Montpellier - RCS, côté tribunes

Note
5.0 / 5 (6 notes)
Date
Catégorie
Côté tribunes
Lectures
Lu 343 fois
Auteur(s)
Par sigur
Commentaires
1 comm.
IMG_20220917_180443.jpg
© sigur

Nous étions une bonne centaine pour espérer assister à la première victoire du Racing de la saison, puis finalement à espérer ramener un bon point. Il n'en fut rien.

Un savant mélange de supporters expatriés et d'ultras ayant fait le déplacement prennent place dans le parcage d'un stade de la Mosson triste, comme à son habitude. Les tribunes sont clairsemées, quand elles ne sont pas tout simplement fermées.... Autre différence avec la Meinau : la sono. Elle est malheureusement de bonne qualité. Malheureusement, car le duo d'ambianceur est nul. Ils ne parviendront jamais à faire décoller l'ambiance et nous gratifieront de quelques échanges gênants à en foutre les poils. Les ultras autochtones en face nous gratifient tout de même d'un petit tifo "1974, ultra de notre ville" ponctué d'un craquage de fumi à l'entrée des joueurs.

Le match commence et une partie des supporters expatriés rejoignent le kop pour donner de la voix. Les actions strasbourgeoises sont de l'autre côté du terrain et nous avons tout le loisir de trembler sur chaque coup de pied arrêté montpelliérain. L'ouverture du score n'empêche pas le kop de continuer à chanter, mais l'engouement se perd au fur et à mesure que la première période défile. Ce sera finalement l'annulation du second but montpelliérain (fêté quasi comme un but) qui nous fera redonner de la voix. Ça tire tout de même la tronche à la mi-temps et j'ignore si c'est la prestation du Racing ou l'absence de bière à la buvette qui en est à l'origine.

La seconde mi-temps est d'en ennui mortel. Nous continuons à chanter mais le cœur n'y est pas et il faut avouer que les ultras de la Butte Paillade auront plutôt bien tenu leur match. Alors que nous n'attendions plus rien de ce match, Diallo nous permet d'évacuer toute la frustration accumulée. Ça fait du bien ! Les chants reprennent de plus belle et nous espérons même un petit miracle mais il en sera autrement. Tout le stade se lève au moment où Bellegarde commet le pénalty et l'arbitre n'hésite pas une seconde. La suite on la connaît. Le seul point positif c'est qu'on peut penser aux spectateurs partis à la 88ème pour "éviter les bouchons". Fin du match. Gros seum ! Quelques joueurs et Stéphan viennent nous applaudir. Ils seront tous applaudis. Il y a eu des échanges entre quelques ultras et des joueurs (Perrin, Liénard et Djiku). Je n'ai pas entendu grand chose, sinon Perrin nous dire (promettre?) "c'est pas fini" avant de retourner aux vestiaires. Pour finir, Bingourou passe nous faire un petit coucou, il sera lui aussi applaudi.

Voilà c'est terminé. On est dégoutés et surtout inquiets. Les portes s'ouvriront une fois le stade vide, environ 25 minutes après le coup de sifflet final. La Mosson c'est vraiment un stade maudit et pourtant, j'espère qu'on y remettra les pieds l'année prochaine.

sigur

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · Premier message par rachmaninov · Dernier message par rachmaninov

Commenter