La saison des anciens strasbourgeois (1/2)

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Bilan
Lectures
Lu 3.720 fois
Auteur(s)
Par fuchsi
Commentaires
3 comm.
joao-paolo-1.jpg
© id

Rejetés, licenciés, vendus. Ils sont tous partis, mais n'ont pas pour autant disparu de la planète football. Bien au contraire.

Dans la première partie de cette saga à deux volets, fenêtre sur la saison des oubliés. Sont-ils restés sur le carreau ? Ont-ils enfin trouvé l'ouverture ?
Petits éléments de réponses.





Les "stagiaires" délaissés




Ils ont parfois accompli leur rêve de jeunes footballeurs, signer leur premier contrat pro, mais n'ont jamais réussi à s'imposer en équipe première.



Mickaël Bergueira



A l'inter-saison estivale, le jeune franco-portugais de 21 ans décide de se relancer en National où il signe au Paris Football Club. Handicapé par plusieurs blessures, il n'y jouera malheureusement que 5 matches. Il a été récemment invité par son club à trouver un nouveau point de chute pour la saison prochaine.

Dans ce même club, un autre ex-strasbourgeois a, en revanche, lui parfaitement réussi sa saison, le défenseur Anthony Weber. Ce dernier rejoint en prêt le Paris FC en janvier 2009 où il s'installe immédiatement comme titulaire en défense centrale. Revenu à Strasbourg à l'été, il est finalement libéré et retourne dans la capitale. Il réalise alors une saison pleine avec 36 matches joués et 2 buts marqués. Il vient de s'engager avec le Stade de Reims, tout fraîchement promu en Ligue 2.



Yann Schneider



Laissé lui-aussi libre par le club et en dépit d'un essai concluant à Calais, il s'engage en début de saison avec Sarre-Union (CFA2) pour se rapprocher de sa famille. Il y a disputé au total près de 12 matches.




Julio Barrabes



Arrivé de Monaco en octobre 2008, il quitte finalement le RCS en janvier 2010. Après deux essais non concluants à Troyes puis à Compiègne, il rejoint le Stade Bordelais (CFA 2) et ainsi sa ville de naissance et de formation.


Manfred Henri Ekwé-Ebélé



En début de saison, l'ancien capitaine de la CFA, âgé de 20 ans, rejoint l'Excelsior de Virton (Division 3 belge) où il dispute pas moins de 27 matches. Malgré une saison satisfaisante en tout point au niveau sportif, il évoque, nostalgique,, dans une interview son changement de statut: « Je ne joue plus comme quand j'étais au centre de formation de Strasbourg. Je jouais simplement en étant content d'être avec mes potes. Aujourd'hui je joue pour subvenir aux besoins des miens. Celui qui est en face de moi est là pour m'en empêcher...» Il a toutefois prolongé d'un an son contrat avec l'Excelsior.

Il est également rejoint immédiatement par Mustapha Durak. Le jeune franco-turc, éphémèrement surnommé "Goal Durak", fait une saison satisfaisante en jouant 27 matches mais surtout en inscrivant 8 buts et en adressant 5 passes décisives.


Stéphane Tritz



Laissé libre par le club à l'intersaison 2008, l'ex-international français des -19 ans s'engage avec Colmar (CFA). Mais sa saison n'est guère concluante avec seulement 10 matches de joués, il décide alors de s'engager avec Rodez (National). Là-bas, il réalise une saison complète en jouant 37 matches, il est alors repéré par Tours (L2) avec qui il devrait s'engager durant le mercato estival.


Thomas Zerbini



Jamais aligné avec l'équipe pro, le jeune Zerbini quitte le club à 20 ans pour tenter sa chance avec les SR Colmar, lors du mercato hivernal 2008-2009. Il y réalise une première demi-saison intéressante avec 14 matches joués et un but inscrit.
Malheureusement, alors que Colmar réalise un superbe début de saison, Zerbini - qui a participé à tous les matches de son équipe (2 buts) - se blesse grièvement en décembre 2009 en raison d'une rupture des ligaments croisés, ce qui le privera de la fin colmarienne en apothéose. Il est actuellement encore en phase de reprise mais devrait sans soucis pouvoir aborder le championnat de National l'année prochaine.

La montée, les SRC la doivent également en partie à un autre ex-strasbourgeois, Jérémy Grimm. Ce besogneux milieu de terrain décide de rejoindre à l'été 2008 le club de Délémont en Challenge League (D2 suisse). Il y jouera la bagatelle de 23 matches pour un but marqué, puis il retourne en France et pose ses valises à Colmar. Auteur d'une bonne première saison, c'est surtout l'année suivante qu'il franchit un palier en réalisant une excellente saison (26 matches, 4 buts) avec la conclusion que l'on connait tous. Lui aussi devrait être conservé l'année prochaine et aura ainsi la possibilité d'affronter le club de ses débuts.






Dévoués mais limités ?



Ils ont réussi en partie à s'intégrer, parfois auteurs de saisons correctes, mais il leur a manqué quelque chose pour parvenir à véritablement s'imposer durablement : le talent, la régularité, le mental... Leur volonté et leur esprit souvent irréprochables n'auront pas suffi. Finalement, ils ont été prié d'aller voir ailleurs.



Rudy Carlier



N'ayant jamais réussi à convaincre en équipe première, il est prêté à de multiples reprises: Gueugnon (L2), Clermont (National), Ferrol (D2 espagnole). Au final, il quitte définitivement Strasbourg lors du mercato hivernal 2008-2009 et signe pour six mois à Eibar (D2 espagnole), alors premier non-reléguable. Il y signe un bilan mitigé de 11 matches joués pour un seul but inscrit. Au terme de la saison, il rejoint le Racing Ferrol qui l'avait déjà accueilli durant six mois. En compagnie d'un petit contingent français (François Masson, Fabien Lamatina, Mathieu Bochu), il y réalise une première saison complète plus qu'honorable avec 29 matches joués pour 8 buts marqués. Néanmoins, le club termine malheureusement à la 19e place et est ainsi relégué en troisième division espagnole.


Eugène Ekobo



En 2007-2008, le solide défenseur camerounais est tout d'abord à Clermont où il effectue une saison honnête, puis à Vannes où il réalise une saison remarquable (jouant même une finale de Coupe de la Ligue face aux Girondins). En définitive, il est transféré à Clermont pour la saison 2009-2010 pour deux ans (plus une en cas de maintien). Il devient un titulaire indéboulonnable (37 matches) et contre toute attente, Clermont réalise une saison exceptionnelle et manque uniquement la montée sur le tout dernier match face à Arles-Avignon. Sauf surprise, Ekobo devrait à nouveau débuter la saison en tant que titulaire.


Hervé Tum



Malgré une saison satisfaisante qui verra le Racing monter en L1, l'international camerounais est prêté au club turque de Bursasport pour une durée d'un an (28 matches, 6 buts). L'année suivante, il voit son contrat résilié avec le RCS et s'engage avec un autre club turque, Sivasspor. Il y réalise une saison pleine en jouant 30 matches et en inscrivant 10 buts en Süper Lig. Pour la saison 2009-2010, il continue son périple turc en étant transféré dans le club de Istanbul Büyüksehir Belediyespor. Il y dispute 29 matches pour 7 buts inscrits. Actuellement, la presse turque parle d'un retour possible à Sivasspor.


Zoltan Szelesi



Laissé libre par le RCS à la fin de la saison 2008-2009, il rejoint le champion de Hongrie, le Debreceni Vasutas Sport Club. Cette saison, le club hongrois accède pour la première fois de son histoire à la phase de groupes de la Ligue des Champions mais est logiquement éliminé dès la phase de poule avec autant de défaites que de matches joués. Szelesi joue personnellement 4 matches de LdC mais réalise une saison en demi-teinte en Soproni Liga (16 équipes seulement sont engagées). Il est tout de même convoqué en trois reprises cette année-là en sélection de Hongrie (dont la dernière, il y a trois jours face à l'Allemagne). A la clôture de la saison, le Debrecen conserve sa couronne de champion de Hongrie. Szelesi devrait en toute logique rester au club pour la saison prochaine.


Jérémy Perbet



Après avoir été prêté successivement à Charleroi (6 mois) et Angers (1 an), il résilie finalement à l'amiable son contrat avec le Racing et s'engage pour la saison 2008-2009 avec le club de l'AFC Tubize (D1 Belge). Sa première saison est plutôt convaincante avec 31 matches joués pour 13 buts inscrits. Malgré cela, le club descend en D2 belge, ce qui n'empêche pas Perbet de rester tout aussi efficace (16 matches, 11 buts). Si bien qu'au mercato hivernal, il est repéré par Lokeren (D1 belge) qu'il rejoint pour une durée de deux ans et demi, ce qui déclenchera une petite polémique en Belgique puisque le joueur français avait signé un pré-contrat avec le STVV. Son bilan personnel est plus que moyen (5 matches, 0 but), tout comme celui de son équipe qui est reléguée en D2 suite aux play-off. Perbet devrait néanmoins rester au club, une fois de plus malgré la descente.


Katlego Abel Mphela



Reparti définitivement en Afrique du Sud à l'orée de la saison 2006-2007, il évolue d'abord dans le club de Supersport (Premier Soccer League) durant deux ans, puis il est transféré à Mamelodi Sundows. Là, il réalise une première année mitigée mais réalise l'année suivante sa meilleure saison en professionnel. En effet, au cours de la saison qui vient de s'achever, il parvient à jouer près de 30 matches tout en inscrivant le beau total de 17 buts. Il termine par le même occasion meilleur buteur du championnat sud-africain.

Mais, c'est surtout en sélection qu'il confirme sa progression (11 matches, 3 buts). D'ailleurs, pour la petite anecdote, son coup franc face à l'Espagne a été sélectionné dans les plus beaux buts de l'année par la FIFA. Sélectionné dans le groupe Bafana Bafana pour la Coupe du Monde par Carlos Alberto Parreira, il se prépare actuellement activement à jouer l'évènement footballistique le plus important de l'histoire de la nation arc-en-ciel.


Joao Paulo Daniel



Auteur de six mois plus qu'honorables avec le Racing, il n'est en définitive pas conservé par le club à la suite de la saison 2006-2007 et retourne donc dans son club, les Young Boys de Berne. Dans la capitale helvétique, il réalise une première partie de saison peu convaincante et est transféré lors du mercato hivernal vers Xamax. Là non plus, il ne convainc guère et est ainsi laissé libre un an plus tard. Il restera alors étonnamment un an sans aucun club. Heureusement pour lui, au mois de décembre il est recruté par le club portugais de Portimonense (D2). Il y retrouve une seconde jeunesse en jouant la totalité des matches de son équipe. Il n'inscrit que deux buts en 16 matches mais dont un se révélera extrêmement important face à un concurrent direct à la montée. En fin de saison, son équipe termine à la deuxième place de Liga de Honra et accède ainsi à la Liga Sagres, échelon suprême du football portugais. DJ a prolongé récemment de un an son contrat avec Portimense.


Nicolas Puydebois



Libre de tout contrat, il s'engage au mercato estival de 2008 avec le Nîmes Olympique. Malgré sa première saison peu rassurante, le club ne se sauvant d'ailleurs du National que de justesse, il conforte néanmoins sa position lors de sa deuxième saison dans le sud de la France. En effet, Nîmes réalise une saison 2009-2010 du tonnerre en jouant la montée durant les deux tiers du temps. Puydebois, très régulier dans ses bonnes performances (32 matches), n'est toutefois pas à l'abri de bévues comme face à Nantes où il encaisse un but gag du milieu de terrain. En dépit du soutien du public et de la presse, l'entraineur Jean-Michel Cavalli ne souhaite pourtant pas le converser et l'écarte pour les six dernières rencontres de l'année. Amer, le gardien se plaint de ce procédé «peu élégant» :« Si le club ne voulait pas continuer avec moi, au moins pouvait-on aller ensemble jusqu'au bout de l'aventure ».

Comme cela était prévu, son contrat n'est pas prolongé, il est donc actuellement libre de tout club. Néanmoins, il aurait plusieurs touches avec des clubs de L1 et L2.


Ahmed Kantari



Prêté durant six mois au Stade Brestois en 2008, il s'engage définitivement avec le club breton pour deux saisons. Il s'intègre parfaitement a l'effectif brestois et enchaine les bonnes prestations. La saison 2009-2010 constitue réellement l'aboutissement de la progression de Kantari. Celui-ci dispute pas moins de 38 matches tout inscrivant deux but mais également en adressant deux passes décisives. Titulaire indiscutable en défense, apprécié par les supporters pour son état d'esprit exemplaire, il a réellement étonné part son impressionnante solidité défensive et sa régularité dans le jeu. Sa saison exceptionnelle est couronnée par une montée en Ligue 1 et récompensée d'un point personnel par une prolongation de contrat de deux ans supplémentaires. Kantari, qui espère toujours une sélection avec les Lions de l'Atlas, sera donc sauf surprise au rendez-vous face aux cadors de L1.

Demain, on passe réellement aux choses sérieuses. Retour sur la saison des mal-aimés, des boulets, des starlettes mais également des grands espoirs.

fuchsi

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 750 lectures · Premier message par id · Dernier message par guigues

Commenter