A la découverte de superdou

Note
5.0 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Interviews stubistes
Lectures
Lu 394 fois
Auteur(s)
Par deuce
Commentaires
1 comm.

Que ce soit sur le forum, le stammtisch où à travers ses articles, nous voyons son pseudo s'afficher partout depuis des années. Mais qui donc est superdou ?

- Salut @superdou, comme d'habitude pour commencer, parce qu'on est des gens polis, comment vas-tu ?

Salut, je vais mieux que le Racing, c'est sûr. Le moral footballistique est donc plutôt bas, mais pour le reste, ça va.

- Qui es-tu dans la vie superdou et pourquoi ce pseudo ? Te sens-tu particulièrement doux ?

Dans la vie, j'ai 48 ans, je suis un alsacien expatrié depuis de très nombreuses années, pour le boulot d'abord à Paris, puis pour ma vie de famille à Lyon. Je travaille comme ingénieur développement de logiciels. J'ai la chance d'avoir une femme et deux enfants. Une vie assez banale en sorte.
L'histoire de mon pseudo remonte à très loin, à mon adolescence. J'étais chez un de mes copains qui m'avait invité pour jouer à des jeux sur ordinateur (un Atari ST), ce qui était encore assez peu répandu à l'époque. On a joué à un jeu, et j’ai gagné. Mon copain me sort, « eh, mais t’es super-doué à ce jeu ». Et donc, à la fin de la partie, dans les highscores, quand il a fallu rentrer le pseudo, j’ai voulu mettre Superdoué. Sauf qu’à l’époque, le nombre maximum de caractères était de 8. Le pseudo Superdou était né. Par ailleurs, je pense être très doux avec ceux que j’aime, mais pas vraiment en ce qui concerne la défense de mes idées.

- Toi aussi, tu es inscris depuis 2003, ne ressens-tu pas de lassitude à force ? Mais bon, j'imagine qu'avec plus de 35000 connexions à ton actif, la question ne se pose plus …:p

De lassitude, non. Étant expatrié, Racingstub est mon lien avec mon club de cœur, celui de mon enfance. Comme on dit chez nous, « Un seul amour, et pour toujours », et comme il est hors de question de m’éloigner du Racing, je ne compte pas m’éloigner de RacingStub non plus. Après, il est évident qu'entre les aléas de la vie, la famille qui s’agrandît, tout ça fait qu’on passe moins de temps connecté qu’avant, ou moins souvent.

- Comment vis-tu l'évolution de racingstub et de sa communauté en général ?

Deux choses bien différentes. Au niveau du site lui-même, étant moi-même équipier chargé des liens vers les autres sites, je peux l’affirmer que nous pouvons être fier d’avoir le site de supporters le plus complet de France, et de très loin, avec une base de données absolument inimaginable.
Pour la communauté elle-même, c’est plus compliqué. Non pas que les personnes actuelles soient désagréables ou inintéressantes, il y a toujours eu toutes sortes de profils qui se sont connectés, mais lorsqu’on rejoint une communauté, depuis ses débuts comme c’est mon cas, qu’on est jeune et célibataire, on créé des liens forts avec de nombreuses personnes. On est amené à les rencontrer, à les connaître. Et puis, au fil du temps, des personnes se lassent de venir, d’autres comme moi créent des vies de familles, on ne se connecte plus pour passer des soirées ensemble, donc l’ambiance n’est plus la même. Mais c’est le cycle de la vie, et pas spécifique à la communauté actuelle, je pense.

- Tu contribues également beaucoup à la vie du stub avec plus de 200 articles, 1200 brèves et 180 sondages crées entre autres... D'ailleurs, tu as même un titre « d'équipier brèves », une fierté à mettre en avant sur ton CV ?

Il faut être honnête, je contribuais beaucoup plus au site dans le passé qu’aujourd’hui. Mes articles se font rares, par manque de temps pour les écrire, ou manque de temps pour regarder les matchs. Mon titre d’équipier brèves est une relique du passé, car je n’ai plus ce rôle aujourd’hui. Je reste un équipier, pour les domaines des liens, des fiches des clubs adverses, des fiches stades ou des fiches arbitres. Ma fierté, c’est que le site soit vivant et riche, beaucoup plus que ce titre.

- Parlons foot un peu ! Comment t'es tu épris du Racing ?
Comme beaucoup d’alsaciens, je suis tombé dedans étant petit. A l’âge de 4 ans, je me retrouvais sur les épaules de mon père pour voir passer les joueurs du Racing après le titre de champion de France. Ensuite, je suis allé avec lui voir des matchs à la Meinau. L’amour du club est venu naturellement.

- L'année dernière, le Racing a fini 6e et tout le monde louait sa qualité de jeu. Aujourd'hui, il se bat difficilement pour son maintien. D'après toi, à qui la faute? Je te fais une petite liste pour t'aider :
- A cause de Marc Keller qui dépense pas un rond ?
- A cause de Julien Stephan qui ne change jamais son plan de jeu ?
- A cause des joueurs qui sont nuls comme des pieds même si c'est les mêmes ?
- A cause de l'arbitrage ?
- A cause de Frédéric Guilbert ?
- Etc...


Je pense que beaucoup d’éléments sont en cause. La saison dernière, le Racing a sur-performé, a eu des décisions arbitrales favorables, a gagné en confiance, et tout s’est enchaîné. Je n’ai, à titre personnel, jamais cru qu’on pourrait finir aussi haut, et j’ai encore moins cru qu’un tel exploit serait renouvelable. J’estime que le Racing a un effectif qui le place aux environs de la 10-14ème place, ce qui n’est déjà pas mal pour un club sans grands moyens financiers. Cette saison, dès les matchs amicaux, et hormis le match contre Liverpool, je me suis inquiété sur un premier point, c’est qu’on a été une équipe à réaction. Certes, les matchs amicaux restent des matchs de préparation, mais ceci m’a un peu perturbé. Puis, lors des premiers matchs, on s’est de suite rendu compte qu’il y avait eu un gros problème de préparation physique. Or, dans le football, pour faire une bonne saison, faire une bonne préparation physique est primordiale. On a bien vu lors de la saison 2020/2021 où la préparation a été massacrée par les cas Covid, combien derrière c’est compliqué pour s’en sortir. De surcroît, le jeu prôné par Stéphan, à base d’un contre-pressing haut, demande justement une très bonne condition physique. A mon sens, les critiques qui touchent certains joueurs qui justement, sont largement moins bons que la saison dernière, peuvent être lié à cette mauvaise préparation, car ce sont des joueurs assez physiques, soit dans les duels, soit dans le nombre de kilomètres parcourus. Je pense entre autres à Nyamsi, Perrin, Sissoko ou Thomasson.
L’arbitrage, lui aussi, a eu une influence, c'est le moins qu'on puisse dire. Il ne nous a pas été favorable, voire même carrément défavorable, modifiant considérablement le score et le cours de plusieurs matchs. Le match contre Auxerre avec le but entaché d’une main d’un côté, et le penalty indiscutable non sifflé de l’autre en est un exemple parlant. Il en va de même contre Clermont, où Ajorque a été gravement blessé sans que le penalty indiscutable ne soit sifflé, et ce ne sont que des exemples.
Enfin, le dernier problème, c’est effectivement le remplacement de nos pistons, Guilbert et Caci, qui n’a pas été judicieux. Je ne suis pas de ceux qui militent pour un retour de Guilbert, mais je pense qu’il y a eu un très gros raté dans le profil des recrues, à savoir Dagba, Pierre-Gabriel et Delaine. Je pense que d’imaginer qu’un arrière latéral, même très talentueux, puisse être automatiquement un bon piston est une erreur. Un latéral, quand il monte, on lui demande de centrer dès qu’il se rapproche de la surface adverse. Un piston, lui, doit pouvoir participer au jeu au milieu, centrer quand il le faut, ou plutôt percuter pour se ré-axer en entrant dans la surface, non pas pour centrer, mais également pour tirer ou faire une passe courte. Et de ce que je vois sur le terrain, aucune de ces trois recrues n’a le profil pour être un bon piston. Désormais, c’est le mental qui est en train de s’effriter, et ça, ce n’est pas bon du tout.

- Le joueur qui t'as le plus fait vibrer au Racing ? Et celui qui t'as déçu le plus ?

Mon joueur préféré, c’était Frank Leboeuf. J’adorais son style, ses talents de finisseurs rares pour un arrière central. J’aimais aussi beaucoup Didier Monczuk, et mon petit coup de cœur pour Seo. Du côté des déceptions, il y en a eu beaucoup, mais je citerais Cyril Chapuis, qui venait avec une bonne réputation, et qui a été cataclysmique.

- Tu peux m'en dire plus pour Jung-Won Seo ? Je pense que beaucoup d'entre nous se souviennent encore de ce petit Sud-Coréen virevoltant passé au club en 1998, mais je ne pensais pas qu'il puisse marquer les mémoires non plus. Qu'est-ce qui t'a plu chez lui pour le mettre en avant ?

Ce que j’aimais chez lui, c’était sa vitesse, son état d’esprit, et un peu l’exotisme aussi. On était entré dans une période sombre, qui allait se terminer quelques années plus tard par la catastrophe qu’on a tous connu. Entre l’incompétence des uns, la nullité des joueurs achetés de partout ou nulle part, Seo était une petite lumière. Il représentait le foot qu’on aimait et qu’on était en train de perdre.

- La même maintenant, mais avec un entraîneur !
Pour mes entraîneurs préférés, je citerais Gress, Dugué et Laurey. Des entraîneurs qui comme par hasard ont fait gagner des titres au Racing, mais qui m’ont aussi fait rêver.
Pour ceux que je déteste : Furlan, Le Roy, comme beaucoup de monde, je pense.

- En dehors de nos bleus, d'autres loisirs ou projets qui te tiennent à cœur ?

Ayant une vie de famille, et RacingStub prenant déjà une partie de mon temps, j’avoue ne pas avoir en ce moment d’autres grands projets, mis à part quelques beaux voyages dans des contrées lointaines. Je suis aussi pongiste, donc j’aime bien passer quelques heures à faire ce sport.

- Vu qu'on est en plein dedans, je vais également te demander ton avis sur la coupe du monde au Qatar qui fait tant parler. Penses-tu la regarder ? La boycotter ?

Je ne suis pas un adepte du boycott à posteriori. Le Qatar a été choisi avec des pots de vins, c’est une aberration totale. C’est un pays où la charria fait loi. Un pays où les droits élémentaires des travailleurs ne sont pas respectés. Un pays ou les droits des femmes, des opposants politiques, de la presse, et autres ne sont pas respectés. En fait, c’est un pays à l’opposé de nos valeurs occidentales. Tout ceci est vrai. Néanmoins, à part pour ceux qui ne s’intéressent pas aux autres pays du monde, ceci était loin d’être une découverte. Tous ceux qui votaient pour l’attribution de la Coupe du Monde au Qatar l’ont fait en connaissance de cause. Donner la Coupe du Monde à un pays islamique qui a la charria pour loi ne pouvait en être autrement, et croire que nos valeurs occidentales et la pression qu’on peut leur mettre remettra en cause leur façon de faire, c’est se voiler la face. Il faut savoir choisir ses combats, et personnellement, j’en mène déjà suffisamment pour ne pas en ajouter un perdu d’avance. Ceux qui proposent aujourd’hui un boycott auraient mieux fait de faire pression sur les clubs mêmes de leurs villages pour que les responsables français de la FFF, qui ont milité pour le Qatar, ne soient pas réélus à la présidence de la FFF l’année dernière ou lors de l’élection précédente. Donc je regarderais les matchs de la Coupe du Monde, parce que je suis un amoureux du foot sur le terrain. Mais je ne regarderais aucun reportage mettant en avant le pays organisateur. Je n’ai déjà pas regardé la cérémonie d’ouverture, je ne regarderais que les matchs, rien de plus.

- Un pronostic sur le vainqueur de cette édition inhabituelle ?
Je parie sur le Brésil. Je ne pense pas que l’équipe de France, avec tous ses blessés, puisse rivaliser.

- Quel stubiste souhaites-tu voir passer à l'interview ?
Pourquoi ne pas découvrir @jeandefrance ?

deuce

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · Premier message par magellan · Dernier message par magellan

  • C'est sympa de pouvoir mieux connaître les Stubistes, à fortiori les plus anciens (+) Et l'explication des pseudos n'est pas inintéressante non plus.

    Petite suggestion : un endroit dédié sur la fiche du Stubiste pour expliquer en trois mots la signification de son pseudo.

Commenter