Que faisaient-ils en 1978/1979 ?

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Souvenir/anecdote
Lectures
Lu 2.659 fois
Auteur(s)
Par mediasoc
Commentaires
0 comm.
100-5607E413.jpg
© Karim Chergui

Sans mystère, ce sont des anciens joueurs, des chefs d'entreprises, des gamins et des spermatozoïdes en patience qui allaient prendre plus tard les rênes du Racing.

Les ex-joueurs


Mis à part les joueurs qui étaient encore en culotte courte en 1978/1979, tel Marc Keller (né le 14 janvier 1968), la plupart des anciens membres du staff strasbourgeois furent joueurs professionnels, dont un bon nombre au Racing Club de Strasbourg.

- Claude Le Roy (né le 06/02/48) a été joueur amateur puis professionnel de 1968 à 1981. Son club de l'époque était le Stade Lavallois, où il a d'abord joué en tant que milieu puis en tant que défenseur. Pierre Mankowski (né le 04/11/51) était un attaquant à Amiens, sa ville natale en 1978-1979. Il aura d'ailleurs Claude Le Roy comme entraineur dès 1980 ! René Girard (né le 04/04/54), lui aussi entraîneur éphémère de Strasbourg, évoluait à Nîmes.

- Bernard Guignedoux (né le 31/01/47) est resté deux ans dans le staff de Strasbourg avant d'accompagner Antoine Kombouaré à Valenciennes en tant qu'adjoint. Il évoluait au Paris FC il y a 30 ans. Il marqua le premier but du PSG au début des années 70. Son petit physique à la Gargorov avait été remarqué à l'époque. Son compère parisien, strasbourgeois puis valenciennois Kombouaré, "casque d'or" en référence à son but de la tête pour le PSG face au Real de Madrid, était encore junior au WS Plum Nouméa, avant d'être formé à Nantes.

- Yvon Pouliquen (né le 17/10/62), milieu défensif pas titulaire mais presque, commençait alors sa carrière au Stade Brestois. Il passera à Strasbourg en temps que joueur et qu'entraîneur. Le jeune Jean-Pierre Papin (05/11/63) débute sa carrière chez les jeunes au club de Jeumont, en 1970, où il reste licencié jusqu'en 1978, avant d'intégrer le club de Trith-Saint-Léger. A l'époque, il faisait ses gammes et ses premières papinades pendant l'école buissonnière.

- Grand joueur et attaquant lui aussi, Daniel Jeandupeux (né le 07/02/49) tentait de se remettre d'une grave blessure qui mettra malheureusement terme à sa carrière de joueur : un tacle violent d'un Marseillais lui avait valu une double fracture ouverte, à l'époque de ses beaux jours à Bordeaux. Qui avait dit que la lutte entre Bordeaux et Marseille n'était pas âpre ?

- Ivan Hasek (né le 06/09/63) quitte le ZOM Nymburk pour le Sparta de Prague en 77, où il étalera la plus grande partie de son talent.

- Plus confidentiellement, Nourredine Bouachera (né le 13/01/68) était alors pensionnaire du Centre de Formation de l'Olympique de Marseille à partir de 79 ; Pascal Janin (04/04/56) était prévoyant en passant ses diplômes d'entraineur à 23 ans ; Philippe Sence (né le 01/10/62) se formait à Alès avant de devenir plus tard la doublure de Dominique Dropsy dans les buts girondins.

- Enfin, Jean-Marc Furlan (né le 20/11/57) évoluait à Bordeaux en tant que défenseur.

Les dirigeants


- Philippe Ginestet était encore gamin quand le Racing est devenu champion de France. Sa jeunesse albigeoise a-t-elle un jour rêvé devant l'équipe championne il y a trente ans ? Le futur dirigeant d'Eurinvest ne pouvait probablement pas encore s'imaginer sa carrière d'entrepreneur...

- Robert Lohr était déjà un entrepreneur talentueux avant d'être un actionnaire du RCS. Lohr Industrie commença à 2 employés en 1963, avant de croître année après année et avant de croiser les rails du Racing, qui lui n'a pas toujours été sur de bons rails.

- Patrick Proisy (né le 10/09/49) finissait alors sa carrière de joueur de tennis de haut niveau, qui l'a mené en finale de Roland Garros en 1972 et à la 10ème place mondiale.

- Avant 1972, Egon Gindorf (né le 20/12/30) était encore un publicitaire. Une fois installé à Geispolsheim et Offenburg, il développa sa société Eurodirect, l'affaire de sa vie.

- Alain Afflelou (né le 01/01/48) ouvre tôt son premier magasin d'optique dans la banlieue de Bordeaux. En 1978, il casse les codes de la profession en proposant la moitié de la monture, à l'oeil ! L'année suivante, la marque Afflelou devient franchise.

- Daniel Hechter (né le 30/07/38) était déjà dans les affaires du foot, dans tous les sens du terme. Après avoir été un des artisans des débuts du PSG (et de son maillot), en 1978, il se voit dans l'obligation de quitter la présidence suite au scandale de la double billetterie du Parc des Princes. Après une réduction de peine, on dit qu'il récidiva au Racing Club de Strasbourg.

- Roland Weller (né le 10/11/38) fonda l'Alsacienne de Restauration l'année du titre du Racing. Prémonitoire ? De nombreuses années de disette s'en suivirent.

Les autres


Trente ans après le titre, rare sont les joueurs qui suivirent le Racing lors de son épopée victorieuse. La plupart n'étaient pas encore nés. Côté politique, Catherine Trautmann terminait ses études de théologie, et se spécialisait dans la langue et la littérature copte. Roland Ries était enseignant en lettres au Lycée Louis Pasteur. De quoi l'immuniser du Racing ?

Sources : Wikipedia et pas mal d'articles de journaux divers.

mediasoc

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter