Gauthier Pinaud, joueur de la saison

Note
4.5 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Joueur du mois
Lectures
Lu 179.616 fois
Auteur(s)
Par athor
Commentaires
3 comm.
reipert8.jpg
© mediasoc

Maintenu au poste de latéral droit, Gauthier Pinaud a été l'une des rares satisfactions de cette saison, s'illustrant par une combativité rarement égalée par ses coéquipiers.

Pinaud, la régularité récompensée



Arrivé sur la pointe des pieds au mitan du mois d'août 2011, après avoir avalé le trajet Châteauroux-Strasbourg en voiture, Gauthier Pinaud a démontré qu'il était un cadre de ce nouveau Racing, et ce, avec une régularité plutôt impressionnante. Au cours de ses 92 matchs, l'ailier reconverti défenseur a aligné les kilomètres à coups de débordements tranchants et de repli défensif jamais négligé. A l'orée de cette saison de National, le joueur était destiné à retrouver son poste de formation, celui de milieu offensif droit. C'était sans compter sur la blessure de Francisco Donzelot, dont le tendon d'Achille n'a pas supporté une partie de badminton. Après avoir dépanné en défense au cours de quelques rencontres de CFA, c'est donc dans ce rôle que Pinaud aborde l'exercice 2013/2014. Et d'emblée, il se montre très rassurant, maîtrisant désormais l'art du tacle glissé et du marquage, tout en apportant le danger en phase offensive. Vu de l'extérieur, on pourrait croire qu'il s'agit là de son poste de formation, au point même que François Keller avouera que cette reconversion peut offrir un nouvel élan à sa carrière.

A l'approche de l'hiver, alors que le RCS se débat au fond du classement, Gauthier Pinaud profite de la blessure de Sikimic pour récupérer le brassard de capitaine, une nouvelle preuve de son statut de cadre. Et alors que le navire strasbourgeois tangue de plus en plus, il est l'un des seuls à surnager et est élu par trois fois joueur du mois en novembre, décembre et février. Seul point noir dans sa saison, ce match face à Amiens où il prend place sur le banc. Un choix fort, mais loin d'être payant puisque Francisco Donzelot, son remplaçant, est à l'origine du but de la défaite. La semaine suivante, alors que Jacky Duguépéroux vient de remplacer François Keller, il n'est pas retenu dans le groupe pour le voyage à Carquefou. Aligné avec la réserve à Geispolsheim, il semble atteint moralement. Finalement, il retrouve sa place dans le 11, d'abord sur le côté gauche de la défense, puis à droite, et ajoute trois passes décisives à son compteur déjà garni de deux unités.

Avec 33 matchs, Gauthier Pinaud aura été le joueur le plus utilisé lors de cette saison de National. Pourtant, malgré son statut, il quittera le club cet été, la faute à un contrat arrivant à son terme et un salaire inaccessible pour un club descendant en CFA. Parmi la ribambelle de joueurs dans son cas, il ne fait guère de doutes qu'il sera celui qui saura rebondir le plus facilement. Après trois ans sous le maillot bleu, il restera de Pinaud l'image d'un vrai joueur de collectif, d'un infatigable travailleur sur son côté droit et d'un homme souriant et disponible. Bon vent Gauthier et merci.

Les autres satisfactions



Second du classement, Dimitri Liénard aurait pu prétendre à la récompense de la révélation de la saison. Arrivé de Mulhouse à l'intersaison, et précédé d'un parcours atypique (il faisait encore les mises en rayon en supermarché il y a quelques années), l'ailier fut finalement l'un des seuls à transmettre de l'enthousiasme au public. Excellent durant la période des matchs amicaux, il s'est imposé comme un titulaire dès l'ouverture du championnat au Red Star, à un poste d'ailier gauche. Parfois maladroit devant les cages adverses, il déflore son compteur au mois de novembre contre Carquefou, avant de récidiver trois semaines plus tard contre Orléans, grâce à un corner direct, certes involontaire. Repositionné parfois dans l'axe, il se sent pousser des ailes au point de finir la saison avec le titre de meilleur buteur du club, avec huit unités. Certes, cette distinction cache les défaillances des autres attaquants, dont on attendait bien plus que d'un joueur venu de CFA. Mais à force de volonté, Dimitri Liénard s'est imposé comme l'un des éléments sur lequel le Racing pouvait se reconstruire et viser une remontée immédiate en National.

Le troisième du classement est également le lauréat de la saison dernière. Resté au Racing l'été dernier, Guillaume Gauclin est demeuré le titulaire dans les cages. Malgré cela, l'ancien Guingampais a semblé moins décisif et loin du niveau qui en ont fait l'un des principaux artisans de la montée en National. Coupable de quelques fautes de main (à Fréjus et Luzenac par exemple), il a certes été souvent abandonné par une défense aux abonnés absents. En fin de contrat suite à la descente, il a tout de même entre les mains une prolongation de contrat de deux saisons.

Notons également la 4ème place de David Ledy, pourtant souvent critiqué, mais dont l'apport, souligné ici, a sans doute manqué à plusieurs reprises cette saison.

Le flop 3



Le flop de cette saison est une petite surprise, tant ce titre paraît sévère. Pour son retour au Racing, Jérémy Grimm a connu des débuts plutôt compliqués. Réputé combatif et dur sur l'homme, il peine parfois à se maîtriser et accumule les cartons, à l'image de ses cartons rouges à Ajaccio et Luçon. Peu aidé au milieu de terrain par l'absence d'un coéquipier au profil plus relayeur, son manque de technique et de vitesse lui vaut également les foudres de certains spectateurs. Finalement repositionné en défense centrale après une série de blessures (Golliard et Sikimic notamment), il s'y révèle comme un joueur solide, quoique lent. C'est d'ailleurs à ce poste que Jacky Duguépéroux entend bien fixer l'ancien Colmarien, à condition que celui prolonge son bail du côté de la Meinau. Il aura alors l'occasion de prouver qu'il demeure un joueur de devoir, capable d'apporter la hargne nécessaire à l'exécution des basses besognes, autrement dit, un vrai joueur de CFA/National.

Second du flop, le capitaine Milovan Sikimic aura grandement déçu cette saison. De plus en plus rattrapé par son physique, le Serbe a alterné des prestations inquiétantes en défense centrale et les blessures. En grosses difficultés face à des attaquants rapides, il a aussi peiné dans son jeu au pied, avec des relances approximatives. Encore sous contrat jusqu'en 2016, et disposant d'un des salaires les plus importants du club, Sikimic est attendu au tournant la saison prochaine, ne serait-ce que pour justifier son statut.

Les deux autres joueurs de ce flop sont également des cadres, sur le papier, ayant manqués leur saison. Jean-Philippe Sabo et Stanislas Oliveira étaient attendus comme des titulaires capables de tirer l'équipe vers le haut. Le premier, pourtant latéral gauche de formation, n'a jamais été rassurant défensivement, et ne se montrait dangereux que par intermittence. Néanmoins, on a pu percevoir une lueur d'espoir en fin de saison, avec des prestations un peu plus abouties, au poste de milieu gauche. C'est d'ailleurs probablement dans ce rôle qu'il débutera la saison prochaine. Le second était venu de Boulogne-sur-Mer avec un CV plutôt honorable de joueur de L2, et avait pour mission d'être le lien entre la défense et l'attaque. Malheureusement, arrivé en phase de convalescence après une blessure au genou, il n'a jamais su confirmer son statut, et sa ligne de stats illustre bien sa saison: 0 buts marqués, 0 passes décisives. Encore sous contrat, il aura l'occasion de se racheter.

Le classement complet



https://racingstub.com/ressources/photos/259/_min900/2mdnm2g.jpg
Pour rappel, seuls les joueurs ayant disputés plus de 50% des rencontres officielles de la saison sont mentionnés dans ce classement. L'ordre retenu est celui de la moyenne sur l'ensemble des matchs, et non sur les matchs joués, afin de récompenser la régularité du joueur.

Les joueurs de chaque mois



Août 2013: Ludovic Golliard
Septembre 2013: Guillaume Gauclin
Octobre 2013: David Ledy
Novembre 2013: Gauthier Pinaud
Décembre 2013: Gauthier Pinaud
Janvier 2014: Dimitri Liénard
Février 2014: Gauthier Pinaud
Mars 2014: Jean-Philippe Sabo
Avril 2014: Guillaume Gauclin
Mai 2014: Alexandre Mendy

athor

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 33.687 lectures · Premier message par il-vecchio · Dernier message par slade

Commenter