Saison 2022/2023
Racing Club de Strasbourg

Le Racing fait de la résistance à Lyon

Note
5.0 / 5 (4 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 580 fois
Auteur(s)
Par mediasoc
Commentaires
1 comm.
IMG_20230114_204936.jpg
© tom67

Au terme d’un match chanceux, puis héroïque, le Racing remporte sa deuxième victoire de la saison.

Pour son deuxième match coaché de suite, Mathieu Le Scornet a décidé de ne pas trop changer la composition de l’équipe avec les seules entrées de Diallo à la place d’Ajorque et celle d’Aholou à la place de Diarra.

Equipe


En face Laurent Blanc a opté pour un 3-5-2 avec Cherki assez libre derrière les deux attaquants :

Equipe


Le public lyonnais gronde contre son équipe, engluée dans le ventre mou du championnat, à égalité avec Clermont. Un tifo chèvre est même déployé pendant toute la rencontre. Pourtant, les Lyonnais ne seront pas galvanisés par la fronde.

Les Strasbourgeois doivent déjà défendre et prier pour que les Lyonnais ne cadrent pas. A la 6ème minute, Malo Gusto centre en première intention, Karl Toko Ekambi croise trop sa reprise. Idem à la 11ème minute, Tolisso croise trop son tir après un jeu en triangle avec Cherki et Tolisso.

Côté strasbourgeois on compte le premier soldat tombé au combat, avec le capitaine Dimitri Liénard qui doit sortir après un choc avec son vice-capitaine Alexander Djiku. Franci Bouebari est appelé sous les drapeaux noir et bleu.

Chattesque


Faute de qualité dans le jeu, le Racing se doit d’être opportuniste. C’est alors que l’on sort l’artillerie lourde avec Edgar Loué… euh Jean-Eudes Aholou qui tente sa chance de loin, comme Sanjin Prcic quelques jours auparavant. Et ça fait but ! (29ème 0-1).

Jeanricner Bellegarde blessé doit également quitter son escadron.

A la 32ème Matz Sels lance une roquette en direction de Kevin Gameiro qui se présente seul face à Anthony Lopes mais rate son piqué. Habib Diallo, le cul au sol, arrive à pousser tant bien que mal la balle derrière la ligne (0-2).

45ème : la défense anti-aérienne flanche. Sissoko contre un centre de la main, à l’entrée de la surface, juste à la limite. Le pénalty classique de Lyon est sifflé par M. Stinat. La VAR vérifie l’action et ne constate pas d’erreur manifeste. Lacazette transforme et Matz Sels n’arrête toujours pas de pénalty.

C’est le siège


Juste avant la mi-temps, Sels repousse encore un tir du champion du monde décoloré Tagliafico. Gerzino Nyamsi est réformé à la mi-temps pour adducteurs sifflotants.

En deuxième mi-temps, Lyon met la pression sur la défense strasbourgeoise mais n’arrive pas à avoir d’occasion franche. Matz Sels arrête ou repousse tout ce qui est possible. C’est le siège de Marioupol, on ne donne que peu de chance de survie aux assiégés. Tout le monde est cantonné à la surface de réparation et pare au plus pressé.

A la 65ème minute, Jean-Eudes Aholou a miraculeusement une balle de match. Il intercepte la balle à 30 mètres du but lyonnais, mais son tir n’est pas cadré.

En apnée pour finir


Le Racing finit dans cette composition que l'on aurait pas imaginé au départ :
Equipe



74ème : le tir d’Alexandre Lacazette est déviée juste à côté du but.

87ème minute : Toujours Lacazette face à Sels, à deux mètres du but mais ça ne rentre toujours pas, même au chausse pied.

90ème+2 : Cherki tente de lober Sels, qui repousse malgré la charge de Dejan Lovren.

90ème +4 : Cherki envoie une volée au-dessus du but de Sels.

Les Strasbourgeois sont libérés par le coup de sifflet final. Leur ville est libérée de l’assaillant, renvoyé aux vestiaires la queue entre les jambes.
Libérés également les supporters bleus en apnée depuis la mi-temps (au moins).

Le Racing a maintenant le temps de trouver un nouvel entraîneur, s’il ne l’a pas déjà trouvé, de signer des joueurs, de panser les plaies et de se reposer pour le prochain match crucial à la Meinau contre Toulouse.

mediasoc

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · Premier message par gohelforever · Dernier message par gohelforever

  • c'te match restera longtemps dans les anales du club et dans la mémoire des supporteurs, surtout si l'issue est positive.... Nos joueurs ne sont pas les plus talentueux, mais ils sont vivants et bien vivants malgré les nombreux vents contraires. Vive le Foot et encore plus : Vive le Racing!!

Commenter


Connectés

Voir toute la liste


Stammtisch
  • nicolesse68 A quand un sondage sur la date de livraison de la rénovation parfaite et pure du stade?
  • nicolesse68 Il est noté qu'ils feront l'impasse sur la peinture et le carrelage. Moins de déco pour "économiser"
  • islay OK merci
  • bleu2bleu Explosion des couts. Projet passé de 100 millions a 140 millions en quelques mois....
  • islay Et les raisons ?
  • bleu2bleu Désolé
  • bleu2bleu .... Ok, il vient pas de publier, disons que je viens de le recevoir en notification....
  • islay "Décevant comme d'hab"....8 pts d'avance, un mot existe pour qualifier les autres équipes ?;)
  • bleu2bleu D'au moins un an
  • bleu2bleu Luc Dreosto vient de publier que la rénovation de la Meinau est repoussée
  • ross3 mpg à vous
  • tenseur oui
  • nicolesse68 de grandes chances de voir le racing fixé samedi 15h
  • nicolesse68 Merci Azzu. Bon d'après moi on verra déjà les 5 qualifiés pour jouer dimanche
  • gohelforever et ce public.... c'est qque chose
  • gohelforever comme d'hab. On a envie de dire.. même si ce soir ils ont eu de répondre en face
  • tenseur petit PSG assez décevant !
  • takl ça a donné quoi?
  • tenseur Marseille a mérité sa belle victoire face au PSG
  • andresel Un combat de chefs et une victoireau bout de la nuit pour Marseille

Mode fenêtre Archives