« Un bilan extraordinaire ! »

Note
0.0 / 5 (0 note)
Date
Catégorie
Avant-match
Lectures
Lu 2.136 fois
Auteur(s)
Par bluefever67
Commentaires
0 comm.
dsc04264.jpg
© lola

Le terrible et ahurissant leader bastiais est de passage en Alsace ce samedi. Des Corses qui aimeraient envoyer un nouveau signal fort en faisant tomber la Meinau pour la première fois de la saison. Banditu nous dresse la recette du succès bastiais.

(racingstub.com) Bastia a nouveau emporté la mise la semaine passée à Furiani face à Bayonne (4-2) bien qu'ayant été un peu bousculé. On a l'impression que rien ni personne ne peut arrêter le Sporting cette saison.
Banditu : C'est vrai que plus les matches avancent et plus on a l'impression que nous écrasons le championnat de la tête et des épaules. Le bilan est extraordinaire avec notamment une série en cours de 15 matches sans défaite (13 victoires et 2 nuls) ce qui constitue quand même 41 points pris sur 45 possibles. Après, les adversaires nous attendent chaque week-end un peu plus, mais cette équipe-là a du répondant. La capacité à s'imposer chez des concurrents à la montée démontre bien l'état d'esprit et la qualité du groupe (2-1 au PFC, 4-1 à Beauvais, 1-0 à Rouen). Maintenant ce n'est pas une fin en soi, nous ne sommes qu'au début du mois de février, il reste encore beaucoup de matches et on s'aperçoit que les batailles sont de plus en plus serrées et qu'il faudra être très fort pour maintenir cette invincibilité.
Dans le jeu, nous avons peut-être baissé en qualité, mais nous trouvons toujours les ressources nécessaires pour prendre le dessus sur nos adversaires.

Avec 16 points d'avance sur le 4e (Amiens), peut-on dire que le SCB a déjà composté son billet pour la Ligue 2 ?
Pas du tout, même si une grande partie du chemin est faite, et ce ne serait pas très objectif de le nier. Mais il ne faut pas oublier que ce classement comporte des zones d'ombre avec notamment le nombre incroyable de matches reportés et donc restant à jouer. Le Sporting pour sa part est à jour sur son calendrier, mais des équipes comme Amiens ou Fréjus, pour ne citer qu'elles, comptent quelques matches en retard.
Alors certes, notre avance est plus que confortable mais il serait très préjudiciable de penser que la montée est acquise. Je pense que le coach sait maintenir la pression nécessaire sur les joueurs qui, parfois, montrent des signes de facilité dans le jeu, alors que nous ne sommes pas à l'abri de la défaite. Avec un calendrier à jour, on pourrait avoir au minimum 10 points d'avance sur le 4e, ce n'est pas négligeable mais il faudra bien négocier ce mois de février. Celui-là même dont on parle depuis longtemps (déplacements à Strasbourg et Guingamp, réceptions de Cannes et Niort avant d'être exempts) et qui déterminera grandement les contours de la fin de saison.

T'attendais-tu à voir ton club à pareille fête après la déconfiture de l'an passé ?
Ce n'était pas tant la déconfiture de l'an passé qui nous faisait craindre le pire, parce qu'après tout nous étions relégués et il fallait relever la tête. Mais je pense plutôt que l'ensemble des supporters bastiais avait un doute quand à la compétitivité de l'équipe après les différents épisodes que nous avons connus avec la DNCG, ce qui a, de facto, retardé considérablement le recrutement et la mise en place de l'équipe. Il faut savoir que la reprise de l'entraînement en juin a été faite avec seulement quelques joueurs et il a fallu attendre le feu vert du Conseil Fédéral après l'avis du CNOSF pour obtenir notre maintien administratif en National. La mobilisation du club, des supporters et des élus de la Corse a été primordiale. Mais après tout, cela n'a fait que renforcer l'unité autour du club et toutes les composantes du club sont aujourd'hui liées par l'objectif commun : celui qui nous ramènera en Ligue 2 et qui prouvera que nous ne mourrons jamais. Si on nous avait dit qu'en janvier nous aurions 16 points d'avance sur le 4e, je pense que personne ne l'aurait cru, pas même le plus optimiste des supporters bastiais. Le mérite en revient d'abord aux joueurs, puis à l'entraîneur, mais également aux supporters présents aux quatre coins de France pour soutenir le Sporting.

Au-delà des excellentes performances bastiaises, on a l'impression que la chance est également bien présente cette saison avec les Corses. Tu abondes également dans ce sens ?
Je ne pense pas que l'on puisse parler de chance lorsque l'on comptabilise 17 victoires, 4 nuls et 2 défaites. Après, il y a peut-être des faits de jeu qui font que le match tourne en notre faveur. Nous avons par exemple un gardien en état de grâce depuis le début de la saison. Magno Noaves nous gratifie d'exploits à chaque match ce qui nous permet dans des coups de moins bien de faire le dos rond et d'attendre le bon moment pour devenir efficaces devant. En parlant justement d'efficacité, là aussi le Sporting est quasiment irréprochable. Il ne nous faut pas forcément une multitude d'occasions pour marquer. Mais cela dépend également des matches et de l'adversaire. Toutes ces choses font que le Sporting occupe la première place du classement, sans contestation possible. Et si chance il devait y avoir, je dirais que les joueurs mettent tout en oeuvre pour la provoquer.

Mathieu Robail est le meilleur buteur bastiais avec David Suarez (9 buts). Bien que cela soit le tireur de penalties de l'équipe bastiaise, on est assez étonné de voir ce joueur aussi efficace. Qu'en penses-tu ?
Mathieu Robail est un milieu offensif qui parfois repique dans l'axe. Son jeu est tourné vers l'avant et il se procure donc des occasions. Après nous avons obtenu quelques penalties qui lui permettent aujourd'hui d'afficher ces 9 buts à son compteur. Mais au-delà du nombre de buts, je pense que c'est un joueur indispensable dans le système bastiais. Il est performant sur coup-de-pied arrêtés, il distille de très bons centres, il ne rechigne pas aux tâches défensives. Il faut rappeler également qu'il a resigné au Sporting alors qu'il était libre et qu'il était sollicité par des clubs de Ligue 2 notamment. Néanmoins, depuis quelques matches, je le sens émoussé, lui qui a disputé quasiment l'intégralité des matches du Sporting depuis le début de saison, coupes comprises. Et c'est pour cela que ces quelques temps nous le trouvons moins efficace, même s'il demeure toujours aussi précieux.

Samedi, le Sporting se déplace à la Meinau pour y affronter un Racing, qui a un match de Coupe dans les jambes. Crois-tu que ce détail aura son importance et a-t-on hâte de se mesurer aux Alsaciens, dans la perspective de marquer encore plus les esprits en faisant tomber la Meinau ?
L'élimination en Coupe à Angers ajoutée à un déplacement difficile pèsera certainement dans les jambes strasbourgeoises. Cela accentuera l'effet de fatigue. Néanmoins, le RCS risque d'être très motivé. Ce n'est pas n'importe quelle équipe qui arrive à la Meinau et tout le monde a à coeur de nous faire tomber. Celà étant le Sporting peut rééditer les performances réalisées au Paris FC (2-1), à Beauvais (4-1) ou Rouen (1-0). Ces trois équipes citées étaient alors invaincues à domicile et, pour les deux dernières, depuis longtemps.

Plus le match avancera et plus nous aurons l'occasion de le gagner. Strasbourg sera dans l'obligation de développer du jeu, et le Sporting est très performant en contre.

Ce serait un signal de nouveau très important si le Sporting faisait tomber le RCS chez lui.

En parcourant les forums, il se dit que Strasbourg est la meilleure équipe qui est passée à Furiani et avait posé le plus de problèmes aux Corses. Tu es également de cet avis ?
Je partage cet avis. Il aura fallu ce soir là un Novaes étincelant pour repousser les tentatives, notamment de Mathlouthi. Strabourg dans les premières minutes du match m'a semblé très costaud et disposé d'un jeu assez fluide qui se portait rapidement vers l'avant. Les attaques bastiaises avaient bien été encerclées. Maintenant, un match se gagne au tableau d'affichage...

Cependant, c'est bien un autre Racing qui se présentera face aux Bastiais ce samedi avec ses recrues hivernales et un effectif qualifié ! Quel est ton regard sur le parcours alsacien ? Tu les vois remonter ?
Le Racing a eu une période très creuse et les affaires extra-sportives n'ont rien arrangé. Ce club semble être un navire sans commandant et je pensais qu'après la défaite à Cannes leur sort était scellé. Et pour avoir vu le match, j'ai trouvé le RCS très faible techniquement. Maintenant, cela ne concernait qu'un match et depuis Strasbourg semble avoir retrouvé des couleurs surtout à l'extérieur. Le vrai-faux départ de Laurent Fournier a peut-être remobilisé les troupes. Reste à savoir maintenant si les Strasbourgeois sauront perdurer dans le temps, avec notamment ces deux matches qui arrivent : Bastia et Guingamp. On en saura plus alors sur les chances strasbourgeoises. Mais en tout état de cause, l'écart avec le troisième s'est considérablement réduit.

Lors du match aller à Furiani, on a pu lire que les joueurs strasbourgeois ont été « baffés » par la sécurité du stade et que des bombes ont éclaté à leur hôtel. On a du mal à croire à ces histoires rocambolesques, en tant que Bastiais, tu peux nous éclairer ?
Vous savez, on aime bien vivre sur les mythes. Je ne pense pas que des équipes comme Luzenac, Gap, Colmar et tant d'autres aient trouvé ce genre d'excuses pour expliquer leur défaite. Les Strasbourgeois sur le terrain ne me semblaient ni timorés, ni apeurés et d'ailleurs sans les exploits répétés de Novaes, le RCS serait reparti avec la victoire.
Alors on aime bien parler d'intimidations, de violences, d'électricité. Mais vous pensez que les délégués qui empruntent les couloirs de Furiani comme les joueurs adverses, portent des oeillères et qu'ils sont là pour favoriser le Sporting ? Alors que ce sont les premiers à faire gonfler le chiffre d'engins pyrotechniques lorsque ceux-ci sont utilisés par les supporters bastiais ?
Et puis je pense surtout que le match de l'an passé en Ligue 2 est resté en travers des Strasbourgeois et de M. Plessis en particulier. Une victoire bastiaise à la 90e minute, qui sonnait le début de la fin pour les Strasbourgeois. Il faudra un jour qu'ils s'en remettent.
Ali Mathlouthi a également fait des déclarations sur ce qu'il s'était passé à Bastia au match aller. Il dit que cela fait des années que cela perdure à Bastia. Comment peut-il l'affirmer, lui qui n'est venu qu'une ou deux fois ? Ce joueur devrait plutôt s'acheter une dose de franchise et affirmer que son match a été exécrable ce soir-là en terme d'efficacité. Mais je peux comprendre que l'on essaie de trouver des excuses ailleurs que sur ce qu'il s'est passé sur le terrain.

Pour finir, un pronostic pour ce match ?
Je m'abstiendrai encore une fois de pronostiquer ce match.

Encore un grand merci à l'excellent Banditu ! Retrouvez-le sur le site Forza Bastia et le forum Camperemu !

bluefever67

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter


Voir aussi

RCS - Bastia 1-1

· Stade de la Meinau (Strasbourg) · 25e journée · National 2010/2011

Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png 53a919facd6d4.png

Confrontations (36)

Dernières confrontations

Stats

Dernières confrontations

Vainqueurs entre RCS et Bastia

Buts marqués

Par RCS
67
Par Bastia
41

Derniers résultats

RCS
N, V, D, V, V
Bastia
V, V, N, V, V

Pronostics racingstub.com

Cotes racingstub pour RCS - Bastia 1-1

Voir tous les pronostics