Saison 2024/2025
Racing Club de Strasbourg

Les yeux dans le Qatar

Note
5 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Interviews stubistes
Lectures
Lu 394 fois
Auteur(s)
Par deuce
Commentaires
170 comm.

Pendant que nos Bleus reprennent le chemin de l'entraînement en cette période de trêve inhabituelle, on fait un point sur la coupe du monde au Qatar vue par les stubistes.

(Interview réalisée pendant la phase de groupe)

Hello kitl & mouloungoal, peut-on avoir une petite présentation rapide de vous-mêmes pour la plèbe de Racingstub ?

kitl : Matthieu, 33 ans, je travaille dans la grande distribution. Première Coupe du monde en 1998, j'ai suivi les suivantes avec autant d'assiduité.

mouloungoal : Salut la plèbe. Moi c’est Nicolas, bientôt 40 ans, marié, père de deux filles et expatrié en Belgique depuis 2010. Je suis le Racing depuis mes 12-13 ans, grâce au père d’un copain qui m’a emmené à la Meinau pour la première fois et grâce à mon défunt grand-père qui était un fan inconditionnel qui me parlait du « grand Racing » avec des étoiles dans les yeux. Depuis, je profite de chaque retour en Alsace pour revivre ces frissons originels, « quel qu’en soit le prix » ©. J’avais eu l’honneur d’être mis à l’honneur en 2012 (https://racingstub.com/articles/16583-a-la-decouverte-de-mouloungoal), alors je ne vais pas trop m’étendre sur ce point. Ceux qui ont 10 minutes de leur vie à perdre (et/ou ceux qui boycottent la Coupe du Monde pour de vrai et se font chier) peuvent lire l’article.

Depuis 12 ans qu'elle a été attribuée, nous voilà enfin à la coupe du monde organisée par le Qatar. Quel effet ça vous fait ? Plutôt happy ? Ou vous vous en battez les steaks car c'est quand même mieux de voir la Ligue 1...

kitl : Le même effet que pour tout grand tournoi international de football, ou grand événement sportif en général. J'ai passé l'âge d'être excité comme un pré-ado, je vois donc cela comme une agréable routine, un rendez-vous à suivre même si le contexte a quelque chose de vicié.

mouloungoal : Je vieillis alors l’effet n’est plus le même. En 1998, j’avais 15 ans, la France gagne sa première Coupe du Monde, à domicile en plus et il faut bien le dire un peu contre toute attente, avec une équipe qui restera à jamais mythique. Pour moi, aucune autre Coupe du Monde n’égalera celle-là, c’était du bonheur et de la folie pure. J’ai revu récemment des images d’époque (dont des images VHS collectors) avec des Champs Élysées noirs de monde pendant des heures, des millions de personnes qui ne pensaient qu’à fêter ce titre dans l’allégresse et l’insouciance la plus totale. Pour moi, rien ne pourra jamais dépasser cette victoire de 98, j’étais bien sûr content en 2018, mais certainement pas autant qu’en 98 et pas autant qu’un jeune de 15 ans en 2018 pour qui c’était sa « première fois ». Les affres de la vieillesse et du « c’était mieux avant », …
Malgré tout, d’un point de vue sportif, une Coupe du Monde ça reste un bon moment à vivre, avec uniquement des matchs à fort enjeu et des scenarii parfois complètement fous (voir par exemple le match entre l’Argentine et l’Arabie-Saoudite). Pour répondre clairement, c’est bien plus excitant à suivre que la Ligue 1, surtout cette saison dans notre cas.

On va rentrer dans le vif du sujet. Du fin fond de notre Alsace chérie, comprenez-vous qu'on puisse boycotter l'évènement ? Etant donné toutes les polémiques qu'il a pu y avoir (corruption, conditions de travail, droits humains, cause LGBT, sobriété énergétique, …).

kitl : Je comprends ces points de vue, sans les partager. Le cahier des charges d'une Coupe du monde est tellement épais que l'organisation ne peut être confiée qu'à peu d'états. Nous avons de plus en plus de candidatures communes, des tournois si j'ose dire à taille humaine, dans des pays traditionnels de foot, sont voués à se raréfier. Ne reste que les pays-continents ou des ovnis comme ce Qatar richissime, totalement hors-sol et ne partageant aucune des valeurs que nous pensons universelles.
Les polémiques sont légitimes, la plupart ont d'ailleurs été soulevées dès l'attribution, notamment la chaleur qui a conduit à un report inédit, l'absence totale de culture foot au Qatar... Il y a d'autres sujets plus sensibles, mais je n'ai pas senti de mouvement de fond suffisamment puissant en faveur du boycott. Par ailleurs, un certain nombre de boycotteurs n'auraient pas forcément suivi le tournoi.

mouloungoal : Comme dis, je vis en Belgique, mais ça n’est pas très différent de l’Alsace finalement (à part la bière qui est meilleure ici et les tartes flambées qui me manquent). Je respecte les choix de chacun, ceux qui préfèrent boycotter ont leurs raisons et je ne les juge pas. Par contre, j’ai du mal à comprendre qu’on fasse un foin pareil à 2 mois du début de la compétition, alors que, comme tu le dis, ça fait 12 ans qu’elle a été attribuée. Les ouvriers en situation de quasi-esclavage au Qatar, ça ne date pas d’hier, le fait que la Coupe du Monde a été achetée à grand renfort de valises de billets non plus, pas plus que le fait que dans le désert il fait chaud ou que le Qatar n’est absolument pas un pays de football. Bref, il fallait agir dans les années suivant l’attribution, pas deux mois avant le début de la compétition. Je ne vois pas en quoi un boycott ferait honneur aux ouvriers décédés (au contraire, leur mort aurait été vraiment vaine pour le coup), ou punirait le Qatar ou la FIFA d’une quelconque manière. Le Qatar s’est en quelque sorte puni lui-même car on ne peut vraiment pas dire que l’image du Qatar à l’international (en tout cas en Europe) ait profité de « l’effet Coupe du Monde », plutôt le contraire. J’ai lu que les conditions de travail commençaient lentement à évoluer dans le bon sens, j’espère que c’est le cas et que cette Coupe du Monde aura au moins servi à cela. Quant à la FIFA, j’ose espérer qu’elle en aura aussi tiré une bonne leçon, mais là-aussi j’ai de sérieuses réserves, tellement le Président Infantino a terni l’image de la FIFA encore plus que Blatter, ce qui n’est pas un mince exploit.

On demande également beaucoup aux joueurs, staffs et fédérations de prendre leurs responsabilités pour dénoncer tout ça. C'est pas un peu hypocrite en sachant que la plupart des problèmes existent depuis longtemps ?

kitl : Effectivement, la nature très autoritaire du régime qatari n'est pas nouvelle et cela ne concerne pas vraiment les sportifs. Leur demander de se positionner n'a aucun sens. Tout comme rendre complices les participants ou (télé)spectateurs. On se rend compte avec cet événement qu'un certain nombre d'états ne partagent pas nos valeurs occidentales de tolérance, d'ouverture ou d'égalité. La FIFA non plus, mais ça, on le savait.

mouloungoal : Oui clairement, on en demande trop à des joueurs de foot. A partir du moment où la FFF décide d’envoyer une équipe, le rôle des joueurs (et du staff) c’est de donner le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain et de défendre leur titre au mieux, pas de faire des analyses géo-politiques. Le brassard « One love » était pour moi une bonne initiative, une façon discrète de dire « malgré la fête on n’oublie pas les gens qui souffrent ici », mais même ça, c’était de trop pour la FIFA. Pourtant ce n’est vraiment pas éloigné de l’initiative « Say no to racism » portée par la même FIFA, c’est donc vraiment décevant venant de leur part.

La FIFA n'est évidemment pas exempte de tout reproche. Hormis l'attribution de la CDM pour le moins chaotique, comment percevez vous la gestion de celle-ci ? Entre les désiratas des qataris et ses intérêts personnels, y'a t il encore une place pour le football là-dedans ?

kitl : La FIFA fonctionne en vase clos au quotidien et ses nombreuses tares ne sont discutées qu'en marge des Coupes du monde. Évidemment, celles-ci représentent son gagne-pain majeur et sa raison d'être. Sinon, ils tentent de nous pondre des réformes d'amélioration du jeu totalement superflues ou de se diversifier via des compétitions marginales. C'est maigre. Notez que l'UEFA ou toutes les autres confédérations ne sont pas plus vertueuses... Rien d'étonnant à voir la FIFA se plier aux souhaits des organisateurs.

mouloungoal : Avec, entre autres, ces interdictions du brassard « One Love », du maillot d’entraînement multicolore des Belges soi-disant trop proche des couleurs de l’arc-en-ciel (à moins que ce ne soit pour les risques d’épilepsie évidents qu’engendrent sa vue), ou de l’alcool aux abords des stades (sauf pour les VIP évidemment), je pense que la FIFA a fini de ternir une image qui était
déjà pour le moins peu reluisante. Il y avait déjà assez peu de place pour le football ces dernières années, mais avec cette Coupe du Monde au Qatar et le passage à la Coupe du Monde à 48 pays, on semble vraiment avoir touché le fond. Au point que la fédération Danoise a déjà indiqué qu’elle lâchait Infantino et ne voterait pas pour sa réélection. Bon, comme Infantino sera vraisemblablement le seul candidat, ça doit probablement lui en toucher une sans faire bouger l’autre. J'en profite pour rendre hommage à ce grand président (par la taille) qui s’est découvert une passion subite pour le football en 1998, en même temps que sa courbe d’opinion favorable suivait une érection aussi spectaculaire que celle d’un adolescent boutonneux découvrant l’anatomie de Sharon Stone dans Basic Instinct.

Et l'ami Gianni (Infantino), c'est un ami qui nous veut du bien finalement ?

kitl : C'est un Suisse, il va là où ses intérêts le mènent et sa neutralité bonhomme lui a valu son poste. Mais rien de neuf sous le soleil par rapport à l'oncle Sepp.

mouloungoal : Comme je l’ai évoqué plus haut, Infantino a réussi en à peine 6 ans à faire encore pire que Sepp Blatter en 17 ans, ce qui n’est pas un mince exploit ! Il est clair qu’Infantino n’a qu’une seule mission : générer un maximum de pognon pour la FIFA, sans aucun scrupules quant à la manière de parvenir à ses fins. Pour lui, la fin justifie toujours les moyens. Il est peut-être l’ami des financiers, mais certainement pas des amoureux du football.

Parlons maintenant de l'engouement autour de cette coupe du monde. On a pu voir des stades loin d'être remplis, et surtout, chose que je n'ai jamais vu, des supporters locaux quitter le stade à la mi-temps déçu du jeu de leur équipe... Un avis là-dessus ?

kitl : C'est clairement cet aspect populaire et festif qui fera défaut, quoi qu'il advienne. La passion ne s'achète pas... Les stades ne sont pas gigantesques, autour de 40.000 places, et les sièges vides assez nombreux, ce qui fait clairement tache pour une Coupe du monde. Cela traduit le manque d'attrait de la destination Qatar pour une bonne partie de l'opinion publique foot de la planète. Les locaux ne pourront pas compenser, c'est davantage l'aspect organisationnel qui les intéresse que le sport lui-même. Je crains que ce côté hors-sol traverse toute la compétition, il n'y aura pas tout à coup d'arrivées massives de fans à même d'animer les tribunes... même si les Sud-Américains et les diasporas musulmanes (Tunisie, Maroc) font du bruit.

mouloungoal : Je ne vois pas de quoi tu parles ? L’affluence est énorme selon la FIFA, même supérieure à la capacité des stades, tout va bien ! Plus sérieusement, c’est tout sauf une surprise dans un pays qui n’a aucune culture football et même aucun intérêt pour ce sport. La preuve avec tous ces « supporters Qataris » qui quittent le stade, frustrés ou surpris de voir leur pays proposer un niveau de jeu aussi indigent. Ils ont pensé à acheter la Coupe, les stades (certains sont magnifiques il faut l’admettre) et même certains supporters, mais l’argent n’achète pas (encore) les joueurs nationaux. Ils ne doivent pas avoir l’habitude, d’où leur frustration.
Pour évoquer l’ambiance ici en Belgique, j’avais été particulièrement frappé par l’engouement en 2018. C’était la folie avec des drapeaux belges absolument partout, aux fenêtres, sur les voitures, au boulot, à la télé, dans les supermarchés, des gens venant au travail avec leurs maillots, des fan zones pleines à craquer. Il faut dire qu’en 2018 la Belgique faisait partie des favoris (avant de trouver la France sur sa route). Actuellement, c’est exactement l’inverse qui me frappe : pas un seul drapeau, rien de rien… C’est un peu triste quand même. C’est sûr que la combinaison « boycott + CdM en hiver + Belgique pas favorite » n’aide pas vraiment. J’espère quand même qu’ils feront un beau parcours et surtout qu’on les rencontrera à nouveau. En 2018, le jour du match France-Belgique je m’étais pointé au boulot avec le maillot français, à la cantine, j’étais le seul au milieu d’une marée de maillots et drapeaux belges. Mais c’était dans une bonne ambiance, on est venu me serrer la main, prendre des photos, on m’a offert des paquets de mouchoirs « pour me consoler après la défaite ce soir »… Je n’ai évidemment pas remis le maillot le lendemain, par respect pour leur déception légitime. Certains ici n’ont toujours pas digéré cette défaite.

Trouvez-vous aussi que tous les fans des pays se ressemblent ? Un peu comme les habitants de la vallée de Sewen ...

kitl : Je n'étais jamais à Sewen, je n'ai pas le niveau pour grimper le ballon d'Alsace... Il y a plusieurs types de fans, les locaux nationaux, les locaux étrangers et les étrangers assez « locos » pour passer du temps au Qatar.

mouloungoal : Non pas du tout, en tout cas si on parle des « vrais supporters » qui ont fait le déplacement, et pas des ouvriers Indiens ou Pakistanais déguisés en supporters nationaux. C’est une des parties les plus plaisantes d’une Coupe du Monde, un peu comme on prend plaisir à se placer pas loin du Kop des UB90 à la Meinau pour profiter de sa formidable ambiance visuelle et acoustique. Il y a une telle variété de couleurs, de chants, de traditions, de déguisements, c’est une des parties que je préfère. Les Saoudiens ont mis une superbe ambiance contre l’Argentine. Il y avait 14.000 Mexicains dans le stade contre la Pologne, franchement bravo, ça doit être un investissement énorme pour eux de se payer un tel voyage, surtout vu les prix pratiqués sur place. Les Japonais, fidèles à eux-mêmes, ont nettoyé les tribunes après leur passage. Une Coupe du Monde ne serait rien sans les supporters.

D'ailleurs, puisqu'on évoque les supporters, soyons beauf un petit peu. On voit pas beaucoup de supportrices ultrasexy à la TV, une déception pour vous ?

kitl : Oh oui, soyons gras ! Par respect pour les sensibilités locales, on a sans doute demandé aux supportrices les plus courtes vêtues de se couvrir un peu. Quelques bouts de peau apparaissent mais rien de scandaleux. J'ai gardé en mémoire les tenues affriolantes de supportrices jamaicaines en 1998... dans un tout autre genre une Saoudienne du style gazelle du désert m'avait tapé dans l'oeil mais elle s'est vite couverte. L'habitude...

mouloungoal : On va dire que, tout comme l’interdiction de l’alcool à quelques jours du début de la Coupe du Monde, ce n’était pas une surprise dans un pays où la charia fait loi. Il était assez peu probable de voir des supportrices en petite tenue dans les stades Qataris, bien que le port du voile ne soit pas obligatoire (contrairement à l’Iran). C’est vrai, qu’en tant que supporter mâle hétérosexuel possédant sa part plus ou moins assumée de beaufitude, je déplore un peu cette absence. Ici en Belgique, on se souvient notamment d’Axelle Despiegelaere au Mondial 2014 (Google Images est votre ami). Cela n’empêche toutefois pas d’apercevoir de temps à autre de très jolies supportrices de tous horizons confondus et puis avec la clim’ poussée à fond, c’est rassurant de savoir qu’elles n’attraperont pas froid.

De mon côté, je pense que c'est quand même bien d'avoir accorder une coupe du monde au monde arabe, mais d'après vous, quel pays aurait été plus qualifié pour couvrir l'évènement (bien qu'il n'ait pas candidaté …) ?

kitl : Oui, c'est un des côtés inédits du tournoi, et un argument qu'on retrouvait pour défendre cette attribution controversée : offrir le Mondial au monde arabo-musulman.
Les polémiques liées à l'alcool, au rapport à la charia, aux droits de l'homme en général auraient été les mêmes, mais il y avait sans doute moyen de trouver un pays passionné de football. Cela ne manque pas au Maghreb (moins que les capacités organisationnelles), ni en Iran qui cumule cependant de nombreux handicaps...La Turquie aurait pu mettre tout le monde d'accord, enfin je plaisante évidemment.

mouloungoal : Je comprends très bien le monde arabe, ravi et fier d’avoir enfin « sa coupe du monde ». C’était d’ailleurs assez savoureux de voir l’émir du Qatar brandir le drapeau Saoudien, alors qu’on les décrit toujours comme des « frères ennemis ». Tout comme on a attribué récemment une Coupe du Monde à l’Afrique et à l’Asie, c’est tout à fait normal que le monde arabe, qui est friand de football, ait enfin la sienne. Le problème c’est de l’avoir attribué à un des rares pays arabes qui n’en a rien à carrer du football. Des pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte auraient été de bien meilleures destinations, avec des stades pleins à chaque match et des ambiances folles, mais ces pays n’ont malheureusement pas la capacité financière d’organiser un tel évènement. En fait, il aurait fallu organiser la Coupe dans un de ces pays, avec l’argent du Qatar, ou que le Qatar achète un des ces pays.

Un certain nombre de matchs ont déjà eu lieu, et en sachant que la CDM se joue en pleine saison, quelles sont vos premières impressions sur le niveau de jeu affiché par les différentes sélections ?

kitl : J'ai lu les propos d'Arsène Wenger annonçant un sommet du jeu, du fait de la relative fraîcheur des joueurs. Or le calendrier a été tellement compacté que cet argument part en fumée. Les sélections nationales qui sont devenues le parent pauvre de la saison de football, ont dû se passer de préparation dédiée. On nage un peu dans le brouillard quant aux favoris, la première journée a bientôt rendu son verdict et on n'a pas encore statué entre les matchs déséquilibrés, les 0-0 calculateurs très Ligue 1 et les quelques surprises. Au fond, rien de neuf de ce côté.

mouloungoal : La faiblesse, certes attendue, des équipes de la zone Asie (Qatar, Iran, Australie), à l’exception notable de l’Arabie Saoudite. En attendant le Japon et la Corée. L’Argentine qui était, comme toujours, annoncée parmi les favorites, malgré un effectif juste correct et qui va devoir ramer pour se qualifier. Une Angleterre assez impressionnante, avec un effectif très jeune, ils peuvent faire mal dès cette édition et on va malheureusement devoir se coltiner cette génération pendant un bon moment. Une France fidèle à elle-même, avec un démarrage en mode diesel, mais qui prend finalement le dessus grâce aux nombreux talents qui composent l’équipe et qui semblent déterminés à jouer en équipe. En espérant que les effets du sortilège du marabout de Pogba finissent par s’atténuer un peu, il a vraiment arrosé large ! Je suis content pour des joueurs comme Rabiot et Upamecano, souvent décriés, et qui ont prouvé qu’ils méritaient complètement leur place. Sans parler de Giroud évidemment, le fermeur de bouches en chef. Ce serait beau qu’il finisse meilleur buteur de la compétition.

En passant, vous pensez que le racing actuel est capable de battre le Qatar ?

kitl : Euh, si on donne au Racing les conditions dont a bénéficié le Qatar pour se préparer, on devrait pouvoir rivaliser. En tout cas, je ne recruterais aucun joueur chez eux. Le niveau a été abyssal, de quoi faire passer l’Équateur pour un gros outsider.

mouloungoal : Franchement oui. En plus, Caci et Guilbert, les deux meilleurs latéraux du monde, ne sont pas Qataris. C’est un autre débat, mais franchement, autant la saison dernière on a sur-performé, autant sur ce début de saison on a vraiment sous-performé, pas aidé par les blessures et l’arbitrage. Je reste convaincu que l’équipe va redresser la barre en 2023.

Et pour vous, Julien Stephan est juste venu voir son père lors de France-Danemark ? Ou alors il tente de rapatrier par tous les moyens des joueurs vers La Meinau ...

kitl : C'était les vacances, il fallait qu'il se change les idées ou prenne des contacts pour rebondir dans le Golfe après son limogeage. Ou bien un recasage à la FFF... bon c'est dur, il n'est pas encore ringard à ce point.
Niveau recrutement, les joueurs qui se révèlent à la Coupe du monde sont souvent déjà trop chers pour le Racing. Mais sans doute a-t-il rafraîchi ses idées à la vue d'autres footballs. Si tant est qu'il a observé d'autres équipes que nos Bleus si conventionnels...

mouloungoal : Vu le niveau des joueurs de l’équipe de France, il semble difficilement concevable que dans un avenir proche, un joueur du Racing puisse être appelé avec les Bleus. Ce serait déjà miraculeux qu’on puisse attirer un joueurs des A’, voire des A’’, dont vous n’avez jamais entendu parler parce que je viens de l’inventer. Non, à mon avis, Juju est allé demander à Dédé comment il fait pour que son équipe soit encore meilleure malgré sept blessés majeurs ! En suivant la même recette, nul doute que le Racing jouera a minima l’Europe en fin de saison vu le nombre de blessés qu’on a connu jusqu’ici. Ou alors il va juste tenter de kidnapper sa chatte !

Depuis le début de l'édition, on assiste à des nouvelles applications de l'arbitrage (hors jeu semi-automatique, temps additionnel à rallonge, sévérité accrue dans certaines situations, …), c'est mieux comme ça d'après vous ?

kitl : Non, c'est de la merde comme la plupart des innovations vouées à corriger les imperfections du jeu, comme si cette quête avait un sens. La vidéo va prendre encore davantage d'ampleur, je trouve les arbitres au niveau, très discrets mais cette épée de Damoclès qu'est la VAR nuit globalement à la prise de décision et à la fluidité du jeu.
Cette histoire de temps additionnel est une plaisanterie. On va chronométrer de façon scolaire les interruptions et prolonger artificiellement des matchs déjà décidés. La Coupe du monde permet beaucoup d'innovations, de mise en applications de nouveaux trucs, mais là ça va trop loin et le caractère hors-sol de la compét' s'en trouve accru.

mouloungoal : Le hors-jeu semi-automatique, je trouve ça très bien, pour la simple et bonne raison que c’est rapide, fiable (plus de ligne tirée de travers ou placée sur le mauvais joueur) et que ça coupe court à toute discussion. Je n’ai vu aucune protestation des joueurs Argentins par exemple. Après, je comprends parfaitement le débat sur « est-ce dans l’esprit de jeu de juger un hors-jeu au millimètre à 40 mètres du but ? ». Mais là on sort de la discussion purement technologique, qui elle fonctionne très bien.
Le temps additionnel à rallonge, forcément ça surprend ! On a battu le record avec plus de 27 minutes de temps additionnel pendant Angleterre-Iran. A première vue c’est ridicule, mais c’est parce que nous ne sommes pas habitués à ce que ce soit décompté de cette manière. Dans la plupart des autre sports (Basket, Rugby, Hockey, etc.), on arrête le chrono à chaque arrêt de jeu, c’est plus transparent, alors que là c’est probablement le 4ème arbitre qui active un chrono et accumule le temps additionnel et cette fois-ci, la FIFA a décidé de vraiment tout décompter. Je pense que ce serait plus simple de passer au temps de jeu effectif, pas forcément en allant jusqu’à décompter le temps perdu durant les touches, six mètres et corners, mais simplement en arrêtant le chrono pour les blessures, les remplacements ou les vérifications hors-jeu/VAR. Mais dans l’esprit, je trouve ça bien, surtout vis-à-vis des équipes ou joueurs qui ont la mauvaise habitude d’essayer de gagner du temps, par exemple en feignant des blessures à grand renfort de roulades.
La sévérité de l’arbitrage, c’est clairement une consigne donnée aux arbitres de sanctionner tous les ceinturages/tirages de maillot dans la surface. Les défenseurs sont donc prévenus et franchement ce n’est pas plus mal tant il y avait des abus dans la surface. Globalement pour l’instant, l’arbitrage m’a semblé plutôt bon.

Vous êtes pas vraiment d'accords sur ce point (le temps additionnel), mais si on devait jouer un Strasbourg-Ajaccio sans enjeu en fin de saison avec 27 minutes de temps additionnel et un but victorieux de Pierre-Gabriel à la 117e, ça vous ferait pas kiffer ? Sans aucune mauvaise foi bien entendu.

kitl : On va sans aucun doute appliquer cette dérive dans notre bon vieux championnat. Comme on prend beaucoup de buts, on a le temps de voir des célébrations pleines d'emphase et un replacement à deux à l'heure, côté adverse bien entendu. On va devoir prendre le réflexe de lancer un chronomètre à la 90ème, vu qu'on nage dans le flou total au niveau timing en général.
Enfin dans ton scénario nous aurions un match sans enjeu, ce qui signifie maintien en fin de saison ! Donc je signe.

mouloungoal : C’est rassurant de savoir que je ne suis pas d’accord avec kitl. :o)
Si c’est sans enjeu, non ça ne me ferait pas kiffer, mais si c’est un match pour le maintien et qu’on marque à la 117ème , ça contribuera certainement à en faire un but de légende, comme le coup-franc de Liénard marqué à la (90+4)ème minute et dont je parlerai encore à mes petits-enfants dans 40 ans.
Encore une fois, pour moi ici ce qui compte, c’est qu’on évite que certaines équipes essaient de gratter du temps indûment, même si pour moi ce serait plus transparent de passer en temps de jeu effectif (balle en jeu), quitte à diminuer un peu la durée des mi-temps (35 ou 40 minutes par exemple) pour éviter de solliciter les organismes encore davantage.

Une dernière question : qui sera le futur champion du monde ?

kitl : Là je sèche complètement, je ne crois ni au Brésil, ni en l'Argentine, ni en la France, ni en l'Italie... N'ayant pas de favori dans le coeur, j'ai du mal à me projeter. Allez, pour te faire plaisir, je vais dire l'Angleterre qui n'a jamais vraiment réussi loin de Wembley. Mais le rigorisme qatari déteindra peut-être sur les Three Lions...

mouloungoal : Par principe, ma réponse à cette question est toujours la même : la France ! C’est fou qu’avec autant de blessés, on puisse encore aligner une équipe aussi compétitive. On a vraiment un réservoir de joueurs unique au monde, c’est une vraie chance et certainement la conséquence d’une formation française de grande qualité. Je fais aussi partie de ceux qui pensent que l’absence de Benzema peut finalement être notre meilleure chance dans cette compétition, avec un Giroud au top de sa forme, un Mbappé qui peut prendre toute la lumière et un Griezmann plus libre dans ses déplacements. Pour moi, le seul qui manque vraiment à cette équipe, c’est Kanté. Parmi nos outsiders les plus sérieux, je citerais le Brésil, le Portugal et l’Angleterre.

Un grand merci à nos deux intervenants pour leur temps et leur réactivité

deuce

Commentaires (170)

Flux RSS 170 messages · Premier message par wUmrLVWz · Dernier message par wUmrLVWz

Commenter


Connectés

Voir toute la liste


Stammtisch
  • domes pour le moment rien de possible pour la confirmation des abo
  • gohelforever oh ça va... ils ont tous les matchs du Racing pour dormir...
  • nikos68770 Jour de réabonnement... ou pas.
  • athor Tu sais que le concours est géré par des bénévoles qui ont le droit de dormir ?
  • alainh68 Bonjour , qui est le vainqueur du jeu des pronos svp merci
  • pliughe Bouge ton cul putain
  • pliughe Moi je moi je moi je....
  • tenseur L'Espagne etait imbattable dans cet Euro
  • tenseur fois
  • tenseur Je pense que si le match est joué 10 fois, l'Espagne le gagne 9
  • tenseur Oui mais les anglais ont seulement joué à partir de 0-1
  • tahitibob987 surtout Bellingham qui a l'intelligence de la mettre en retrait
  • tahitibob987 le but anglais est beau aussi
  • captainflirt C'est un point de vue
  • tenseur L'Angleterre a refusé le jeu en 1ère mi-temps, et dans l'ensemble du match, l'Espagne est largement au dessus des anglais
  • captainflirt Question de goût, moi je préférerai toujours 1000 fois les buts de Palmer que les buts espanich
  • tenseur Dans cette Euro, il y avais réellement que 2 bonnes équipes : L'Espagne et l'Allemagne ... le reste c'etait moyen
  • tenseur Bon match, Bravo l'Espagne, qui mérite amplement le titre !
  • captainflirt The poolidoors
  • alainh68 Beau match , ça change du racing

Mode fenêtre Archives