon, Liénard
Défenseurs : Vanderson, Aguilar, Badiashile, Disasi, Maripan, Matsima, Marcelin, Okou, C.Henrique, Jakobs, Barreca
Milieux : Fofana, J.Lucas, Matazo, Lemaréchal, Magassa, Pelé – Golovin, Minamino, Diop, Diatta, Akliouche
Attaquants : Ben Yedder, Volland, Embolo, G.Martins, Boadu, Musaba, Geubbels

L’équipe-type probable



Philippe Clement a déjà averti que le onze et le schéma tactique seraient plus mouvants qu’ils ne l’étaient lors de ses premiers mois au club en raison du calendrier chargé jusqu’à la Coupe du Monde. Au vu des profils, on peut néanmoins imaginer quels seront les premiers noms couchés sur la feuille de match.

Equipe


L’équipe possible à La Meinau


Engagé dans un marathon avec 7 matchs d’ici le 31 août, possiblement 9, Philippe Clement devrait être forcé de faire tourner dès ce premier match de championnat. Il sera en plus contraint de faire sans deux cadres, Aleksandr Golovin et Kevin Volland, suspendus, alors que Caio Henrique a été touché par le Covid en début de semaine. De retour de blessure tout récemment, Benoît Badiashile et Sofiane Diop postulent à une place dans le onze de départ, comme la recrue Embolo. en attaque.

Equipe

thespecialone

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · Premier message par rachmaninov · Dernier message par rachmaninov

Commenter