It's derby t'heim !

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Avant-match
Lectures
Lu 1.717 fois
Auteur(s)
Par knacki
Commentaires
3 comm.
img-2116.jpg
Si j'avais les ailes d'un moineau... © chris

Seppi, sors le fusil, y a les Messins dans l'jardin ! Loin du podium, le Racing a l'occasion de sauver les apparences en remportant ce derby face au rival grenat. Quelles seront les clés du match ?

Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne



Depuis la nuit des temps, les confrontations strasbourgo-messines ont marqué les esprits. Du 5-1 originel encaissé à Metz en 1935 à la défaite 1-0 à Saint-Symphorien en fin d'année 2009, en passant par un endiablé 8-4 à la Meinau en 1948, une victoire 9-8 aux tirs aux buts en 1971 pour dame Coupe et une plus triste défaite 0-1 à huit clos en 2001.
Pour cette année 2010, la situation des deux clubs est diamétralement opposée. Alors que les Grenats visent le podium, le Racing est embourbé dans les bas-fonds du classement, en lutte pour son maintien.
On se dirait volontiers que cette saison ressemble à une saison classique du milieu des années 1980... si les deux clubs n'étaient pas aujourd'hui en Ligue 2.

Pour un prétendant à la montée, Metz est assez laborieux à l'extérieur. A trois reprises uniquement, les Lorrains ont fait le hold-up chez leurs hôtes, dont deux fois en 2010.
Ils ont également encaissé 75% de leurs buts hors de leurs bases : l'équipe reste donc friable, comme en témoigne la peu glorieuse défaite à Guingamp 2-1 lors de la dernière sortie de nos adversaires du soir.
Néanmoins, le bilan global messin est meilleur, et grâce à un collectif bien huilé, l'équipe pointe à la troisième place du classement. De plus, l'équipe a l'occasion d'accroître son avance à 4 points sur le 4ème en cas de victoire à la Meinau, une terre qui leur réussit plutôt bien. Ce match a donc un double enjeu pour les Grenats : la suprématie locale et un nouveau pas vers la remontée en Ligue 1.

Côté Racing, le bilan est positif à domicile, même si la défaite face à Angers au début du mois de mars est venu tacher le bon bilan de 19 points sur 21 possibles depuis le mois d'octobre. Néanmoins, la victoire au forceps face à Brest a pu constituer un motif de soulagement pour les supporters. Le Racing reste sur 7 victoires, 1 nul et 1 défaite lors des 9 dernières matchs à la maison.
Cependant, la qualité de jeu n'est pas toujours au rendez-vous, et le non-match proposé à Tours ne présage rien de bon.
Les joueurs devront donc y aller au courage pour déloger une nouvelle équipe du haut du tableau, et ainsi sauver ce qui peut encore l'être cette saison.

Des bleus concernés ?



Pour ce derby, c'est Milovan Sikimic qui a ouvert les hostilités. "Les Messins veulent monter ? Nous allons les en empêcher." Voilà qui est clair, sobre et efficace.
Nos Bleus semblent donc parfaitement concernés par l'évènement, contrairement au match aller et à la saison dernière, où ils avaient aligné des prestations plus fades les unes que les autres.
Il s'agira d'être solide derrière, puisque les absences sont nombreuses dans l'arrière-garde Strasbourgeoise. Ainsi, Stéphane Pichot est forfait tandis que Jean-Alain Fanchone est lui temporairement écarté du groupe.
En attaque, Nicolas Fauvergue est de retour et devrait faire plus que du bien à une attaque poussive depuis quelques matchs.
Au final, la composition d'équipe devrait ressemble à cela :

Equipe


Pascal Janin devrait revenir à un 4-4-2 classique à domicile. Il a annoncé ne pas souhaiter déplacer Guillaume Lacour de son poste de milieu latéral, et pourrait donc préférer Arnaud Maire pour garder le côté droit de la défense. Un choix pas forcément judicieux quand on connait le rendement du Bisontin, gaucher qui plus est, à cette position et directement opposé à l'expérience de Sylvain Wiltord, à la fougue de Jérémy Pied et à la vitesse de Victor Mendy.

Côté messin, une seule absence notable est à déplorer : celle du défenseur portugais Nuno Frechaut en défense.
Ainsi, on devrait retrouver sur la pelouse :

Equipe


Jérémy Pied pourrait être préféré à Victor Mendy. Yvon Pouliquen, plutôt frileux à l'extérieur, mais confronté à l'absence de Bessat, devrait faire évoluer son équipe en 4-4-2, avec Omotoyossi. A moins qu'il ne préfère persister dans un 4-5-1 classique.

Au charbon !



Ce match représentera la 100ème confrontation entre les deux clubs en championnat.
Au total, 44 victoires messines, 30 matchs nuls et seulement 25 victoires pour le Racing.
A la Meinau, le bilan est plus positif puisqu'en 49 matchs de championnat, Strasbourg l'a emporté à 20 reprises, pour 16 nuls et 13 défaites tout de même.
Afin de ne pas subir un nouveau coup de grisou messin, les Bleus devront donc aller au charbon. Les supporters auraient donc enfin une raison valable cette saison de se flanquer une mine après le match.
En attendant, un seul objectif : gagner !

En aparté, c'est l'ancien Strasbourgeois Olivier Dacourt qui donnera le coup d'envoi de ce match, pour lequel plus de 15 000 spectateurs sont attendus !
Allez Racing !

knacki

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 632 lectures · Premier message par arbo · Dernier message par guigues

Commenter


RCS - Metz 1-1

· Stade de la Meinau (Strasbourg) · 31e journée · Ligue 2 2009/2010

Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png metz2.gif

Confrontations (67)

Dernières confrontations

Dernières confrontations

Buts marqués

Par RCS
110
Par Metz
80

Derniers résultats

RCS
N, D, N, V, D
Metz
V, N, N, D, N

Pronostics racingstub.com

Voir tous les pronostics